12 030 personnes connectées

Ce minuscule capteur fixé sur le dos des abeilles va permettre aux scientifiques de comprendre leur comportement

une-technologie-capteurs-abeille

Si toutes les raisons ne sont pas pour l’instant identifiées, le constat est là : les abeilles disparaissent petit à petit et cela risque de coûter cher à l’écosystème de notre planète. Pour comprendre davantage ce phénomène, des scientifiques ont mis au point une nouvelle technologie consistant à suivre le comportement des abeilles à l’aide de minuscules capteurs. SooCurious vous en dit plus sur ce dispositif étonnant.

Un nouveau dispositif conçu par les écologistes des jardins botaniques de Kew Gardens à Londres est en train d’être testé pour suivre le comportement des abeilles. Cette nouvelle technologie est basée sur un équipement utilisé pour suivre les palettes dans les entrepôts, comme l’expliquait son créateur, le Dr Mark O’Neill. Le dispositif consiste à placer des capteurs sur les abeilles qui enverront un signal à des lecteurs placés le long des fleurs qui renverront eux-mêmes un signal à un ordinateur. Ces lecteurs en question ont une portée de 2,5 m.

Le dispositif est constitué d’un système RFID (identification par radio fréquence) mis en place à partir d’une puce standard, spécialement conçue pour être dans les airs. Le Dr Mark O’Neill a créé cette nouvelle puce de sorte qu’elle soit plus fine et plus légère que les autres modèles utilisés auparavant pour suivre les petits insectes.

suivre-comportements-abeilles

L’ingénieur, qui est également directeur technique de l’entreprise de technologie basée à Newcastle, tente actuellement de faire breveter l’invention. « La première étape fut de faire des balises simples avec des composants que je pouvais acheter facilement », explique-t-il. « Par la suite, je veux optimiser les composants en faisant en sorte qu’ils soient beaucoup plus petits. J’en ai pour l’instant fait 50. Je les soude sur mon bureau. » Le temps de marquage moyen des fleurs par les abeilles est de 20 minutes, ce qui suggère qu’une abeille butine sur environ 1 km. L’idée est donc d’avoir des lecteurs placés aux alentours d’une ruche et de fleurs afin de suivre les signaux émis par les capteurs disposés sur les abeilles qui se déplacent librement dans la nature.

Les petits capteurs, mesurant 8 mm de long et 4,8 mm de large, sont fixés sur les abeilles avec de la colle. La fixation dure environ 10 minutes. Les abeilles, quant à elles, sont refroidies pour les rendre plus dociles. « Elles font un bruit infernal », reconnait le Dr O’Neill qui espère que les capteurs, placés au niveau du centre de gravité des abeilles pour ne pas affecter leurs vols, tiendront pendant trois mois, comme cela était prévu. Par ailleurs, ces capteurs ont été fixés uniquement sur les abeilles qui ne s’accouplent pas. Ironiquement, le Dr O’Neill indique également que « si une abeille venait à être mangée par un animal, ce dernier risquerait d’avoir un capteur dans l’estomac ».

abeilles-butine-fleur
Le temps de marquage des fleurs moyen pour une abeille est de 20 minutes via Shutterstock

Le Dr Sarah Barlow, écologiste au New Gardens, a suivi les tests effectués récemment : « Ces balises sont un grand pas en avant pour la technologie. Personne ne dispose encore de cette gamme de capteurs appropriés pour le vol des insectes. Cette nouvelle technologie va ouvrir des possibilités pour les scientifiques dans le suivi des abeilles. Elle est essentielle pour comprendre pourquoi les abeilles disparaissent petit à petit et pour faire en sorte de remédier à ce problème majeur. »

Cette technologie est incroyable ! Elle pourrait permettre, à long terme, de comprendre et de remédier au problème de la disparition des abeilles. Aujourd’hui, les abeilles participent à 80 % de la reproduction des espèces végétales, leur rôle dans notre écosystème n’est donc pas négligeable. Selon vous, la protection des abeilles devrait-elle devenir une priorité ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux