Retour en 1992 avec The Lost Vikings, ce jeu culte de la Super Nintendo développé par Blizzard

Avant d’être l’empire que Blizzard est aujourd’hui avec World of Warcraft, StarCraft ou Diablo, le studio se contentait de développer des jeux sur console sous le nom de Silicon & Synapse. The Lost Vikings est le jeu qui est toujours resté dans les mémoires, que ce soit pour les joueurs ou Blizzard. Les aventures d’Erik, Baleog et Olaf mélangent folklore nordique et science-fiction dans un jeu déjanté, mais plein de bonnes idées.

 

Sortie en 1992 sur Super Nintendo, l’histoire nous raconte les mésaventures de trois vikings : Erik, connu pour sa rapidité, Baleog pour sa force et Olaf pour son endurance. Ils vivent une vie de vikings tout ce qu’il y a de plus normal jusqu’à ce qu’un empereur extraterrestre du nom de Tomator les enlève de la planète. Il faut avouer que l’idée d’un empereur venu d’une galaxie très très lointaine uniquement pour capturer trois vikings est un peu étrange, mais il a une bonne excuse : il cherche à construire une sorte de zoo intergalactique et les vikings sont ses spécimens pour l’espèce humaine. Dès le départ, on comprend que le jeu ne va pas manquer d’humour.

 

jv-lostvikings-title

 

Comme vous pouvez l’imaginer, les vikings ne le voient pas de la même façon et vont tout faire pour s’enfuir de la prison. D’abord, il va falloir s’aventurer sur le vaisseau de Tomator pour tenter de rejoindre la Terre, mais ce but ne sera pas atteint avant d’avoir voyagé à travers différents niveaux tous plus étranges les uns que les autres. Si l’humour vient à l’origine du scénario en lui-même, c’est ensuite les vikings eux-mêmes qui feront rire le joueur à travers les dialogues de l’histoire. Il va falloir concilier les personnalités, les forces et les faiblesses des trois protagonistes pour réussir la mission.

Au niveau du gameplay, on est sur du side-scrolling (pas nécessairement horizontal) avec pas mal d’énigmes à résoudre tout au long de phases de plates-formes. Un jeu de plates-formes, oui, mais uniquement un des vikings sait comment sauter ! Vous pouvez en contrôler qu’un à la fois, mais il faudra pourtant atteindre le bout du niveau avec les trois, chacun à leur manière et s’entraider constamment. L’idée de base étant d’utiliser celui qui saute pour qu’il traverse un ravin et actionne un levier faisant apparaître un pont pour faire passer les autres.

 

jv-lostvikings-spaceship

 

Vous pouvez changer de personnage à volonté pour faciliter le procédé, mais attention où vous laissez les deux autres, car ils seront laissés sur place et ne pourront pas se défendre contre les ennemis qui pourraient passer par là. Visibles sur le haut de l’écran, les trois barres de vie des vikings ne peuvent supporter que trois coups par personnage avant de se vider. Si vous parvenez à faire venir deux vikings à la fin du niveau, mais que le troisième se fait tuer pendant que vous jouez avec les autres, c’est fini, le niveau ne pourra pas être complété. Cela peut vite énerver certains joueurs, car il y a beaucoup d’ennemis à combattre.

Si Erik est le seul à pouvoir sauter, Baleog est le seul à pouvoir vaincre les ennemis grâce à son épée et son arc pour les ennemis haut perchés. Quelle est l’utilité d’Olaf ? C’est souvent lui qu’il faudra sélectionner dans les moments où le joueur se dit « Mais comment on peut faire pour passer ça ? ». Olaf est capable de bloquer les projectiles grâce à son bouclier et peut même le tenir en haut de sa tête pour se transformer en plate-forme, permettant aux deux autres vikings de sauter dessus et d’accéder à d’autres zones du niveau. Ces derniers seront toujours vastement différents et il faudra développer une stratégie différente pour finir chacun d’eux.

 

jv-lostvikings-hots

 

The Lost Vikings a beaucoup de qualités. Les graphismes sont agréables à l’oeil pour l’époque et l’animation est impeccable tout au long du jeu et correspond tout à fait à l’atmosphère comique du jeu. Mais au-delà de ça, c’est surtout l’originalité du concept et l’ingéniosité du système des trois personnages devant s’entraider qui font de The Lost Vikings un jeu mémorable. Les grands jeux Blizzard n’ont jamais manqué de faire des clins d’oeil aux trois vikings, notamment dans Heroes of the Storm où ils sont de nouveau jouables.


Dans la vie, rien n’est à craindre, tout est à comprendre

— Marie Curie