Savez-vous que certaines reines rivalisent avec les rois en termes de durée de règne ? En effet, il y avait des reines qui étaient auparavant à la fois craintes et admirées. Elles avaient tellement de pouvoir que personne n’osait les contredire. Brunehilde et Frédégonde étaient les reines les plus audacieuses de l’époque. Elles étaient à la tête d’un régime tyrannique mais à la fois efficace car elles ont déjoué les plans de leurs ennemis avec stratégie et détermination. De nos jours, elles sont devenues des figures très appréciées dans l’art du théâtre moderne en raison de leur histoire épique. D’ailleurs, ce sont des femmes avec une forte détermination et un immense courage.

Combien de temps ont-elles régné ?

Brunehaut 

Brunehilde est une Valkyrie. Dans la culture nordique, c’est la personne qui se charge du transport de l’âme des guerriers morts au Valhalla, qui est considéré comme le paradis des héros. Cette description vient de l’histoire de Wagner mais l’origine de ce nom remonte à 1 400 ans avant. L’histoire nordique a été tirée de la vie réelle de la reine Brunehilde et de sa belle-sœur Frédégonde qui était devenue sa rivale.

Ces deux reines ont donc dirigé la totalité de l’Europe, dont la France, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, l’Allemagne et même la Suisse. Elles ont pris exemple sur le règne des Romains afin d’assouvir leur pouvoir. Le monde a oublié leurs histoires au fil des années et des époques et leur exploit a même été rejeté.

Le roi Chilpéric et sa femme, Frédégonde

Bien que le temps les ait oubliées, elles ont régné longtemps sur leurs terres et royaumes. Brunehilde a régné pendant 29 ans et a été régente pendant 17 ans. Un véritable record par rapport aux reines qui l’ont précédée. Par exemple, Frédégonde a régné pendant 17 ans et a été régente pendant 12 ans. Durant leurs règnes, elles n’ont pas que gardé leur place. Elles ont signé des traités avec plusieurs dirigeants étrangers et ont même mis au point des stratégies pour étendre leurs territoires.

Etre reine n’était effectivement pas de tout repos à l’époque. D’ailleurs, elles étaient des étrangères et se sont mariées avec des personnes issues d’une famille mérovingienne. La culture de cette famille interdisait aux femmes de devenir reine. Par conséquent, elles devaient régner sous le nom d’un parent masculin. Malheureusement, elles n’avaient plus de parents masculins car ces derniers ont été sauvagement poignardés ou empoisonnés par des personnes qui désiraient le trône. De ce fait, elles devaient faire terriblement attention à leur entourage car il se pouvait même que certains membres de leur famille soient de potentiels assassins.

Les reines noires

Leur nom vient de la période à laquelle elles ont régné mais aussi de leur histoire personnelle. Brunehilde a traversé la péninsule gauche en partant d’Espagne. Durant son voyage, elle a acquis de nombreuses richesses. Elle a donc rapporté une énorme somme d’argent en pièces d’or, des fourrures, des joailleries, des lingots d’or et d’argent mais aussi de beaux bijoux. C’est lors de son voyage qu’elle a été amenée à la « cour d’or ».

Une reine ambitieuse

Afin d’étendre son royaume, la princesse s’est mariée avec le roi d’Austrasie. Malgré son incroyable beauté, Brunehilde s’est mariée avec un roi assez avare afin de conquérir le monde. Malheureusement, la situation n’a pas tourné en sa faveur. Bien que le royaume que son époux lui avait promis fut assez prometteur, cela ne semblait pas correspondre à ses attentes. Le royaume du roi Sigebert avait une bonne place économique et présentait divers avantages car des navires commerçants accostaient à leurs ports et aux villes environnantes de personnes diverses. Le roi possédait également d’énormes collines cultivables et vignobles. Mais la princesse attendait bien plus que cela de la part du roi. Sa beauté était si inégalable que les rois de l’époque auraient tout fait pour négocier leur union.

Frédégonde visite Prétextat sur son lit de mort par Lawrence Alma-Tadema.

Malheureusement, l’union de Sigebert et Brunehilde rendait son frère jaloux. Le roi Chilpéric avait hérité des plus petites frontières des terres de leur père. Donc, il a tenté d’envahir le royaume de son frère afin de toutes les obtenir et sa rage n’a fait que s’accroître lorsqu’il apprit le mariage de son frère ainé. En effet, il lui serait difficile de conquérir le royaume de son frère qui s’est allié avec une princesse aussi puissante. D’ailleurs, les deux ont toujours été en conflit et chacun voulait s’approprier les territoires de l’autre.

Un conflit familial

Pour mettre à jour son plan, Chilpéric a décidé d’épouser la propre sœur de Brunehilde pour faire rage. Malgré le refus du roi Athanagild, Chilpéric avait insisté en faisant une offre très intéressante que la princesse Galswinthe avait de suite acceptée. Cette princesse était à la tête de cinq grandes villes après leur mariage puisque Chilpéric lui avait légué le tiers de son royaume avec toutes les richesses qu’il contenait. Elle était devenue une reine très fortunée.

Une tragédie qui a mené à une nouvelle ère

Peu de temps après leur union, la reine surprit son mari en plein adultère avec sa servante Frédégonde. Elle s’est sentie trahie et humiliée. Par la suite, un drame s’est produit : la reine Galswinthe fut trouvée morte assassinée dans son sommeil.

Le deuil n’a pas duré longtemps et a rapidement laissé place à la fête et à l’heureux mariage de Frédégonde et du roi Chilpéric. Les célébrations étaient tellement festives que personne n’avait prêté attention à la mort de l’ancienne reine. La nouvelle reine a donc reçu les plus beaux bijoux qui ont pu exister. L’origine de Frédégonde n’est pas définie car elle a décidé elle-même de ne pas le mentionner. Ce qui est sûr, c’est qu’elle venait du nord et qu’elle voulait conquérir le monde.

Le règne de Frédégonde

Le roi Chilpéric avait défendu à ses sujets de poser des questions sur la mort mystérieuse de sa défunte épouse. D’ailleurs, il n’a même pas cherché les assassins de sa reine. Mais l’évêque de l’époque avait affirmé que le roi avait ordonné que l’on tue sa femme. En revanche, le peuple est persuadé que c’est Frédégonde qui a supprimé sa rivale afin de se marier avec le roi.

Frédégonde manque de tuer Rigonde en 589. Illustration tirée des Vieilles Histoires de la Patrie, 1887.

L’amour qu’une sœur porte à sa moitié est fort donc Brunehilde haïssait sa belle-sœur. Par ailleurs, la situation s’est retournée contre Chilpéric. Les terres et fortunes de la défunte Galswinthe revinrent à sa sœur. Le combat a donc commencé entre les deux frères afin de s’emparer de leurs royaumes respectifs. Effectivement, vu la richesse de Brunehilde, ils ont gagné la bataille et se sont installés à Paris tandis que Chilpéric et Frédégonde ont dû plier bagage.

Une histoire de vengeance

Mais pour assouvir sa vengeance, Frédégonde envoya deux hommes pour assassiner le roi Sigebert et ils ont réussi même s’ils se sont fait attraper. A ce moment, Chilpéric quitte le nord pour envahir Paris après la mort de son frère mais la reine Brunehilde décide de venger son mari, alors elle assassine le roi Chilpéric après une journée de chasse en faisant passer cela pour un accident.

Désormais, le seul obstacle entre elles et le trône est leur beau-frère Guntram. Toutes les deux avaient un fils, donc elles se disputaient constamment pour qu’un des deux hérite de toute la richesse du royaume. Afin de départager les deux, le roi a clairement mentionné dans son testament que ses deux neveux seraient tous héritiers.

L’exécution de Brunehaut

Cette décision n’a pas mis fin aux ambitions des deux reines car maintenant, ce sont les fils qui essaient de s’accaparer les territoires de l’un et de l’autre. Après la mort de leurs mères, leurs histoires ont été effacées pour ne laisser trace que de la nouvelle conquête effectuée par leurs héritiers.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
louis
louis
9 mois

quel bordel ! mdr !