Le gouvernement australien a la volonté d’adopter de nouvelles mesures concernant les réseaux sociaux, et le terrorisme. Si les plateformes sociales diffusent ou rendent accessibles des contenus violents, les dirigeants des réseaux sociaux encouraient des amendes de plusieurs milliers d’euros, et des peines d’emprisonnement de plusieurs années.

Ces mesures viennent répondre à l’attentat terroriste de Christchurch, qui a secoué la Nouvelle-Zélande le mois dernier. Ce jour-là, 4 000 personnes avaient suivi l’attaque en direct sur Facebook, et 1,5 million de copies avaient circulé sur la plateforme.

Alors, le Daily Geek Show souhaite connaître votre avis sur la question. Faut-il directement sanctionner les dirigeants des réseaux sociaux ?

COMMENTEZ
2

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
LemienBaloo Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Baloo
Invité
Baloo

Il y a des passages d’écrits religieux qui appellent au meurtre ou à la violence. Sans supprimer les livres religieux qui aident à vivre beaucoup d’êtres humains, il faut absolument faire supprimer les passages de haine et de violence, et ce, afin de lutter contre les intégrismes bornés. Il en… Lire la suite »

Lemien
Invité
Lemien

Il faut aussi supprimer tous les sites de cuisine où on utilise un couteau avec violence contre des légumes qui ne peuvent pas se défendre, voire même contre des morceaux de viande crue. Et aussi tous les sites où l’on parle de prédation animale, et ceux de jeux vidéo. Et… Lire la suite »