Une équipe de scientifiques britanniques va tenter d’entraîner des chiens pour qu’ils détectent les personnes infectées par le Covid-19, dans l’optique de proposer un moyen non invasif de détecter la maladie et de contribuer à limiter sa propagation.

Une précision impressionnante

Réalisé en partenariat avec l’association caritative Medical Detection Dogs et la London School of Hygiene and Tropical Medicine (LSHTM), ce projet est à mettre au crédit d’une équipe de chercheurs de l’université de Durham, qui s’était illustrée en 2018 en publiant une étude détaillant la manière dont les épagneuls pouvaient être entraînés à détecter l’odeur de la malaria à partir de textiles portés par des enfants infectés. Une compétence qui, espéraient-ils à l’époque, pourrait un jour participer à lutter efficacement contre la maladie.

Alors que le nombre de cas de coronavirus ne cesse d’augmenter à l’échelle mondiale, les chercheurs nourrissent désormais des ambitions similaires pour celui-ci. « Nos travaux précédents ont démontré que les chiens étaient capables d’identifier les humains atteints d’une infection palustre avec une précision extrêmement élevée – supérieure aux normes de l’Organisation mondiale de la santé pour un diagnostic », a déclaré le professeur James Logan, chef du département de contrôle des maladies au LSHTM.

— Dragosh Co / Shutterstock.com

« Nous savons que d’autres maladies respiratoires, comme le Covid-19, modifient notre odeur corporelle et qu’il y a de ce fait une très forte probabilité que les chiens soient capables de la détecter. Ce nouvel outil de diagnostic pourrait révolutionner notre réponse au Covid-19 à court terme, mais également dans les mois à venir. Cela pourrait avoir un impact profond », a ajouté le scientifique.

« Il ne fait aucun doute que les chiens seront capables de détecter le Covid-19 »

Selon les chercheurs, les chiens entraînés pourraient compléter les méthodes de dépistage existantes, et potentiellement tester jusqu’à 250 personnes par heure. Pour ce faire, ils comptent utiliser des méthodes similaires à celles utilisées précédemment pour entraîner les canidés à détecter le cancer, la maladie de Parkinson et les infections bactériennes, impliquant de les exposer à différents échantillons et leur apprendre à identifier lesquels sont porteurs de maladies ou d’infections.

Les chiens pourraient également identifier les personnes touchées par le Covid-19 en repérant des changements subtils de température de leur peau.

« Il ne fait aucun doute que les chiens seront capables de détecter le Covid-19 », a de son côté estimé le Dr Claire Guest, PDG et cofondatrice de Medical Detection Dogs. « Nous cherchons maintenant à savoir comment nous pouvons capter en toute sécurité l’odeur du virus chez les patients et la présenter aux chiens. L’objectif restant que ces derniers puissent dépister n’importe qui, y compris les personnes asymptomatiques, et nous dire si elles doivent être testées. »

« Cela serait rapide, efficace et non invasif et permettrait de s’assurer que les ressources limitées du NHS [le système de santé publique du Royaume-Uni] en matière de tests ne soient utilisées que lorsque cela est vraiment nécessaire. »

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de