Quand le décollage d’une fusée SpaceX fait littéralement fondre l’appareil d’un photographe

Le 22 mai 2018, le lancement d’une fusée de SpaceX a fait fondre l’appareil d’un photographe professionnel de la NASA alors que celui-ci se trouvait loin du point de décollage. Que s’est-il donc passé ? 

 

Tout feu tout flamme

Le 22 mai dernier, une fusée Falcon 9 de SpaceX a décollé depuis la Californie afin de mettre les satellites jumeaux GRACE-FO en orbite. Leur mission ? Établir une carte mensuelle des changements de volume d’eau. Ce jour-là pourtant, ce n’est pas le lancement qui a reçu le plus d’attention des internautes, mais bel et bien un appareil photo !

Bill Ingalls était le photographe de l’agence spatiale américaine (NASA) en charge de capturer le décollage. Malgré les précautions prises par ce professionnel avec ses trente ans d’expérience, son appareil n’a pas survécu à l’évènement.

L’un de ses appareils photo et pas des moindres, un réflex numérique Canon équipé d’un objectif de plusieurs milliers d’euros, a pris un retour de flamme qui s’est avéré fatal.

Crédits: NASA / Bill Ingalls

Une carte mémoire résistante

« J’avais six appareils, deux à l’extérieur du périmètre de sécurité de la rampe de lancement et quatre à l’intérieur […] Malheureusement le lancement a déclenché un feu de broussailles qui a fait griller l’un des appareils à l’extérieur du périmètre”, a indiqué le photographe dans un article publié sur le site de la NASA.

Bonne nouvelle pourtant, la carte mémoire s’est montrée résistante. En dépit de l’état fortement détérioré de l’appareil photo, celle-ci est restée intacte. La robustesse de la carte mémoire a permis d’avoir les derniers instants du réflex avant sa fonte.


L’émotion nous égare : c’est son principal mérite.

— Oscar Wilde