wavebreakmedia / Shutterstock.com

La lutte contre le gaspillage alimentaire revêt diverses formes. L’initiative de cette école américaine est intéressante : en distribuant les repas non servis aux élèves démunis, elle évite de jeter des kilos de nourriture à la poubelle tout en donnant un coup de pouce à ceux qui sont dans le besoin.

Une action anti-gaspillage qui aide les élèves en difficulté

Cette cantine est celle d’une école dans l’Etat de l’Indiana, aux Etats-Unis. Afin d’éviter de jeter tous les repas qui n’ont pas été servis au cours de la journée, la cantine reconditionne les plats en question et les offre aux enfants qui peuvent alors les rapporter chez eux. L’initiative vient d’une collaboration avec l’association Cultivate Food Rescue. L’objectif est, en plus de lutter contre le gaspillage alimentaire, de permettre à un enfant de se nourrir correctement le reste de la semaine et le week-end.

20 enfants profitent de cette initiative, à l’heure actuelle. Tous les vendredis, ils récupèrent 8 repas congelés pour les manger chez eux.

Une initiative positive dans un pays où 150 000 tonnes de nourriture sont jetées quotidiennement

En avril 2018, une étude statistique publiée dans Plos One montrait que 150 000 tonnes de nourriture sont quotidiennement jetées aux ordures aux Etats-Unis. Les fruits et légumes étaient en tête (39 %) suivis des laitages (17 %) et de la viande (14 %). Les auteurs de l’étude suggéraient déjà l’importance de créer des mesures à l’échelle nationale pour lutter contre ce problème.

Seulement, pour le moment, la seule mesure concrète lancée fin 2018  par le gouvernement américain, l’initiative “Winning on Reducing Food Waste”, n’a pas encore fait ses preuves. C’est pourquoi des programmes à des échelles plus réduites, notamment municipales, se multiplient, comme celui de cette cantine scolaire. Si les efforts sont bénéfiques à court et moyen terme et à petite échelle, ils ne suffisent pourtant pas à lutter de façon drastique contre le gaspillage alimentaire. L’initiative de cette cantine ne suffit pas à elle seule face à l’envergure du problème, mais reste tout de même à saluer.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de