— Maciej Olszewski / Shutterstock.com

Il est difficile pour la plupart des insectes et des oiseaux de voler à des altitudes extrêmement élevées dans la mesure où l’oxygène s’y fait rare. Une étude a cependant prouvé que les bourdons sont capables de voler au-delà de l’altitude du mont Everest.

Selon les scientifiques de l’université de Californie, les abeilles sont capables de voler dans des conditions équivalentes à 4000 mètres d’altitude, voire 9000 mètres d’altitude pour certaines. Les bourdons réussissent cette prouesse en modifiant l’angle auquel ils étendent leurs ailes de manière à rapprocher les ailes de leur tête et de leur corps à chaque battement. Les scientifiques pensent que cela aide les bourdons à déplacer plus d’air, générant suffisamment de portance pour se maintenir à flot en haute altitude.

Pour en arriver à ces conclusions, Michael Dillon, auteur principal de l’étude, et ses collègues ont collecté des abeilles dans les montagnes de la province chinoise du Sichuan. Ils les ont placées dans une chambre de vol en plexiglas et ont utilisé une pompe à main pour extraire progressivement l’air de la chambre pour imiter les pressions d’air réduites auxquelles les abeilles seraient confrontées à haute altitude.

Quoi qu’il en soit, les chercheurs pensent que même si les abeilles sont capables de voler à très haute altitude, elles n’ont aucune raison de s’aventurer là-haut, puisque la végétation y est rare. Ils pensent que cette capacité de vol exceptionnelle est utilisée pour des tâches comme le transport d’objets lourds ou la fuite face à des prédateurs.

Les résultats de cette étude ont été publiés le 4 février 2014 dans la revue Biology Letters.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de