12 163 personnes connectées

7 erreurs à ne pas commettre si vous ne voulez pas vous sentir pris au piège dans un nouveau boulot

homme-depite-bureau

Parfois,  votre travail ne ressemble pas vraiment à ce que votre recruteur vous avait promis. Et il n’y a rien de pire que de se sentir pris au piège dans une entreprise. Afin de maximiser vos chances d’épanouissement professionnel, on partage avec vous 7 erreurs à éviter lorsque vous êtes à la recherche d’un travail.

 

1. Accepter un emploi pour l’argent et réaliser qu’il ne fait pas votre bonheur

homme-riche-billets

L’argent est souvent un facteur déterminent lorsqu’il s’agit d’accepter un emploi plutôt qu’un autre. Cependant, il faut se rappeler l’adage « l’argent ne fait pas le bonheur ». Ainsi, quel est l’intérêt d’avoir une rémunération est élevée si, au final, vos missions ne vous conviennent pas et que vous n’êtes pas heureux professionnellement parlant ? Il advient donc de se poser les bonnes questions. A ce sujet, Bonnie Diamond, consultant en management de carrière chez Right Management, explique : « A certains stades de la vie, votre carrière passe avant tout le reste. Mais, étant la seule personne habilité à la mener à bien, vous devez vous concentrer sur vos objectifs personnels en vous posant la question de savoir comment est-ce que le job que vous avez accepté répond à toutes vos attentes ? ».

Cela dit, si vous avez déjà dit « oui » et que vous commencez à vous rendre compte que ça sent le roussi, pas de panique, il y a toujours un moyen de s’en sortir. Pour cela, Bonnie Diamond recommande d’élaborer un plan de sortie. Par exemple, vous pouvez vous fixer une deadline de 2 ans, travailler à fond et amasser assez d’argent pour vous permettre de quitter votre job pour chercher une nouvelle opportunité de carrière qui répond mieux à vos attentes. Enfin, si par hasard, vous êtes vraiment « coincé », restez ouvert d’esprit. Victoria Crispo, coach professionnel chez Career Services USA, conseille « d’observer les personnes avec qui vous travaillez afin de voir si leurs missions vous conviendraient plus que votre actuel emploi. Il se peut que votre entreprise actuelle ait de meilleures opportunités à offrir ».

 

2. Accepter un emploi sans savoir exactement en quoi il consiste

femme-frustree-travail

Parfois, il se peut que vous soyez engager pour remplir une tâche bien précise et que votre quotidien professionnel en soit bien éloigné. Dans ce cas,pas besoin de tout remettre en question immédiatement : prenez d’abord le temps de discuter avec votre responsable hiérarchique en lui exposant votre situation et en lui montrant en quoi votre expérience n’est pas forcément la plus adéquate pour la réalisation des missions qui vous sont confiées. Avec un peu de chance, celles-ci seront revues et aménagées de façon à améliorer votre productivité.

Cependant, avant de débouler dans le bureau de votre patron, menez un votre enquête afin de savoir si vous êtes la seule personne dans cette situation, ou bien si vos collègues, sont également confrontés à ce genre de multitasking. Si tel est le cas, vous pourrez l’évoquer durant votre entretien.

 

3. Accepter un emploi et se laisser entrainer dans une routine professionnelle

homme-ennuie-bureau

La complexité qui réside dans le fait d’occuper le poste pendant plusieurs années est la suivante : lorsque arrive le moment où vous souhaiter prendre un nouveau départ professionnel, votre carrière peut être perçue comme ayant stagné. Evitez cela à tout prix en management votre carrière de la même façon que tous les autres éléments de votre vie. « Nous avons besoin d’apprendre et de développer nos compétences en permanences, d’être flexible, d’être au fait des nouvelles technologies et des évolutions de l’industrie », précise Bonnie Diamond. Une chose capitale est de savoir comment vous vendre : avez-vous jouer un rôle important dans votre entreprise à travers votre job ? Avez-vous évolué en même temps que votre entreprise au fil des années ? Que pouvez-vous apporter que les autres ne peuvent pas.

 

4. Avoir un emploi spécialisé dans un secteur en perte de vitesse

competences-specialisees

Au même titre qu’il y a des avantages à avoir un emploi spécialisé, il existe également des inconvénients propre à une telle situation. Ainsi, si vous travaillez actuellement dans la commerce, vous devez dès à présent vous tourner vers le futur, c’est à dire, l’e-commercer et ne surtout pas vous contenter de continuer à faire ce que vous savez faire. En d’autres termes, vivez avec votre temps et élargissez vos compétences : face au perpétuelles innovations technologiques de notre monde 2.0, vous n’êtes seulement utiles que si votre portefeuille de compétences l’est également. Enfin, aussi spécialisé soit-il, votre formation peut s’avérer transférable vers une tout autre industrie : ne vous enfermez pas et révélez au grand jour vos atouts cachés.

 

5. Rester passif jusqu’à ce que vos compétences deviennent obsolètes

homme-vieux-telephone

Vous ne pouvez vous permettre d’être périssable. Pour cela, n’hésitez pas à élargir vos compétences et à améliorer en permanence votre savoir faire. Si vous sentez que vous n’évoluez pas à votre poste, rectifiez le tir avec en adoptant une approche pro-active : renseignez-vous auprès de votre supérieur sur les éventuelles opportunités de formations et/ou de développement professionnel. Cependant, préparer votre argumentaire pour justifier en quoi cela pourrait être bénéfique pour votre entreprise : soyez capable de dire « si je pouvais en apprendre plus sur X,Y ou Z, je serais plus à même d’effectuer telles ou telles tâches ».

Si vous arrivez à convaincre votre patron de la cohérence d’une formation pour le futur de l’entreprise via l’accomplissement de vos missions, vous n’en sortirez que vainqueur : « améliorer votre savoir-faire de façon à rester à jour avec le monde dans lequel vous vivez ne peut être qu’un investissement personnel positif », selon Bonnie Diamond.

 

6. Avoir peur de changer de travail

homme-peur

L’inertie professionnelle peut se produire en cas de peur du changement. Victoria Crispo explique que la plupart des personnes « décident d’opter pour un changement lorsque leur vie professionnelle devient plus insupportable que la peur de l’inconnu ». C’est en général le cas lorsque vous avez l’impression d’être dans une impasse professionnelle. Si tel est le cas, ne tergiverser pas et commencer à peser le pour et le contre d’un éventuel changement de situation avec vos amis, votre famille ou vos collègues les plus proches. Cependant, le chemin peut s’avérer long avant de voir le bout du tunnel alors armez-vous de patience : mieux vaut en pâtir encore un petit peu si c’est pour mieux relancer votre carrière !

 

7. Faire une croix sur vos valeurs et vos motivations

respect-individu-esprit-equipe

Selon Bonnie Diamond, gérer sa carrière, c’est avoir une vue d’ensemble de ses réussites professionnelles et personnelles. Seulement voilà, parfois, il arrive que nous perdions de vue ce qui est vraiment important à nos yeux. Posez-vous la question de savoir ce qui comptent vraiment pour vous, quelles sont les choses dont vous ne pouvez pas aller à l’encontre, quelles sont vos motivations personnelles et professionnelles. En d’autres termes, listez ce dont vous avez besoin et ce que vous souhaitez éviter à tout prix : en fait, soyez franc avec vous-même !

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette liste d’erreurs à éviter pour le bien de notre carrière professionnelle est très complète. Au bureau, ça nous a beaucoup fait réfléchir à nos précédentes expériences et on reconnait que c’est parfois compliqué de ne pas se laisser embarquer dans une routine contre-productive. Quelles sont vos exigences en matière d’emploi ?

Ces articles vont vous plaire

— Cousteau

Il faut aimer la vie, même dans ses formes les moins attirantes