Accueil Technologie Applications & VR

Afin de se venger des États-Unis, la Chine supprime 47 000 applications de l’Apple Store chinois

Les tensions entre les deux pays ne s’atténuent pas et ils n’hésitent pas à s’attaquer aux entreprises privées pour faire plier l’autre

― nikkimeel / Shutterstock.com

Alors que jusqu’ici, les États-Unis n’ont pas fait de cadeaux à Huawei, TikTok et WeChat, la Chine décide à présent de répliquer. Et l’empire du Milieu n’a pas choisi la plus petite des entreprises américaines pour abattre sa colère. En effet, il semblerait que quitte à saboter les entreprises technologiques dans l’un et l’autre pays, la Chine a jeté son dévolu sur Apple et son App Store. Un coup dur pour la firme à la pomme qui n’a pas le moins du monde demandé à être au cœur de cette guerre.

Œil pour œil, dent pour dent ? En tout cas, si le président des États-Unis, Donald Trump, a décidé de bannir TikTok et WeChat de son territoire en plus du boycott incessant qu’il mène contre Huawei, la Chine a décidé de lui rendre la monnaie de sa pièce en retirant 47 000 applications de l’Apple Store.

En principe, comme nous l’explique Frandroid, pour opérer en Chine, les plateformes comme Apple devaient céder la totalité ou du moins accorder la part majoritaire du contrôle de leur plateforme à une entreprise chinoise. Néanmoins, Apple ne s’est pas plié à cette règle et la Chine a fait preuve de tolérance. Idem pour des applications qui devaient bénéficier au préalable de l’accord des régulateurs chinois avant de figurer sur l’App Store mais qui ont pu jusque-là se soustraire à cette exigence.

Mais désormais, plus question pour la Chine de fermer les yeux sur ces « compromis ». Par conséquent, la Chine a retiré 47.000 applications de l’App Store d’Apple. Mais ce n’est pas tout, outre ce durcissement de la Chine à son égard, Apple a aussi un autre souci à se faire : Le gouvernement américain veut interdire TikTok et WeChat sur les boutiques d’applications d’Apple et d’Android. En quoi c’est embêtant pour Apple ? Eh bien, un sondage a révélé que la majorité des utilisateurs chinois ont déclaré qu’ils préféraient ne plus utiliser d’iPhone que de ne plus accéder à WeChat. De quoi mettre la firme de Cupertino dans de beaux draps…

Messenger
Exit mobile version