― Alexander Borshchov / Shutterstock.com

La technologie en matière d’armement a beaucoup évolué au cours des dernières années, en parallèle avec les autres développements technologiques. L’une des dernières avancées en la matière étant des balles qui permettent de tirer sous l’eau.

Une nouvelle arme pour les forces armées américaines

L’United States Special Operations Command (SOCOM) a récemment expérimenté un nouveau type de balle qui permettrait aux Navy Seals et autres forces spéciales de tirer dans l’eau. La plupart des balles ordinaires perdent beaucoup de leur élan lorsqu’elles passent dans un liquide, ce qui les rend efficaces uniquement lorsqu’elles sont tirées à courte portée.

Selon Defense One, la nouvelle balle permettra ainsi à ceux qui l’utilisent de tirer directement sous la surface de l’eau et de faire abstraction de la pression exercée par le liquide. La balle a été développée par la société norvégienne DSG Technologies qui l’a perfectionnée depuis plusieurs années. La balle révolutionnaire utilise la supercavitation pour parcourir un plan d’eau sur une distance de plus de 60 mètres à des vitesses suffisamment élevées pour être efficaces.

© YouTube

Une balle impressionnante, mais mystérieuse

Par définition, un objet en supercavitation doit créer une bulle de gaz pour entourer un objet qui se déplace dans l’eau. Ainsi, les balles de DSG doivent en quelque sorte créer cette bulle autour de la balle. « Seule la pointe du projectile est en contact avec l’eau pour créer la bulle. La balle est stabilisée dans l’air et dans l’eau par sa propre rotation », a notamment expliqué Odd Mareno Leonhardsen, le directeur marketing de DSG Technologies. Quoi qu’il en soit, et ce malgré ces explications, le fonctionnement de la balle reste assez flou.

Les nouvelles balles, appelées CAV-X, sont efficaces jusqu’à 45 mètres sous l’eau. Selon DSG Technologies : « En fonction de l’arme et de la variante de chargement utilisée, cette munition peut être utilisée dans des armes partiellement ou totalement immergées, et ce, que la cible soit dans l’eau ou à la surface. » Bien évidemment, des tests sont encore nécessaires, et le directeur scientifique de DSG a déclaré que certains des tests impliqueront des tirs vers la surface et sous l’eau.

Il est à savoir que DSG Technologies a dû utiliser la technologie aérospatiale pour pouvoir développer cette nouvelle balle. Par ailleurs, un attaché de presse du SOCOM a déclaré à Business Insider que les balles étaient également testées par le Combating Terrorism Technical Support Office (CTTSO). En revanche, ni le SOCOM ni le CTTSO n’ont commenté sur leur possible implication quant à la conception et les essais d’utilisation des balles de DSG.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de