— Denys Prykhodov/Shutterstock.com

La première Apple Watch a été lancée sur le marché en avril 2015. Au fil des années, la firme à la pomme a dévoilé de nouvelles versions de sa montre connectée. Et aujourd’hui, il semblerait que ces dernières aient complètement dominé le marché mondial. D’après une étude récemment publiée par Strategy Analytics, les ventes d’Apple Watch auraient largement dépassé celles de toutes les marques suisses d’horlogerie combinées en 2019.

Pour rappel, Apple écoulait seulement 22,5 millions d’unités, contre 24 millions pour les marques suisses, en 2018. L’année dernière, la firme de Cupertino a vendu environ 31 millions d’Apple Watch. Ainsi, elle a enregistré une progression de 36 % en une année. En revanche, l’industrie horlogère suisse a seulement écoulé 21 millions de montres, ce qui représente une régression de 13 % par rapport à l’année précédente.

Face à ce retournement de situation, l’industrie horlogère suisse a préféré miser sur ses produits de luxe, qui représentent moins d’unités vendues mais plus de revenus. D’après la fédération de l’industrie horlogère suisse, les montres coûtant plus de 3 000 francs suisses (soit un peu plus de 2 800 euros) auraient enregistré une forte progression en valeur en décembre 2019. Par conséquent, toutes les recettes cumulées depuis 2017 ont été tirées vers le haut.

Malgré tout, certains analystes pensent que les marques suisses risquent de s’effondrer dans un avenir proche. D’après Steven Walzer de Strategy Analytics, « les fabricants traditionnels de montres, comme Swatch et Tissot, sont en train de perdre la guerre des montres connectées ». Grâce à un circuit de distribution bien développé, Apple Watch proposerait un meilleur produit qui plaît à une clientèle plus jeune.

De plus, la firme à la pomme propose des montres axées vers le sport et la santé, ce qui risque d’attirer une grande partie de la clientèle âgée.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de