— Syda Productions / Shutterstock.com

Même les adultes ne sont parfois pas conscients des dangers qu’ils encourent sur Internet. Alors, quand il s’agit des enfants, cette affirmation est encore plus exacte. Pour protéger les enfants sur les réseaux sociaux, les jeux en ligne et autres plateformes qui leur sont accessibles, une nouvelle loi pour les protéger a été dictée.

Un ensemble de 15 codes qui devraient être appliqués d’ici 2021

L’agence de la protection des données du Royaume-Uni a publié un ensemble de normes de conception pour les services Internet qui visent à protéger la vie privée et la sécurité des enfants en ligne. L’Information Commissioner’s Office (ICO) a ainsi soumis le code de conduite au Parlement pour approbation. L’ICO espère que leur code pourra entrer en vigueur d’ici 2021 et que toute infraction entraînera de lourdes amendes.

Le code empêcherait les sites de médias sociaux, les jeux et autres plateformes en ligne d’essayer d’amener les enfants à fournir des informations personnelles ou de modifier leurs paramètres de confidentialité. Ces règles ne concernent pas uniquement les sites Web et les applications mobiles, mais également tous les objets connectés en général, comme les consoles de jeux vidéo, les jouets ou encore les speakers.

Un code très strict sur la protection des données des enfants

Le nouveau code préconise un niveau de base de protection automatique des données pour les enfants lorsqu’ils téléchargent une nouvelle application ou un nouveau jeu ou visitent un site Web. Cela signifie que les paramètres de confidentialité doivent être définis sur « élevé » par défaut et que les alertes ne doivent pas être utilisées pour encourager les enfants à modifier leurs paramètres pour les rendre plus flexibles.

Les paramètres de localisation et de profilage qui permettent aux entreprises de diffuser du contenu ciblé doivent être désactivés par défaut. En ce qui concerne la collecte et le partage des données, ils doivent être minimisés. Ainsi, seule la quantité minimale de données nécessaires pour fournir le service doit être collectée et conservée. Bref, le code vise à ce que l’intérêt supérieur de l’enfant soit une considération primordiale pour les services en ligne.

« Il existe des lois pour protéger les enfants dans le monde réel – cotes des films, sièges auto, restrictions d’âge pour boire et fumer. Nous avons également besoin de lois pour protéger les enfants dans le monde numérique », a déclaré la commissaire à l’information Elizabeth Denham, dans un communiqué de presse. « Dans une génération à partir de maintenant, nous regarderons en arrière et trouverons étonnant que les services en ligne n’aient pas toujours été conçus en pensant aux enfants », a-t-elle ajouté.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de