Vous avez probablement déjà vu le film d’animation pour enfants intitulé « Balto », le chien moitié loup moitié husky qui a bravé la tempête pour sauver son village d’une grave pandémie. Eh bien, saviez-vous que Balto a réellement existé et que ce film d’animation pour enfants est tiré d’une histoire vraie ? Voulez-vous apprendre la véritable histoire de ce chien héroïque ? Nous vous la racontons dans les lignes ci-dessous.

Les habitants de la ville de Nome souffraient de la diphtérie

Nous sommes en janvier 1925. Les habitants de la petite ville de Nome, en Alaska, souffrent d’un mal inquiétant : la diphtérie. Il s’agit d’une infection grave du nez et de la gorge qui inquiète particulièrement les médecins car en 1921, elle a déjà entraîné la mort de plus de 15 000 citoyens américains.

Si aujourd’hui cette infection peut être facilement prévenue par un vaccin, à l’époque, c’était plus compliqué. En effet, le traitement se trouvait presque exclusivement dans les centres urbains. Or, Nome était une ville isolée, ce qui rendait l’épidémie particulièrement dangereuse. A l’époque, le seul remède à la diphtérie est une antitoxine qui se trouvait à plus de 800 km de Nome, dans la ville d’Anchorage.

— cpaulfell / Shutterstock.com

A ces problèmes s’ajoute le fait que cette épidémie s’était abattue sur les résidents de Nome en plein hiver brutal, ce qui rendait toutes les formes de voyage presque impossibles. Refusant de céder au désespoir, une équipe de « mushers », des conducteurs de traîneaux à chiens, ont convenu d’unir leurs forces pour couvrir le seul chemin reliant les deux villes qui mesurait 1 046 km et rapporter les médicaments aux habitants en détresse. Ce relais historique est actuellement connu sous l’appellation de « Course au sérum de 1925 », rapporte All That’s Interesting.

La Course au sérum commença le 27 janvier 1925

L’idée des mushers était de se relayer et, ainsi, de diviser la longue distance en plusieurs tronçons. La Course au sérum commença le 27 janvier 1925 avec le musher Will Bill Shannon. Le médicament avait été envoyé d’Anchorage par train vers Nenana. Will Bill et ses chiens ont alors récupéré le médicament à Nenana et ont traversé leur parcours sous une température atteignant les -45 °C. Le conducteur de chiens a perdu quatre de ses chiens au cours de son parcours et son nez avait noirci à cause des gelures. Mais, heureusement, il a pu atteindre la fin de son parcours et a remis le médicament aux mains du musher Leonhard Seppala.

Leonhard Seppala avait une équipe de huskies qui ont tiré le traîneau pendant la partie la plus ardue du voyage avec Togo, un chien âgé de 12 ans qui était à la tête du peloton. Seppala et ses chiens ont parcouru près de 273 kilomètres avec des températures atteignant parfois -65 °C. Après avoir traversé de vastes bassins de lacs gelés et après avoir grimpé jusqu’à 1 500 mètres, Seppala et ses chiens ont finalement pu atteindre le musher Charlie Oslon. Ce dernier a passé à son tour le médicament à Gunnar Kaasen, qui terminerait les 88 derniers kilomètres du voyage. Et, justement, Kaasen est le musher qui avait Balto à la tête du peloton de chiens.

A cause du blizzard, le musher ne vit plus le chemin

Balto est un husky sibérien noir et blanc qui était jusqu’alors considéré comme un « chien de nettoyage » assez lent. Par conséquent, les mushers ne le positionnaient généralement pas à la tête du peloton de chiens. Mais cette fois-ci, Kaasen a choisi Balto pour mener les autres chiens et le chien a prouvé sa bravoure.

© Luke Scarano / Wikimedia Commons

En effet, Kaasen parvint à livrer le sérum à Nome et au Dr Welch le 2 février, soit six jours à peine après le début du relais. Bien que sur les plus de 1 000 km parcourus Balto n’ait parcouru que 88 kilomètres, son parcours a été décisif car à un moment, le musher n’avait pas pu voir le chemin à cause d’un blizzard dévastateur. Mais il put compter sur Balto qui a ouvert la voie aux autres chiens et n’a jamais dévié de sa trajectoire, permettant aux médicaments d’arriver à temps et de sauver des vies.

© Mary-X Distribution – Balto chien-loup, héros des neiges / Allociné

Quand Balto est entré dans la ville, tous les habitants ont immédiatement accouru vers le chien et il devint célèbre en un rien de temps. Une statue à son effigie a même été dressée dans Central Park, à Manhattan en 1926, qui y est toujours aujourd’hui. Malheureusement, le courageux chien mourut en 1933 à l’âge de 14 ans mais son corps a été conservé et peut être vu au Cleveland Museum of Natural History à Cleveland, en Ohio. Et, en 1995, Universal Pictures décida d’immortaliser l’histoire de Balto avec un film d’animation pour enfants.

3
COMMENTEZ

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
Marcel kokenlouislydia aoustin Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
lydia aoustin
Invité
lydia aoustin

les animaux sont fabuleux, l’humain devrait prendre exemple sur eux et arrêter de les considérer comme une sous espèce.
Leur instinct est intact pas le notre

louis
Invité
louis

sur qu’on peut compter sur leur affection comme sur leur fidélité ce qui n’est pas le cas de bon nombre d’etre humain dit « civilisés « !