NChamunee / Shutterstock.com

La côte est et le sud des États-Unis ont été frappés par de fortes vagues de chaleur ce week-end, et il semble que les températures élevées aient inspiré plusieurs services de police du pays, qui se sont fendus de messages pour le moins surréalistes.

« On se retrouve lundi, quand il fera plus frais »

« Réaliser une activité criminelle par cette chaleur est très dangereux. Restez chez vous, mettez la clim, regardez la troisième saison de Stranger Things, amusez-vous avec FaceApp, faites du karaté dans votre sous-sol. On se retrouve lundi quand il fera plus frais. » Voici le contenu du message pour le moins étrange que les internautes ont pu lire ce week-end sur la page Facebook officielle de la police de Braintree, qui a été désactivée suite au buzz généré sur les réseaux sociaux.

Interrogé par CNN au sujet de cette requête insolite, le département de police de cette ville de 35 000 habitants située dans le Massachusetts, a confirmé que sa page n’avait pas été piratée et que ses propres agents étaient bien à l’origine dudit communiqué, invitant les criminels à refréner leurs pulsions durant ce week-end caniculaire. Ces derniers jours, le thermomètre frôlait en effet les 39 °C dans cette partie du pays, et la forte humidité ambiante rendait toute activité physique soutenue en extérieur particulièrement pénible, voire dangereuse.

Une vague de chaleur qui a impacté plus de 150 millions de personnes

Les agents de la police de Braintree n’étaient cependant pas les seuls à avoir été inspirés par ces fortes vagues de chaleur. Comme l’a rapporté la chaîne NBC, le service de police de Park Forest, dans l’Illinois, avait de son côté demandé aux « aspirants criminels, criminels confirmés et à ceux qui font ça parce qu’ils s’ennuient de rester à l’intérieur » vendredi dernier. Les fonctionnaires avaient par la suite remercié les habitants de leur avoir apporté des glaces, puis rappelé que ces consignes restaient valables le lendemain.

Si ces messages à caractère humoristique n’ont pas manqué de faire réagir la toile, les conséquences de cette hausse drastique des températures sont bien réelles. Selon CNN, la canicule a impacté près de 150 millions d’Américains et serait déjà à l’origine d’au moins six décès. De son côté, le service météorologique national a invité les habitants des zones touchées, des grandes plaines à la côte est, à ne pas sous-estimer les effets de la chaleur et à éviter les activités de plein air en milieu d’après-midi et en début de soirée.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de