13 902 personnes connectées

Dans les années 1820, ces modèles anatomiques en papier mâché ont bouleversé l’étude de la médecine

Louis Auzoux, né en 1797 et mort en 1880, est un médecin français mondialement connu pour ses modèles anatomiques. Conçus en papier mâché, ses mannequins ont la particularité de pouvoir se déboîter et se sont révélés d’une grande utilité pour enseigner la médecine. Ses collections ont été exportées dans les quatre coins du monde, et ont participé au rayonnement de la France.

Pour les modèles les plus simples, le docteur Auzoux superposait des couches de papier mâché de différentes couleurs sur des moules en plâtre afin de former une structure creuse, solide et légère. Pour les représentations d’articulations, il pressait une pâte, toujours faite avec du papier, dans des moules métalliques. Une fois durcies, les pièces qui représentaient différentes parties du corps pouvaient ainsi être assemblées, ce qui a permis d’observer la constitution anatomique en déboîtant peau, muscles, organes…

Portraits de Louis Thomas Jérôme Auzoux (XIXe s.) Coll. de la Bibliothèque nationale de France, département estampes et photographie
Portraits de Louis Thomas Jérôme Auzoux (XIXe s.) Coll. de la Bibliothèque nationale de France, département estampes et photographie

Les modèles anatomiques du docteur Auzoux ont révolutionné la pédagogie de l’enseignement de la médecine. Ces puzzles en trois dimensions ont permis de se familiariser de façon tactile avec le fonctionnement des organes animaux, végétaux et humains, sans avoir recours à la dissection. Cela a considérablement facilité la vie des jeunes médecins qui trouvaient difficilement des corps et, de surcroît, s’exposaient au risque d’une infection ou d’un empoisonnement sanguin en disséquant. Il existait déjà des modèles en cire, mais ils étaient rares, chers et peu pratiques du fait de leur poids.

Les modèles du docteur Auzoux ont connu un tel succès qu’il décida de créer sa propre usine de fabrication. En 1828, son usine est installée à Saint-Aubin-d’Écrosville, sa ville natale, où travaillent 80 employés. L’usine a fermé ses portes dans les années 2000.

23-modele-anatomique-papier-mache

24-modele-anatomique-papier-mache
32-modele-anatomique-papier-mache 31-modele-anatomique-papier-mache 30-modele-anatomique-papier-mache 29-modele-anatomique-papier-mache 27-modele-anatomique-papier-mache28-modele-anatomique-papier-mache 26-modele-anatomique-papier-mache 25-modele-anatomique-papier-mache

22-modele-anatomique-papier-mache 21-modele-anatomique-papier-mache 20-modele-anatomique-papier-mache 19-modele-anatomique-papier-mache 18-modele-anatomique-papier-mache 17-modele-anatomique-papier-mache 16-modele-anatomique-papier-mache 15-modele-anatomique-papier-mache 14-modele-anatomique-papier-mache 13-modele-anatomique-papier-mache 8-modele-anatomique-papier-mache 9-modele-anatomique-papier-mache 10-modele-anatomique-papier-mache 11-modele-anatomique-papier-mache 12-modele-anatomique-papier-mache 7-modele-anatomique-papier-mache 6-modele-anatomique-papier-mache 5-modele-anatomique-papier-mache 4-modele-anatomique-papier-mache 3-modele-anatomique-papier-mache 2-modele-anatomique-papier-mache 1-modele-anatomique-papier-mache

 

Ces créations sont d’une délicatesse et d’une esthétique remarquables. On peut aujourd’hui retrouver quelques-uns de ses modèles dans de nombreux musées et écoles de médecine. Si l’enseignement de l’anatomie vous intéresse, découvrez comment cette enseignante rend la biologie ludique en revêtant des tenues dévoilant l’anatomie humaine.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux