A 350 km au sud de Santiago, la capitale du Chili, une colonie allemande a sévi pendant plus de 30 ans. Fondée par Paul Schäfer, ancien nazi, cette secte chrétienne, considérée à ses débuts comme une association caritative d’aide aux plus démunis, a bénéficié pendant longtemps d’une sorte d’immunité. Tout a commencé en Allemagne, à Siegburg, quand Paul Schäfer, se faisant passer pour un prédicateur et se déclarant envoyé de Dieu, recueille des enfants dans l’Allemagne détruite de l’immédiat après-guerre, débarrassant des parents qui souvent ne peuvent pas prendre soin de leurs enfants. Accusé de viols sur mineurs en 1961, il fuit l’Allemagne pour le Chili où il emmène toute sa colonie.

Là-bas, le supplice continue : les abus sexuels sur les enfants ne s’arrêtent pas, mais ces derniers sont également victimes d’actes de torture, travaux forcés, bourrage de crâne… Un véritable mini État totalitaire se met en place. Les hommes et les femmes sont strictement séparés, les garçons forcés de passer leurs journées, leurs douches et leurs nuits avec Schäfer, les enfants sont élevés dans une ‘maison des enfants’ et ne savent pas qui sont leurs parents ou leurs frères et soeurs, le droit à la parole est extrêmement limité voire interdit, la délation obligatoire, de même que les longues séances de confession par Schäfer lui-même, qui les insulte. La colonie deviendra célèbre notamment pour avoir servi de centre de détention et de torture d’opposants politiques pendant la dictature d’Augusto Pinochet.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
ozerfil Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
ozerfil
Membre
ozerfil

Une secte allemande dans les années 1960 au Chili : des hippies… avant l’heure !