La technologie évolue constamment et envahit la vie de la majorité des personnes dans le monde entier. Nous vivons dans un monde où les appareils technologiques sont presque plus intelligents que les humains. Il suffit juste qu’ils soient connectés à internet. On appelle cette technologie IdO ou Internet des objets.

Certes, le nombre de personnes naviguant sur Internet se multiplie mais l’être humain ne progresse pas aussi rapidement que les appareils connectés, lesquels peuvent s’échanger des données et des informations. Ainsi, ces appareils de haute technologie sont à double tranchant car ils peuvent certes faciliter notre quotidien mais peuvent aussi être la cause de gros problèmes. En effet, le fait qu’ils soient toujours connectés à Internet ne nous met pas à l’abri d’un espionnage ou d’un piratage.

Comment ces objets connectés en vogue nous aident-ils ?

Les objets connectés ont réussi à s’infiltrer dans notre quotidien et en font désormais partie intégrante. Effectivement, que vous soyez chez vous, dans votre voiture, dans les centres commerciaux ou même au bureau, les objets connectés sont présents et ils récoltent différents types de données sur vous. D’ailleurs, il est fort possible que ces derniers en sachent beaucoup plus sur vous que ce que vous pensez. En plus, les informations qu’ils récupèrent se retrouvent sur Internet.

— atsurkan / Shutterstock.com

Ainsi, votre thermostat intelligent collecte des données mais ne pourra vous indiquer les prévisions météorologiques que s’il est connecté à Internet. C’est un exemple parmi tant d’autres car il y avait déjà eu environ 22 milliards d’appareils connectés à Internet en 2018, un chiffre qui pourrait dépasser les 50 milliards d’ici 2030. Certains d’entre eux font des collectes vidéo et audio via des caméras et des microphones tandis que d’autres surveillent votre position GPS, votre nombre de pas quotidien, votre respiration et votre rythme cardiaque. D’ailleurs, grâce à ces fonctionnalités, l’Apple Watch a déjà sauvé plusieurs vies.

— AlexandrBognat / Shutterstock.com

Les objets connectés nous exposent à quels dangers ?

D’une certaine manière, en utilisant des objets connectés, nous leur permettons d’espionner notre vie privée. Prenons l’exemple du smartphone, étant l’un des principaux vecteurs de collecte de données personnelles. Il permet aux personnes malveillantes de connaître nos centres d’intérêt via les applications qui y sont installées. Il y a également les aspirateurs de haute technologie qui ont même la capacité de cartographier votre maison.

En d’autres termes, les appareils intelligents collectent des données sur les utilisateurs. Où que vous soyez, ils font des enregistrements vidéo et audio de chacun de vos faits et gestes. Et même si les fabricants garantissent que seuls les systèmes de décision automatisés et non les humains ont accès à vos données, cela reste dangereux. En effet, même si l’accès à ces données personnelles est limité, le fait qu’elles se retrouvent sur Internet nous expose aux cyberattaques, et rares sont les appareils grand public connectés à Internet qui sont sécurisés.

― Dany_cn / Shutterstock.com

Comment limiter cette atteinte à la vie privée ?

Il y a plusieurs manières pour protéger vos informations personnelles. Pour ce faire, il faut que vous ayez le réflexe de désactiver la caméra et le microphone quand vous n’en avez pas besoin. Il est également nécessaire de faire une mise à jour régulière du firmware de vos appareils connectés afin de les protéger des éventuelles failles. Vous avez aussi la possibilité de désactiver la collecte des données qui n’ont pas de rapport avec le fonctionnement de l’appareil en question.

Mis à part vos dispositions personnelles pour protéger votre vie privée, il y a aussi le Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans l’Union européenne, rapporte Science Alert. En effet, ce règlement vise à protéger vos données personnelles en vous permettant de contrôler les informations collectées. Et toujours pour vous protéger des piratages, prenez le temps de vous renseigner sur les données récoltées et la réputation de la marque de l’appareil connecté concernant la confidentialité des utilisateurs avant tout achat.

Même en se protégeant, tout le monde reste vulnérable

Les meilleurs moyens de se protéger face aux objets connectés sont la mise à jour régulière du micrologiciel de l’appareil intelligent et la désactivation dans les paramètres de toute collecte de données qui ne vous convient pas. Néanmoins, vous ne pourrez pas toujours le faire, comme dans le cas où vous serez dans un centre commercial, au bureau ou même dans la rue. Ainsi, même les personnes qui ne possèdent pas ces appareils sont vulnérables.

Il est à noter que plusieurs appareils intelligents, comme les caméras ou les haut-parleurs intelligents, peuvent occasionnellement être désactivés par les utilisateurs pour des raisons de confidentialité. Mais le problème c’est que les rares fois où cette option est envisageable, les appareils sont presque inutiles car ils ne sont pas connectés à Internet.

une-appareils-intelligents
— Meghanadh Vasireddy / Shutterstock.com

Alors, comme toujours, mieux vaut prévenir que guérir. Il faut rester vigilant et prendre des précautions face aux personnes malveillantes qui souhaitent utiliser vos données personnelles via les dispositifs qui sont toujours connectés à Internet. Bien qu’il soit étrange de penser que les réfrigérateurs ou les aspirateurs peuvent causer notre perte, il faut prendre l’habitude de faire des mises à jour et de les désactiver quand c’est nécessaire.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments