12 966 personnes connectées

40 minutes après sa mort, un homme retrouve la vie grâce à une technique avant-gardiste

Certaines personnes ont une bonne étoile et pour nous autres heureusement, il y a la technologie. Après avoir fait une crise cardiaque et avoir été déclaré mort pendant une quarantaine de minutes, un australien de 39 ans a retrouvé la vie grâce à une incroyable machine !

Colin Fiedler, est ce que l’on pourrait appeler un miraculé. Cet australien de 39 ans a été  ramené à la vie après avoir été cliniquement mort pendant près de 40 minutes grâce à une machine nommée AutoPulse. Cet appareil fabriqué par l’entreprise américaine Zoll permet de faire circuler le sang de façon bien plus importante qu’en effectuant des compressions thoraciques habituelles. 

En compressant la cage thoracique à l’aide d’une sangle qui ceinture la victime, l’AutoPulse fait pression sur une zone très large du corps. En plus de ne pas demander d’effort, il réduit considérablement les risques de casser une côte pendant la réanimation. L’appareil fonctionne pour une durée de 30 minutes et permet pendant ce temps aux secours d’effectuer d’autres tâches. 

Après avoir été mort pendant 40 minutes, Colin Fiedler s’est donc réveillé et ne semble souffrir d’aucun effet secondaire. Généralement, au bout de quelques minutes un cerveau n’aurait plus été irrigué par le sang et aurait provoqué des séquelles totalement irréversibles si la réanimation avait réussie. Avec cette nouvelle technique avant-gardiste, le cerveau et tous les autres organes du corps sont parfaitement irrigués. Il est la troisième personne de l’hôpital Alfred, situé dans la ville australienne de Victoria, à avoir profité des miracles que fait cet appareil.

  

Voilà une histoire exceptionnelle ! Cet appareil fait des miracles et on espère qu’il sera vite à disposition dans tous les hôpitaux. Et dire que pendant 40 minutes Colin Fiedler était mort… Aimeriez-vous voir cet appareil utilisé dans un plus grand nombre d’hôpitaux ?

Ces articles vont vous plaire

— Balzac

Un homme est bien fort quand il s’avoue sa faiblesse