6 anecdotes qui vous lèvent le voile sur le mystère des ninjas

Personnages incontournables du paysage nippon, les ninjas sont aussi connus que les samouraïs ou les geishas. Souvent présentés comme des assassins discrets et redoutables, la réalité est légèrement différente de ce qui est montré dans les œuvres fictives. En réalité, ces hommes de l’ombre plus proches des espions que des assassins sont loin des clichés que nous avons sur leur histoire, leurs techniques de combat et même sur leur nom. Percez les secrets des plus mystérieux guerriers du Japon à travers ces 6 faits méconnus sur les ninjas.

ninja-costume

ILS ÉTAIENT DAVANTAGE ESPIONS QUE COMBATTANTS

Très présents dans les films et les dessins animés des années 80-90, les ninjas peuvent être vus uniquement comme des combattants redoutables capables de désarmer un adversaire en quelques secondes ou comme des assassins discrets. S’il est vrai que les ninjas savent se battre, leurs missions étaient bien différentes de celles que vous avez vues ou lues et une petite leçon d’Histoire s’impose.

Apparus entre le XVIIIe et le XIXe siècle au Japon (même s’il est difficile de définir la date exacte de leur apparition), les ninjas seraient à l’origine des groupes de guerriers reniés agissant comme des milices civiles. Pendant la période féodale, ils proposaient leurs services aux seigneurs des différentes provinces du pays en accomplissant de l’espionnage, du sabotage ou encore de l’infiltration. Leur activité de ninjas était souvent secondaire et beaucoup exerçaient un métier en parallèle. Par la suite, le terme désignait toute personne s’étant formée au Ninjutsu.


Le poids le plus lourd soulevé avec une barbe est de 63,80 kilos

— @DailyGeekShow