Bâti sur une ancienne friche industrielle, le quartier 100 % énergies renouvelables de Västra Hamnen est le symbole de la renaissance de la ville de Malmö. Véritable exemple d’urbanisme durable, il abrite plusieurs bâtiments innovants imaginés par des architectes de renommée mondiale et offre à ses résidents une qualité de vie exceptionnelle.

Au cœur de Malmö, le quartier paisible de Västra Hamnen bénéficie d’une vue imprenable sur la mer et l’impressionnant pont de l’Öresund, long de 8 kilomètres. Construit sur le site de l’ancien chantier naval de Kockum, cet éco-quartier unique en son genre fait aujourd’hui la renommée de la troisième ville de Suède, et attire de plus en plus de résidents et de touristes, soucieux de découvrir son étonnante architecture et de profiter de son cadre de vie unique.

Le quartier écolo de Västra Hamnen symbolise également le renouveau économique de la ville de Malmö, lourdement sinistrée durant les années 90 © Maria Eklind/Flickr

Conçu pour être écologiquement et socialement durable, Västra Hamnen se veut exemplaire d’un point de vue énergétique. Il est en effet approvisionné en quasi-totalité par des sources d’énergies renouvelables et met un fort accent sur la qualité de vie de ses habitants, en intégrant de nombreuses zones vertes, canaux, plans d’eau et fontaines et en valorisant le front de mer avec l’aménagement de quais en bois.

Haute de 190 m et comportant 54 étages, la Turning Torso est la plus haute tour de Scandinavie © Pixabay

Pour remonter aux origines du projet, il faut revenir 17 ans en arrière. À l’époque, la mairie décide d’organiser un salon international de l’habitat baptisé « Bo01 », centré sur la rénovation du vieux port et la construction de la « ville de demain », en plaçant « l’architecture au service du développement durable ». Pour y parvenir, elle fait appel à plusieurs architectes de renom, dont Santiago Calatrava, créateur de l’incontournable Turning Torso, une imposante tour résidentielle à l’architecture étonnante devenue un véritable symbole de la ville.

Très animé durant la saison estivale, ce quartier couvrant une superficie de 217 hectares est aujourd’hui l’un des plus dynamiques de Malmö et accueille en plus des immeubles résidentiels et commerciaux de nombreux restaurants, bars, cafés et boîtes de nuit. La première portion du quartier fonctionne à 100 % aux énergies renouvelables depuis son inauguration, et le reste « n’en est plus très loin » selon la municipalité.

CE QUARTIER COUVRANT UNE SUPERFICIE DE 217 HECTARES EST L’UN DES PLUS DYNAMIQUES DE MALMÖ

 

Il semble pourtant que la plupart de ses habitants l’aient choisi pour son emplacement avantageux et son architecture innovante plutôt que pour son profil écolo. Mais d’après ses concepteurs, le fait qu’ils ne se soucient pas spécialement de la dimension écologique de leur habitat et de la façon dont est produite leur électricité ou sont alimentés leurs radiateurs symbolise la réussite du projet.

Dans l’éco-quartier de Västra Hamnen, tout est pensé pour le bien-être des habitants © La Citta Vita/Flickr

 

UNE VÉRITABLE VITRINE ARCHITECTURALE

 

Pour Mattias Örtenvik, spécialiste du développement durable chez E.On, entreprise prenant en charge les réseaux électrique, de chauffage urbain et de transport durable à Malmö, il s’agissait même de l’un des buts initiaux. Excepté la présence de quelques panneaux solaires, la majeure partie des installations produisant l’énergie qui alimente cet éco-quartier sont en effet souterraines, et donc absolument invisibles.

De nombreux espaces verts et mares sont aménagés à proximité des résidences du quartier © La Citta Vita/Flickr

Véritable vitrine architecturale, Västra Hamnen symbolise surtout l’engagement de longue date la ville de Malmö pour le développement durable et la renaissance de la cité suédoise, fortement sinistrée par la crise économique des années 1990 et les effets terribles de la globalisation. Près de 10 000 personnes y ont élu domicile, tandis que 15 000 travaillent quotidiennement au sein de ses immeubles, son centre commercial, ses écoles ou son université.

Västra Hamnen est alimenté en électricité par un parc éolien depuis 2017 et connecté au réseau municipal de chauffage urbain, dont l’énergie est produite à partir de la combustion de déchets non recyclables. Afin de faciliter le tri sélectif, un système de collecte pneumatique des ordures est installé, tandis que les déchets organiques produits servent à fabriquer du biogaz, un carburant écolo utilisé par les bus de la ville.

Sous les habitations, un gigantesque aquifère est utilisé comme réservoir d’énergie : l’excédent de chaleur produit par le chauffage urbain, les bâtiments ou les panneaux solaires durant l’été est stocké dans le sol sous forme d’eau chaude, tandis que l’eau froide accumulée durant l’hiver remonte à la surface et permet d’alimenter le réseau de froid urbain pendant la période estivale. Un concept révolutionnaire expérimenté pour la première fois à Malmö.

CONSTRUCTIONS ÉCOLOGIQUES, RECYCLAGE, TRAITEMENT DES DÉCHETS ET ÉNERGIE VERTE À TOUS LES ÉTAGES

 

Très prisé des touristes et des locaux, le front de mer accueille de nombreux restaurants et magasins © Arild Vågen/Wikimedia Commons

La cité suédoise ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et espère devenir une « ville intelligente » en favorisant les énergies vertes et en se passant entièrement des énergies fossiles, y compris dans les transports, d’ici 2030. Le quartier de Hyllie pourrait d’ailleurs être le premier à atteindre cet objectif ambitieux dès l’année prochaine, en combinant des solutions inspirées de Västra Hamnen et de nouvelles techniques de recyclage des déchets.

 

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de