12 892 personnes connectées

Ce matériau est le seul au monde à refroidir lorsqu’il est exposé aux rayons du Soleil

A l’heure où le réchauffement climatique prend de plus en plus d’ampleur, de nombreuses technologies sont mises au point afin d’agir contre ce phénomène. Les chercheurs de l’université Stanford ont créé un matériau qui refroidit lorsqu’il est exposé au soleil. Une découverte d’autant plus importante qu’elle permettra de refroidir les immeubles de la planète tout en rejetant cette chaleur dans l’espace. SooCurious vous en dit plus sur cette fabuleuse invention.

Qu’est-ce que c’est ?

Panneau de refroidissement

Ce matériau est constitué d’une fine couche de 20 cm de diamètre et de 1,8 micromètre d’épaisseur où alternent des couches de verre et d’oxyde d’hafnium disposées sur un support en silicium. Il reflète environ 97 % de la lumière qu’il reçoit.
La nuit le refroidissement se fait par radiation, le matériau exposé au ciel irradie la chaleur accumulée dans l’espace en utilisant une radiation de longueur d’onde comprise entre 8 et 13 micromètres, soit exactement dans la fenêtre thermique de notre planète. La demande en refroidissement atteint ses sommets durant les heures du jour, pour l’instant les chercheurs n’ont pas encore réussi à faire baisser la température au-dessous de celle ambiante lorsque le matériau est situé directement sous les rayons du soleil.

Panneau photo voltaïque
Panneau photovoltaïque via Shutterstock

Le refroidissement est un phénomène qui nécessite beaucoup d’énergie, ce qui est au final contre-productif en ce qui concerne le réchauffement climatique ; par exemple aux États-Unis la climatisation utilise près de 15 % de l’énergie destinée aux immeubles.

Ce matériau qui se refroidit au soleil, permet aussi de refroidir ce qui l’entoure à savoir les bâtiments et les immeubles se trouvant aux alentours et tout cela sans utiliser une énergie autre que celle du soleil. Une véritable avancée en comparaison des pompes à chaleur qui, même si elle contribuent à refroidir, consomment beaucoup d’énergie et de plus rejettent la chaleur absorbée dans notre atmosphère.

 

Combien coûtent-ils ?

Les chercheurs de Stanford

La vraie question concernant ce matériau, c’est le prix que coûtera sa fabrication, étant donné que son utilisation, elle, ne coûte rien. Le projet des chercheurs consistera à installer des panneaux recouverts de ce matériau, à l’image des panneaux solaires, ce qui permettra de climatiser gratuitement les immeubles, mais pour cela il doit être adaptable à l’échelle prévue. Des tests seront donc réalisés préalablement pour vérifier que les avantages du matériau seront conservés malgré une taille plus grande.

 

Cette invention du professeur Shanhui Fan et de son collègue Aaswath Raman représente une véritable avancée pour réduire l’émission de chaleur de notre planète et par conséquent avoir un impact positif sur le réchauffement climatique. A la rédaction, nous sommes très curieux de connaître l’évolution de ce matériau. Et vous, que pensez-vous de ce climatiseur à grande échelle ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux