Retour sur Block That Matter, ce jeu de plateformes qui rend hommage à Tetris et Minecraft

Vous êtes amateurs de jeux de plateforme et vous souhaitez vous évader ? Blocks That Matter est certainement le jeu qu’il vous faut : il nous plonge dans un univers adorable qui rappellera de bons souvenirs aux plus nostalgiques d’entre vous. Première production commerciale du studio Swing Swing Submarine; le jeu rend un hommage à Tetris et Minecraft en vous plongeant dans la peau d’un robot.


L’histoire du jeu débute au moment où deux génies du jeu vidéo sont kidnappés. Leurs noms ? Markus et Alexey, en référence à Alekseï Pajitnov, le développeur de Tetris et Markus Alexej Persson, à l’origine de Minecraft. Alors que ces célèbres concepteurs de jeux travaillent sur un projet mystérieux, ils enlevés par le méchant de l’histoire qui souhaite plus que tout au monde mettre la main sur leur travail. Loin d’être un nouveau jeu, le-dit projet est en réalité un petit robot cubique et bipède, nommé Tetrobot. C’est dans la peau de ce dernier que vous êtes projeté pour mener l’aventure et libérer les deux hommes.
 Dans le but de mener à bien votre mission, vous devrez traverser un bon nombre de niveaux qui risquent de vous donner un air de déjà vu. basiques au possible ils vous rappelleront les grands classiques du genre alliant la 2D à un univers enfantin. Dans sa quête, Tetrobot pourra sauter de façon à passer d’une plateforme à l’autre mais aussi utiliser un outil surprenant, une foreuse lui permettant de se faire un chemin à travers les niveaux les plus difficiles.

Les ressources du personnage ne s’arrêtent pas là et c’est la force du gameplay : des éléments détruits, le joueur peut récupérer d’autres matériaux pouvant l’aider à constituer des objets l’aidant à continuer l’aventure. Cette possibilité de crafter fait partie des quelques références à Minecraft et est directement suivi d’un hommage à Tetris. En effet, pour placer vos productions dans le décors, il vous faut respecter différentes règles propres au jeu d’Alekseï en plaçant vos blocs par 4 tout en faisant en sorte qu’une partie de votre création touche un élément déjà existant. D’autres éléments ne peuvent être supprimés qu’en alignant des blocs au nombre de 8. Evidement et contrairement à ce que peut laisser entendre l’aspect enfantin des décors, le jeu se complique à mesure que vous le découvrez : chacun des éléments utilisés pour « crafter » et avancer dans le jeu possède ses propres particularité qu’il faudra prendre soin de mémoriser avant de passer à l’action.
block-that-matter-craftC’est donc un mélange de réflexion, d’aventure et de plateforme que vous offre Blocks That Matter et ce, tout au long du jeu vidéo. Si le principe n’est pas nouveau, cette création de Swing Swing Submarine est une des plus réussies. Mis à part sa créativité, sa force est aussi dans la réutilisation et les références aux grandes œuvres du genre et aux éléments qui ont marqué l’industrie vidéoludique. Un coffre (assez difficile à atteindre) est caché dans chaque niveau : un bloc spécial est enfermé à l’intérieur et sa forme, sa couleur est toujours un clin d’œil à un jeu culte. En récupérant tous ces blocs spéciaux, vous vous assurez de débloquer de nouveaux niveaux et tableaux.

Blocks That Matter n’est pas la première création du duo de développeurs à lé tête de Swing Swing Submarine et le studio français s’était déjà appliqué à créer d’autres jeux intéressants tels que Tuper Tario Tros., un jeu flash sorti en 2009 qui mélangeant Super Mario et Tetris. Cette fois-ci c’est une production plus originale qu’ils proposent aussi bien au niveau du gameplay que de l’art qui l’entoure : c’est accompagnés d’un compositeur et d’un illustrateurs que les deux hommes ont pu concevoir Block That Matter et c’est une réussite.

block-that-matter-jeu

block-that-matter-niveau

Si Block That Matter est un véritable et bel hommage aux grands noms du jeu vidéo, c’est aussi une expérience plaisante à découvrir et à mener. Impossible de résister au héros du jeu, ce petit robot adorable qui fera son possible pour retrouver ses créateurs. Craftez, empilez et éliminez les éléments du décors comme il vous chante, tout est bon pour arriver à vos fins dans cet univers enfantins qui cache, souvent, de réelles difficultés.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux