12 879 personnes connectées

Découvrez le manga Kenshin, le chef-d'oeuvre de Nobuhiro Watsuki inspiré de l’histoire japonaise

Rurōni Kenshin ou Kenshin le vagabond est le chef-d’oeuvre de Nobuhiro Watsuki, publié dans le Weekly Shōnen Jump de 1994 à fin 1999. Un manga de 28 volumes qui a marqué une génération de lecteurs de mangakas. Le récit se déroule durant un tournant de l’histoire du Japon alors que l’ère Meiji change radicalement le rapport de la société à la classe des samouraïs. Un shonen qui s’écarte de beaucoup des stéréotypes du genre dans une atmosphère mature et un cadre historique captivant.

 

Himura Kenshin est un personnage avec un lourd passé. Pendant des années, il était un assassin au coeur de glace connu sous le nom de Hitokiri Battosai. Suite à une succession d’événements tragiques, il quitte cette vie et part en quête de rédemption. Il abandonne son identité d’Hitokiri Battosai et devient un ronin, un samouraï vagabond sans attachements. Suite à cela, il fait le voeu de ne plus jamais dégainer son sabre pour tuer qui que ce soit et d’utiliser sa lame uniquement pour aider les populations qu’il croise au cours de son périple. Il devient de nombreuses fois le héros qu’il rêve de devenir pour racheter ses péchés, mais continue de se battre avec ses souvenirs, son ancienne identité et le côté sombre de son âme.

Kenshin prend place en 1878. Le Japon vit alors une période de transition importante qui propulse le pays dans l’ère moderne et l’ouvre plus particulièrement à l’influence occidentale. Les nationalistes et tous les Japonais attachés à leurs traditions souffrent de ce qu’ils considèrent être le déclin de leur civilisation alors que cette dernière se laisse influencer par le reste du monde. Les samouraïs sont dorénavant perçus comme une caste obsolète. Beaucoup de clans se rebellent et pour faire face à ces derniers, le gouvernement engage des tueurs professionnels.

Constrastant nettement avec son passé ensanglanté, Kenshin fait donc maintenant son possible pour aider les civils et se débarrasser de ceux qui ne se plient pas encore devant la loi. Lorsqu’il arrive jusqu’à Tokyo, il rencontre Kaoru, une jeune femme héritière d’un dojo se faisant harceler par un homme prétendant être le fameux Hitokiri Battosai connu à travers tout le Japon comme le samouraï le plus redoutable du pays. Kenshin l’aide à se débarrasser de l’imposteur et lorsque cette dernière comprend qu’elle a affaire au véritable Battosai, elle lui offre de rester au dojo. Une vie censée être paisible où il se lie d’amitié avec la jeune femme, mais aussi avec Sagara Sanosuke, meilleur ami de Kenshin et personnage le plus populaire du manga après le héros.

cm-kenshin-new

Et en même temps, difficile de faire plus charismatique que Kenshin. Dès le départ, le lecteur comprend qu’il suit la vie du meilleur des meilleurs. Contrairement à la plupart des héros de shonen qui souhaitent devenir le plus puissant X, Kenshin est déjà le plus habile des sabreurs. Son style Hiten Mitsurugi Ryu se focalise sur un style de combat agile et rapide, qui nécessite une analyse parfaite des mouvements de son adversaire pour le contrer. Dans un combat typique, Kenshin laisse son adversaire dévoiler ses techniques pour qu’il analyse ces dernières. Le lecteur suit ses pensées et comprend petit à petit comment Kenshin fonctionne lorsqu’il trouve les faiblesses de ses adversaires.

Le manga se divise en trois grands arcs : Tokyo, Kyoto et Jinchu. L’anime qui adapte l’ensemble suit la même structure sur les deux premiers arcs pour les 62 premiers épisodes alors que les 33 derniers dérivent de la trame originelle. Au-delà de ça, les fans de Kenshin se souviennent également de l’OAV intitulé Tsuiokuhen ou Le chapitre de la mémoire. Pour beaucoup de fans d’anime, ces épisodes constituent le sommet du genre, avec une finesse graphique rarement égalée, une animation incroyable et une bande-son à faire sortir la boite de mouchoirs. On y découvre la jeunesse de Kenshin, son enfance tragique, son entraînement, sa carrière d’assassin et les raisons qui l’ont poussé à faire une croix sur son passé.

cm-kenshin-saito

 

Que ce soit le manga, l’anime ou l’OAV, Kenshin est un chef-d’oeuvre qu’il ne faut louper sous aucun prétexte. L’oeuvre de Watsuki Nobuhiro fut l’une des plus importantes de la culture japonaise des années 90 et continue d’influencer bon nombre de mangakas actuels. Pour peu que vous aimiez le Japon, les samouraïs, ou tout simplement les histoires captivantes avec des personnages charismatiques, Kenshin est indispensable dans une bibliothèque des meilleurs mangas de l’histoire.

Sur Twitter, 55% des utilisateurs sont des hommes.

— Twitter