13 958 personnes connectées

Découvrez le Neopalpa donaldtrumpi, un papillon de nuit nommé après… Donald Trump

Donald Trump est au centre des discours humoristiques de la toile. Détournée des milliers de fois, son image ne cesse d’inspirer les memes les plus hilarants comme les plus critiques. S’il a probablement servi de modèle pour les pokémon Manglouton et Argouste, le 45e président des Etats-Unis vient de prêter son nom à une nouvelle espèce de papillon de nuit : le Neopalpa donaldtrumpi.

Avec sa crête d’écailles jaunes et son regard perçant, le Neopalpa donaldtrumpi ressemble étrangement au nouveau président des Etats-Unis ! Cet insecte peuple la Californie et, mauvaise nouvelle pour le milliardaire, le Mexique. Enfin, il faut préciser que ses organes génitaux sont un peu plus petits que ceux de son cousin le Neopalpa neonata.

papillon-Trump

Caché pendant des années dans les collections du musée d’entomologie Bohart de l’université de Californie, le papillon de nuit a été décrit et nommé pour la première fois par le biologiste évolutionniste Vazrick Nazari dans la dernière édition du journal Zookeys. Le manque d’intérêt pour la taxonomie en Amérique du Nord a privé ce type d’espèce de toute visibilité.

Si Vazrick Nazari a nommé ainsi ce nouveau papillon du fait de sa ressemblance avec Trump, il espère sensibiliser le public à la nécessité de préserver les espèces dont l’habitat est menacé par l’urbanisation. La découverte de ce micro-papillon dans le sud de la Californie densément peuplé et bien connu des chercheurs souligne l’importance de la conservation des habitats fragiles qui contiennent toujours des espèces méconnues et menacées.

Neopalpa-donaldtrumpi-2

Si Barack Obama a déjà prêté son nom à 9 créatures dont le dernier poisson basslet découvert dans les eaux du pacifique, nul doute que Donald Trump restera un puits intarissable d’inspiration…

Ces articles vont vous plaire

C’est impossible, dit la fierté. C’est risqué, dit l’expérience. C’est sans issue, dit la raison. Essayons, murmure le cœur.

— William Arthur Ward