Percez les mystères du T-Rex, l’un des prédateurs les plus redoutables que la planète ait connu

Percez les mystères du T-Rex, l’un des prédateurs les plus redoutables que la planète ait connu

Souvent surnommé le « roi des dinosaures », le tyrannosaure était sans conteste le géant carnivore le plus effrayant du crétacé. Mais quelles étaient les particularités de ce prédateur redoutable ? Voici quelques éléments de réponse basés sur les dernières découvertes des scientifiques.

UN PRÉDATEUR REDOUTABLE

Lorsque les premiers spécimens rattachés à la « superfamille » des Tyrannosauroidea sont apparus il y a environ 170 millions d’années, ils étaient bien différents des colosses que le cinéma s’évertue à mettre en avant depuis des années.

À cette époque, ces dinosaures véloces étaient à peine plus grands qu’un homme, couverts de duvet et disposaient d’une ouïe très fine, d’un odorat sur-développé et d’une vue perçante qui compensaient largement leur gabarit modeste. En d’autres termes : les tyrannosaures ont développé une certaine forme d’intelligence bien avant de devenir des prédateurs gigantesques.

Un tyrannosaure adulte pesait environ 6 tonnes et mesurait 4 à 6 mètres de haut

Il y a 68 millions d’années, l’imposant Tyrannosaurus Rex régnait sans partage sur Terre. Avec ses quatre à six mètres de haut et son poids de 6 tonnes, ce géant carnivore ne faisait qu’une bouchée de nombreuses espèces de dinosaures et il arrivait même qu’il s’attaque à ses congénères.

Récemment, une équipe de chercheurs de l’Université du Maryland s’est penchée sur l’épineuse question que nous sommes nombreux à nous poser : À quoi ressemblait réellement le T.Rex, et se comportait-il comme son homologue dans le film Jurassic Park ?

Selon Thomas R. Holtz Jr, les paléontologues commencent tout juste à comprendre les transformations radicales subies par le dinosaure lors du passage à l’âge adulte ainsi que son incroyable fonctionnement neurologique qui faisaient de lui une véritable machine à tuer.

La mâchoire d’un spécimen accueillait une rangée de dents pointues disposées en dents de scie et pouvait exercer une pression phénoménale de près de 6 tonnes, ce qui lui permettait simultanément de transpercer et trancher la chair de ses proies.

SA MÂCHOIRE SURPUISSANTE POUVAIT EXERCER UNE PRESSION DE 5,8 TONNES

Lorsqu’il tuait une proie ou trouvait une carcasse, le prédateur employait une technique effrayante connue sous le nom « d’alimentation par inertie ». Grâce aux muscles surpuissants de son cou, le T.Rex pouvait lancer un morceau de viande d’une cinquantaine de kilos à 4 mètres de hauteur avant de le « gober » ou de le déchiqueter.

S’il disposait de bras courts particulièrement musclés, l’arme de prédilection du tyrannosaure restait donc son imposante mâchoire bardée de dents tranchantes. Il n’était d’ailleurs pas rare qu’il s’attaque à ses congénères, comme le suggèrent les marques de morsures retrouvées récemment sur le crâne de plusieurs spécimens adultes.

Selon les recherches menées par le scientifique John Hutchinson, le T.Rex était un animal relativement véloce. Il se déplaçait à une vitesse moyenne de 10 km/h et pouvait effectuer des pointes à 40 km/h lorsqu’il pourchassait une proie.

PARTICULIÈREMENT VÉLOCE, LE T.REX POUVAIT EFFECTUER DES POINTES À 40 KM/H

D’après Ewan Wolff, de l’Université du Maryland, les redoutables tyrannosaures auraient été terrassés par des organismes minuscules en raison de leurs tendances cannibales.

En observant les minuscules petits trous qui criblaient la mâchoire inférieure de plusieurs de ces dinosaures, le chercheur a estimé qu’il s’agissait probablement de l’œuvre de protozoaires, de petits parasites nuisibles et voraces capables de s’attaquer aux os, que ces théropodes se transmettaient par morsure.

Les protozoaires auraient-ils fini par avoir raison du terrible T.Rex ?

Bien que les scientifiques soient encore loin d’avoir percé tous les secrets du terrible tyrannosaure, ces récentes découvertes nous en apprennent plus sur la vie et les particularités de ce carnivore redoutable. Pour aller plus loin, on vous conseille évidemment de visionner (ou revisionner) les films de la franchise Jurassic Park, qui proposent à ce jour la vision cinématographique du T.Rex la plus fidèle à la réalité selon de nombreux chercheurs.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux