Les vestiges d’un bateau viking vieux de 1 000 ans découverts sous la place d’un marché

La Norvège, antique terre viking, n’a pas à pâlir historiquement parlant. Et avec cette nouvelle découverte, la nation va de nouveau pouvoir être fière : un bateau nordique vieux de 1 000 ans vient en effet d’être découvert… sous la place d’un marché !

 

Sous les pas des citadins

C’est dans la ville de Trondheim, dans le nord du pays, que la découverte a été effectuée. Cette charmante bourgade, riche de 178 000 habitants, vient en effet de passer sous les feux des projecteurs : les vestiges d’un bateau viking a été retrouvé sous la place du marché du quartier de Torvet.

Alors que les recherches menées par l’Institut Norvégien en charge du patrimoine culturel touchaient à leur fin, et que la place du marché allait être de nouveau couverte de pavés, les restes d’un bateau viking, datant donc d’il y a près de 1 000 ans, ont été retrouvés. L’embarcation n’est bien évidemment plus là, puisque le bois a eu tout le temps de pourrir. Mais les traces, elles, sont bien présentes : au sol, l’on pouvait voir après les fouilles la forme d’un navire de 4 mètres de long. Les chercheurs ont également trouvé des traces de rouille et de clous dans ce qui semble être une tombe.

La ville de Trondheim aujourd’hui

 

Un rite funéraire propre aux Vikings

Dans des propos recueillis sur le site de l’Institut Norvégien en charge du patrimoine culturel, Knut Paasche, un spécialiste des bateaux, déclare : « C’est sûrement un bateau qui a été enterré et utilisé en tant que cercueil pour les morts ».

Dans les rites vikings, l’enterrement était en effet sacré. Le défunt devait être enterré avec ses armes ou du mobilier. Parfois, il était placé dans un bateau-tombe, recouvert ensuite de terre et de pierre pour créer un tumulus. Le spécialiste ajoute d’ailleurs que le bateau pourrait être un Åfjord, un type de navire qui servait justement aux funérailles.

Un bateau viking classique

 

Une ville propice aux trouvailles vikings

Il faut dire que la ville a un véritable passif, et que ces trouvailles ne sont pas dues au hasard : selon plusieurs archéologues, Trondheim fut en effet fondé par le roi viking Olaf Tryggvason en l’an 997. Malheureusement, si les fouilles prouvent l’existence d’un peuple vivant dans le village depuis un bon millier d’année, l’endroit a été ravagé par un incendie en 1681. Les preuves demeurent donc difficiles à trouver pour nos archéologues modernes.

Cela dit, en septembre 2016, ils ont découvert une église viking du XIe siècle, dans laquelle le roi Olaf II de Norvège fut consacré en tant que saint. Enfin, dernières trouvailles dans le bateau : une pièce de bronze, des effets personnels et deux longs os, desquels un test ADN pourrait prouver leur ancienneté, ou du moins leur appartenance à un être humain… La culture viking a encore beaucoup à nous apprendre, et on espère donc que les archéologues des contrées nordiques nous feront part de toutes leurs trouvailles.

Une représentation des Vikings envahissant Paris.

 


A ceux qui osent, rien n’est impossible.

— Matthew Gregory Lewis