Image d’illustration — nevodka / Shutterstock.com

En Floride, une petite tortue a été retrouvée morte avec plus de 100 morceaux de plastique à l’intérieur de son corps. Le plastique est devenu un véritable fléau qui fait de nombreuses victimes parmi les animaux marins.

Une triste découverte

Le plastique continue de faire des victimes. A Boca Raton, une ville côtière de Floride, un bébé tortue a été retrouvé mort avec… 104 morceaux de plastique dans le corps. Un nombre exorbitant pour un si petit corps qui tient dans la paume d’une main. La découverte a été faite par le centre animalier Gumbo Limbo Nature Center.

Les biologistes employés dans ce centre ont pour mission le sauvetage et la réhabilitation de tortues échouées sur la plage. Mais depuis plusieurs années, ils se sont aperçus que c’est principalement le plastique qui fait des victimes chez les tortues. En effet, selon le Huffington Post, la quantité de plastique présente dans les océans a considérablement augmenté depuis 1945. Résultat : les animaux marins mangent des déchets plastiques en pensant qu’il s’agit de nourriture. Cela entraîne des infections et hémorragies intestinales qui provoquent la mort de l’animal.

« Nous avons trouvé un morceau de ballon»

La mort de cette tortue s’est produite au début de la période d’éclosion des œufs chez le reptile. Comme beaucoup de ses congénères, elle n’a pas réussi à rejoindre le rivage après sa naissance, et s’est donc échouée sur la plage. Elle a alors ingurgité du plastique qu’elle a confondu avec des algues.

« Cela brise le cœur, mais c’est un phénomène que nous voyons depuis plusieurs années. Il faut réduire notre usage du plastique autant que possible, pas juste le recycler, mais éliminer le plastique de nos usages quotidiens. Le plastique ne disparaît jamais, il se disloque juste en morceaux plus petits », a expliqué Emily Mirowski, une des spécialistes du centre, à CNN.

« Nous avons trouvé un morceau de ballon. Il y avait aussi des morceaux d’emballage plastique de bouteilles », déclare à son tour Whitney Crowder, une coordinatrice de la réhabilitation des tortues marines. « Le problème de la pollution au plastique des océans, c’est que les déchets s’accrochent aussi dans les algues. Une fois que les micro-plastiques sont pris dans les algues, les bébés tortues pensent qu’il s’agit de nourriture. »

Le plastique, un fléau pour la vie marine

Malheureusement, cette petite tortue est loin d’être la seule victime.
C’est un triste sort que rencontrent également d’autres animaux marins comme les dauphins, les baleines ou les cachalots.

Chaque année, 8 millions de tonnes de déchets plastiques sont rejetés dans les océans et cela contribue à tuer plus d’1 million d’animaux. Le plastique ne disparaît jamais complètement, il se fragmente en particules peu visibles à l’œil nu et se propage dans l’environnement.

Même s’il est impossible de se débarrasser complètement du plastique, nous pouvons quand même réduire notre consommation en adaptant des gestes simples.

8 millions de tonnes de déchets plastiques sont rejetés chaque année dans les océans — © U.S. Fish and Wildlife Service Headquarters / Flickr

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de