Pourquoi notre survie dépend de la biodiversité

Pourquoi notre survie dépend de la biodiversité

Quand nous parlons de la vie sur terre, de chacun de ses éléments, que cela soit la faune, la flore, ou les êtres humains, tous sont concernés les uns par les autres, et ainsi donc par ce que l’on appelle biodiversité. En effet, tout le monde est concerné par la biodiversité, surtout les humains, parce que l’eau que l’Homme boit, toute la nourriture qu’il mange, et même l’air qu’il respire, tout cela n’existerait plus sans la biodiversité.

La biodiversité ou la diversité biologique fait référence à tous les types d’organismes vivants dans une zone donnée. La biodiversité comprend les plantes, les animaux, les champignons et tous les autres êtres vivants. La biodiversité peut englober absolument tout, allant des plus imposants séquoias, aux minuscules algues monocellulaires qu’il est impossible de voir sans microscope. Plus précisément, la biodiversité fait donc référence à tous les types d’organismes vivants dans une zone donnée.

PXhere

Les plus grandes formes de biodiversité se trouvent dans les régions tropicales du monde, en particulier parmi les forêts tropicales ombrophiles et les récifs coralliens. La biodiversité est augmentée par le changement génétique et les processus évolutifs, et est réduite par la destruction de l’habitat, le déclin de la population et l’extinction. Il est de plus en plus reconnu que le niveau de biodiversité est un facteur important pour influencer la résilience des écosystèmes aux perturbations.

LE DÉCLIN ACTUEL DE LA BIODIVERSITÉ EST COMPARABLE A L’EXTINCTION MASSIVE DE NOMBREUX ANIMAUX IL Y A PLUS DE 65 MILLIONS D’ANNÉES

Plus formellement, la biodiversité est composée de plusieurs niveaux, à commencer par les gènes, puis les espèces individuelles, puis les communautés de créatures et enfin des écosystèmes entiers, où la vie s’intercale avec l’environnement physique. Ces innombrables interactions ont rendu la Terre habitable depuis des milliards d’années. Le concept de biodiversité est cependant assez récent. Le terme a été inventé en 1985 par une contraction de « diversité biologique », et les pertes énormes de biodiversité mondiale sont des problèmes au moins aussi graves que le changement climatique.

Wikipedia / Stuti K

Les différents types de biodiversité

La biodiversité est un terme complexe qui inclut non seulement les variétés d’espèces différentes (diversité d’espèces), mais également la différence dans une même espèce (diversité génétique), et entre les écosystèmes (diversité des écosystèmes). La diversité des espèces est simplement le nombre et l’abondance relative des espèces présentes dans une organisation biologique donnée. Les espèces sont les unités de base de la classification biologique et par conséquent, il s’agit de la mesure la plus couramment associée au terme « biodiversité ».

La diversité génétique, par contre, est la diversité des caractéristiques génétiques (exprimées ou récessives) au sein d’une espèce ; c’est-à-dire entre des individus et des populations de la même espèce. Cette composante de la biodiversité est importante, car elle permet aux populations de s’adapter aux changements de l’environnement grâce à la survie et à la reproduction d’individus au sein d’une population possédant des caractéristiques génétiques particulières qui leur permettent de résister à ces changements. Le maintien d’une diversité génétique élevée au sein des populations est donc une priorité en matière de conservation et de gestion, dans la mesure où il offre à une population la plus grande capacité de s’adapter à un large éventail de changements environnementaux.

Pixabay

LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE EST UN FACTEUR ÉNORME QUI RÉDUIT LA BIODIVERSITÉ EN DÉTRUISANT LES HABITATS DE CERTAINS ORGANISMES

Enfin, la diversité des écosystèmes peut être définie comme la variété de différents habitats, communautés, et processus écologiques. Une communauté biologique est définie par les espèces qui occupent une zone particulière et les interactions entre ces espèces. Une communauté biologique avec son environnement physique associé est ce qui est appelé un écosystème. La biodiversité des écosystèmes désigne donc le nombre d’écosystèmes dans une zone donnée. Les écosystèmes comprenant ainsi tous les animaux, plantes, bactéries et champignons, ainsi que les composants physiques de la région. Un écosystème peut être aussi grand qu’une forêt entière ou aussi petite qu’un bloc de mousse qui fournit un habitat à d’autres plantes, aux invertébrés microscopiques et aux bactéries.

 

Son importance

Toutes les espèces sont interconnectées. Elles dépendent les uns des autres. Les forêts hébergent des animaux. Les animaux mangent des plantes. Les plantes ont besoin d’un sol sain pour se développer. Les champignons aident à décomposer les organismes pour fertiliser le sol. Les abeilles et d’autres insectes transportent le pollen d’une plante à l’autre, ce qui leur permet de se reproduire. Avec moins de biodiversité, ces connexions s’affaiblissent et parfois se rompent, ce qui nuit à toutes les espèces de l’écosystème. Les écosystèmes riches en biodiversité sont généralement plus solides et plus résistants aux catastrophes que ceux comptant moins d’espèces.

© Pexels

La biodiversité est importante pour les gens à bien des égards. Les arbres, par exemple, aident les humains en dégageant de l’oxygène. Ils fournissent également de la nourriture, de l’ombre, des matériaux de construction, des médicaments et des fibres pour les vêtements et le papier. Le système racinaire des plantes aide à prévenir les inondations. Les plantes, les champignons et les animaux tels que les vers gardent le sol fertile, et assainissent l’eau. À mesure que la biodiversité diminue, ces systèmes se décomposent. Des centaines d’industries dépendent de la biodiversité végétale. Lorsque la biodiversité d’un écosystème est interrompue ou détruite, l’impact économique sur la communauté locale peut être énorme.

À la Renaissance, loucher était caractéristique de beauté pour les femmes italiennes.

— @DailyGeekShow