13 042 personnes connectées

Découvrez l’histoire de la tour Eiffel, ce symbole d’un Paris qui ne rompt jamais

La tour Eiffel est indéniablement le principal emblème de la France. Un constat qui se vérifie d’autant plus à l’heure où le pays fait face à l’une des pires crises qu’il ait vécues. SooCurious revient pour vous sur l’histoire et la symbolique de cette incroyable tour.

Lorsque Gustave Eiffel remporte le concours lancé par l’Etat français en 1886, et qui consiste à imaginer une tour pour l’exposition universelle de 1889, personne n’imagine que l’édifice sera encore présent plus d’un siècle plus tard. A l’époque, la France a besoin de rêver, de s’évader, et d’imaginer de nouveau que l’Hexagone peut briller.

 

Gustave Eiffel : 

Gustave-Eiffel

A l’époque, les Français sortent à peine d’un meurtrier conflit, qui plus est humiliant. Le 18 janvier 1871, Napoléon III a capitulé, le Second Empire est mort, et la Troisième République voit le jour sans l’Alsace-Lorraine, cédée à l’éternel ennemi allemand. Dans ce contexte, le gouvernement français veut réveiller l’Hexagone et lui redonner l’espoir qu’il semble ne plus avoir.

Pour l’exposition universelle, l’Etat veut alors « étudier la possibilité d’élever sur le Champ-de-Mars une tour de fer, à base carrée, de 125 mètres de côté et de 300 mètres de hauteur ». Sur les 107 projets soumis, un seul est retenu : la tour Eiffel. A l’époque, le projet est jugé faisable, mais incroyablement osé : personne n’a jamais tenté de bâtir un tel édifice. L’Histoire montrera qu’« Impossible n’est pas français ».

Le 28 janvier 1887, commence l’édification du colosse de fer, de ce futur symbole d’une France qui n’abdique pas. Les attentes sont élevées, mais le potentiel aussi. Deux ans, deux mois et cinq jours après le début des travaux, la tour Eiffel est terminée, et le monde entier regarde l’Hexagone.

 

La construction de la tour Eiffel, en 1888 : 

Tour-Eiffel-2

Pendant presque un demi-siècle, la Dame de Fer trône sur l’Europe, et sur le monde. Il faudra ainsi attendre 41 ans pour voir à l’oeuvre le gigantisme américain : en 1930, puis en 1931, deux mastodontes surgissent du sol new-yorkais : le Chrysler Building et l’Empire State Building. Qu’importe, Paris est déjà la Ville Lumière et il lui reste l’Europe.

 

La construction de l’Empire State Building : 

Construction-Empire-State

Lorsque s’achève la Seconde Guerre mondiale, la tour Eiffel est toujours là, symbole d’une France qui plie mais ne rompt pas. Même Hitler n’a pas pu se résoudre à abattre la Dame de Fer. Tant mieux, elle deviendra le symbole d’une France réunie quand, en 1945, le pays sera libéré.

Depuis, la tour Eiffel est un emblème. Le symbole que, malgré les crises, le temps, la guerre, ou même le terrorisme, il est des choses qui ne s’estompent pas et que rien ne peut abimer. Parmi ces choses, la détermination et le courage des Français, leur amour de Paris et de leur pays. La tour Eiffel, aussi, est de ces choses inébranlables.

tour-eiffel-1
La tour Eiffel aux couleurs de la France via Shutterstock

La tour Eiffel est notre plus beau et notre plus symbolique monument. Au fil des années, des décennies, elle a revêtu son plus beau costume. A l’époque de sa construction, elle incarnait une France meurtrie mais renaissante. Aujourd’hui, elle est l’emblème d’une France qui n’a pas peur et d’un peuple qui se bat pour sa liberté.

En 2015, 45,9% des parlementaires européens étaient des femmes.

— @InseeFr