12 148 personnes connectées

Découvrez ce qui fait de 2001 l’Odyssée de l’espace l’un des films les plus importants de l’histoire du 7e art

Qui eût cru que le « bon petit film de science-fiction » voulu par Stanley Kubrick deviendrait un jalon inoubliable de l’histoire du cinéma et de la science-fiction ? Car c’est bien ce que 2001 l’Odyssée de l’espace est devenu, un monument du septième art dont l’influence ne s’est jamais démentie. SooGeek revient avec vous sur la manière dont ce chef-d’oeuvre continue d’influencer le monde du cinéma encore aujourd’hui.

 

Comment 2001 a rendu la science-fiction crédible 

 

Stanley Kubrick avait un objectif avec 2001 l’Odyssée de l’espace, celui de faire un film de science-fiction crédible d’un point de vue scientifique, ce qui tranchait radicalement avec les films du genre réalisés précédemment, plutôt fantaisistes, voire souvent totalement irréalistes, en la matière. Pour ce faire, Kubrick fit appel à des astrophysiciens et des ingénieurs afin de s’assurer que le film serait respectueux de ce qui est connu en science, développant d’ailleurs le scénario avec Arthur C. Clarke, auteur de science-fiction mais aussi et surtout scientifique émérite.

Il en résulta un film incroyablement crédible, avec ses environnements à la fois ultramodernes et matériellement crédibles, sa station tournant sur elle-même pour simuler de la gravité et son espace noir et désespérément silencieux. 2001 l’Odyssée de l’espace va ainsi modifier profondément la manière de représenter l’espace au cinéma, et si tous ces points scientifiquement corrects ne seront pas tous repris dans les films de science-fiction qui suivront, ils demeureront de plus en plus présents.

 

Le premier film de science-fiction avec un budget à la hauteur

 

En obtenant un budget initial de 2 millions de dollars, et qui gonflera d’ailleurs pour atteindre les 10 millions de dollars à la fin de la production du film, Stanley Kubrick donne enfin à la science-fiction le moyen d’être représentée d’une manière véritablement crédible et convaincante. Jamais un film du genre ne s’était vu allouer un tel budget à l’époque, et grâce à cette somme colossale 2001 l’Odyssée de l’espace peut dire adieu au style décoratif façon carton-pâte qui caractérisait la plupart des autres films de science-fiction jusqu’alors.

Même aujourd’hui, il est impossible de ne pas être bluffé par la vision de la navette arrivant sur la station spatiale au son du Beau Danube bleu, la base de Clavius sur la Lune ou encore bien sûr le gigantesque vaisseau Discovery One approchant de Jupiter. C’est bien grâce à 2001 que les studios seront moins frileux à l’idée d’allouer de gros budgets à des films de science-fiction, et que ces derniers seront du coup beaucoup plus impressionnants et vivants pour le spectateur.

 

Les débuts de la science-fiction « mystique » 

 

Il y a également une tendance que 2001 l’Odyssée de l’espace a lancé dans la science-fiction, à savoir sa propension à verser dans un certain mysticisme. En effet, Stanley Kubrick a voulu laisser le sens de son film à l’appréciation du spectateur, et 2001 l’Odyssée de l’espace est un film très contemplatif, n’en ressortant au premier abord que son incroyable beauté plastique. Enfin pour ce qui est du mysticisme stricto sensu, la fin du long-métrage n’en manque pas, avec l’astronaute changé en « foetus astral ».

Loin de tout ce que l’astronomie peut prédire, le final de 2001 instaure donc des extraterrestres changeant un humain en une sorte d’entité immortelle pour des raisons passablement absconses… Entre-t-on là dans un domaine trop abstrait pour la science « dure » ? Quoi qu’il en soit, de Contact à Interstellar, tous les grands films de science-fiction réputés scientifiquement crédibles ayant suivi sont eux aussi passés par la case « l’amour/le facteur émotionnel dépasse les frontières de l’univers »…

 

Impossible de nier que, encore aujourd’hui, 2001 l’Odyssée de l’espace demeure un film absolument incroyable. Que l’on aime ou que l’on déteste la manière dont Stanley Kubrick nous laisse libre de comprendre le film, on ne peut que saluer son travail visionnaire. Pensez-vous que les films de science-fiction actuels devraient s’inspirer encore plus de 2001 ou qu’au contraire ils devraient explorer de nouvelles voies ?