Ils sont enfin de retour : 3 raisons d’aller voir Les Indestructibles 2 !

On l’attendait tous avec impatience, le second volet du film d’animation Les Indestructibles arrive enfin au cinéma après 14 années de silence radio. Souvenez-vous le premier film s’était terminé sur une scène présentant la révélation des pouvoirs du petit dernier et présageant une suite imminente. Toutefois, il a fallu attendre bien longtemps et les fans ont aujourd’hui grandi et attendent avec impatience ce que Les indestructibles 2 leur réserve. Le Daily Geek Show vous présente 3 bonnes raisons d’aller le voir au cinéma.

LE RETOUR D’UNE FAMILLE PAS SI ORDINAIRE

Dans le premier volet, les membres de la famille Indestructible ont dû reprendre leur rôle de super-héros après plusieurs années passées dans l’anonymat afin de sauver la ville d’un robot devenu fou. Aujourd’hui, ils vivent maintenant une vie paisible, et pourtant ça ne va pas. Les super-héros ont perdu la côte auprès du public et Elastigirl se retrouve à devoir accepter un nouveau travail censé redorer le blason des supers.

Bob, Mr. Indestructible, se voit donc relégué au rang d’homme au foyer dans leur toute nouvelle maison offerte par la boîte de sa femme. N’étant pas habitué à tenir un tel rôle, tout ne va pas se passer comme prévu d’autant plus que Jack-Jack, le petit dernier, développe ses pouvoirs qui sont pour le peu imprévisibles. L’aide de leur ami Frozone ne sera pas de refus tandis que dans l’ombre, une nouvelle menace se prépare.

 

ELASTIGIRL ET SA FAMILLE AU CŒUR DE L’INTRIGUE

Brad Bird, réalisateur du premier opus, remet donc ici le couvert et est de nouveau aux commandes de cette petite famille. Ici, il a souhaité donner à ces personnages un aspect encore plus ordinaire et humain en leur donnant des préoccupations d’ordre familial qui étaient déjà présentes dans le premier mais qui ici sont encore plus poussées. En donnant un travail à Elastigirl, elle ne se retrouve pas seulement poussée sur le devant de la scène, elle laisse aussi son mari gérer la famille puisqu’elle est souvent en déplacement.

Bob qui jusqu’ici comptait principalement sur sa femme pour s’occuper des enfants, doit tout faire lui-même et se rend ainsi compte de ce qu’Hélène (Elastigirl) avait à gérer presque toute seule. C’est également l’occasion pour lui de se rapprocher de ses enfants et pour Elastigirl, c’est le moment de briller par elle-même et non pas dans l’ombre de son mari.

 

LES MERVEILLES DE LA TECHNOLOGIE

L’avantage d’avoir un écart de 14 ans entre deux films c’est que les technologies se sont beaucoup améliorées depuis. Il est maintenant possible de réaliser des choses qu’il était très difficile, voire impossible de faire avant. Brad Bird évoque notamment le design des personnages. À l’origine, les personnages devaient être simplifiés au maximum afin de ne pas avoir l’air “trop” humain. Malheureusement, les technologies de l’époque n’ont pas permis de rendre parfaitement ce que le réalisateur voulait pour ses personnages. Chose qui est aujourd’hui possible grâce aux avancées des techniques de dessin et d’animation sur ordinateur. “Nous avons repris les dessins originaux et utilisé la technologie qui est aujourd’hui à notre disposition pour créer les personnages tels que nous les avions imaginés à l’époque”, explique le réalisateur.

Des foules plus réalistes et compactes, des cheveux qui volent au vent, voilà ce que ces 14 années d’attente ont permis de réaliser entre autres et ainsi de produire le film d’animation le plus long des studios Pixar mais également le plus long réalisé par ordinateur. Vous n’avez maintenant plus aucune excuse pour manquer ce film d’animation qui s’est certes fait attendre mais qui saura conquérir nos cœurs.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux