13 729 personnes connectées

Quand la fiction devient réalité ! Des scientifiques ont créé des hologrammes qui réagissent au contact de la peau

Toucher un hologramme ne relève plus de la science-fiction ! Des scientifiques ont en effet réussi à créer des hologrammes en suspension dans l’air que l’on peut palper du bout des doigts. Conçues à l’aide de lasers, de lentilles et de miroirs, ces figures minuscules peuvent réellement interagir au toucher. Découvrez sans attendre cette technologie épatante.

Les équipes de Digital Nature Group, menées par le scientifique Yoichi Ochiai, ont réussi à créer des hologrammes palpables et qui interagissent au contact de la peau humaine. Ainsi, les hologrammes peuvent être touchés : les coeurs peuvent se briser au contact de la peau, un hologramme formant une case peut être cochée en y apposant simplement le doigt… Grâce à cette technologie, les hologrammes connaissent un nouvel air, et entrent dans le monde de la 3D illimitée !

hologramme-fee-toucher

Les hologrammes sont créés grâce à un laser qui tire des rafales de lumière ultra-courtes, d’un milliardième de seconde (femtoseconde). Le laser est concentré sur une région de molécules d’air, leur donnant suffisamment d’énergie pour qu’il se ionisent, c’est-à-dire qu’ils libèrent un électron et donc émettent de la lumière. Ces particules positives et négatives mélangées répondent au nom de plasma. Une fois que la peau est en contact avec ce plasma, celle-ci détecte l’hologramme grâce aux vibrations des molécules d’air. D’après les scientifiques, c’est comme toucher du papier de verre ou comme une décharge statique. Grâce à une caméra sous l’hologramme, celui-ci est capable de changer et d’interagir avec la peau humaine. En réalité, lorsque qu’il détecte le toucher, les informations sont envoyées à un ordinateur qui change lui-même la forme de l’hologramme. Il peut aussi être programmé pour changer de forme.

Il existait déjà des techniques semblables pour rendre palpables les hologrammes, mais ces derniers avaient le désavantage de brûler la peau humaine. Et pour cause, les lasers tiraient des impulsions bien plus longues (nanosecondes), d’une résolution bien moins élevée et plus dangereuses. C’est donc pour cela que les scientifiques ont préféré les femtosecondes pour leur technologie. Ainsi, ils utilisent des impulsions très rapides, la taille des lasers est aussi très petite, autour de 1 cm3, créant donc de petites images.

cocher-case-hologramme

hologramme-former-toucher

 

Une vidéo qui vous montre comme ces hologrammes sont impressionnants (en anglais) : 

interaction-hologramme-toucher

lumiere-laser-hologramme

scientifique-hologramme-interactif

toucher-hologramme-doigt

rond-hologramme-lumiere

toucher-hologramme-precision

Waouh ! À travers ces hologrammes, les scientifiques ont conçu un outil génial avec lequel il est possible d’interagir. On espère qu’ils trouveront très vite le moyen d’ancrer cette technologie dans notre vie quotidienne. On félicite d’ailleurs l’équipe du Digital Nature Group, qui a fait de la fiction une réalité ! Avez-vous été séduit par ces hologrammes ou n’aimez-vous pas l’idée que le monde digital devienne de plus en plus réel ?