Quelles sont les origines de la Saint-Valentin ?

Quelles sont les origines de la Saint-Valentin ?

Même si les couples célèbrent leur amour toute l’année, une date du calendrier est associé à l’amour sous toutes ses formes : la Saint-Valentin. Célébrée le 14 février, cette fête considérée par beaucoup comme commerciale rend pourtant hommage à un homme qui s’est sacrifié pour que les amoureux puissent vivre. De ses origines à ses coutumes à travers le monde, focus sur cette fête qui fait rêver les amoureux comme les célibataires.

Chaque année, quand arrive le 14 février, les amoureux et tous ceux qui cherchent l’élu(e) de leur cœur sont à la fête. Connue comme la fête des amoureux, la Saint-Valentin est un événement célébré depuis longtemps et dans de nombreux pays du monde. Si célébrer l’amour est un concept qui peut sembler aussi vieux que le monde, les amoureux ne célèbrent la Saint-Valentin officiellement que depuis le Moyen Âge. Comme son nom le laisse penser, cet événement laïque rendait à l’origine hommage au saint qui lui a donné son nom et son histoire est liée à celle des amoureux.

Vivant au IIIe siècle, Valentin de Rome était un prêtre chrétien qui célébrait clandestinement des mariages sous le règne de l’empereur Claude II. Toutefois, ce dernier les avait interdit car dès qu’ils étaient mariés, les hommes refusaient de rejoindre les légions militaires.

Quand la vérité fut découverte, Valentin fut condamné à mort et exécuté en 270. Il faudra toutefois attendre l’an 1496 pour que ce saint devienne officiellement, sur ordre du pape Alexandre VI, le saint Patron des amoureux. Cependant à l’époque, la Saint-Valentin était davantage une fête réservée aux célibataires qu’aux couples.

Au XVIe siècle, la Saint-Valentin était prétexte à des festivités visant à aider les célibataires à trouver leur âme sœur. Lors de cet événement, des jeux étaient organisés et tous les célibataires devaient y participer. Chaque région de France avait ses jeux mais l’un des plus connus est une partie de cache cache géant.

Dans les villages, les demoiselles célibataires étaient invitées à se cacher alors que les hommes devaient les trouver. Quand un homme avait trouvé une femme, ils formaient alors un couple qui, selon les affinités pouvaient durer le temps des festivités ou toute une vie. Si en France, les traces des premières Saint-Valentin remontent au XVIe siècle, elles ont été célébrées auparavant en Angleterre par exemple où, au XIVe siècle, il était de coutume pour les amoureux de s’échanger des billets doux où ils exprimaient leur amour envers l’être aimé(e).

LES TRACES DES PREMIÈRES SAINT-VALENTIN REMONTENT AU XVIe SIÈCLE

Ce n’est qu’au début des années 1900 que ces billets romantiques se changèrent en une carte colorée arborant l’un de ces symboles de l’amour passionnel. Le succès fut très vite au rendez-vous et fut le point de départ de l’aspect plus commercial de la Saint-Valentin. Toutefois les tourtereaux profitent toujours de cette date pour célébrer leur amour et le fait que l’on appelle des amoureux des tourtereaux a également un lien avec la date du 14 février.

Pendant longtemps, la Saint Valentin était associée dans la conscience collective à un phénomène naturel qui touche les oiseaux chaque année. La croyance voudrait que ce soit à la date du 14 février que la saison des amours commence chez les oiseaux. Aux alentours de cette date, il est possible d’entendre chanter mésanges, rouges-gorges et autres oiseaux qui se taisent quand vient l’hiver. Leur roucoulement évoque alors le retour prochain du printemps mais aussi l’amour, changeant ceux qui s’aiment en tourtereaux.

En France, la tradition veut que le jour de la Saint-Valentin soit célébré avec de petites marques d’affection, des cadeaux ou un dîner romantique selon les envies de chacun. Et même les cadeaux ont une histoire, la plus belle étant celle du bouquet de fleurs.

Si les fleurs sont un cadeau qui peuvent toucher quel que soit le moment de l’année où elles sont offertes, elles prennent une autre signification ce jour-là, et cette coutume puise son origine dans l’histoire de Valentin de Rome. Après avoir été capturé par l’empereur Claude II, le prêtre s’est lié d’amitié avec la fille de son geôlier qui était aveugle. Comme elle prenait soin de lui, le futur saint lui a rendu la vue et le jour de son exécution, en gage de remerciement, il offrit à la jeune fille des feuilles en forme de cœur.

Et si ce sont principalement des bouquets de roses rouges qui sont offerts à cette date, c’est car cette fleur symbolise l’amour passionnel et des sentiments profonds et sincères. Elle est donc naturellement devenue la fleur des amoureux, même s’il est possible d’offrir également des roses blanches, symbole de sentiments sincères et de l’amour naissant.

Au-delà des fleurs, les cadeaux les plus répandus à la Saint-Valentin restent les bijoux, les chocolats, les cartes ou un dîner romantique dans un restaurant. Des traditions très présentes dans l’Hexagone mais aussi à l’étranger où l’amour est mis à l’honneur via des coutumes variées.

LA SAINT-VALENTIN NE SE CÉLÈBRE PAS DE LA MÊME FAÇON AUX QUATRE COINS DU GLOBE

En Scandinavie par exemple, il est de coutume d’offrir un poème à l’élu(e) de son cœur mais celui-ci n’est pas signé. A la place du nom se trouvent un nombre de points correspondant aux lettres du prénom de son auteur que la personne doit reconnaître.

En Malaisie, les femmes célibataires inscrivent leur numéro de téléphone sur les peaux d’orange et les jettent à l’eau afin qu’elles soient trouvées ou vendues. Et enfin au Japon, les femmes offrent aux hommes (amoureux comme collègues) des chocolats le 14 février. Un mois plus tard, ceux qui ont reçu des chocolats offrent en retour des cadeaux blancs aux femmes lors du White Day.

Qu’elle soit ignorée ou célébrée par de petits gestes affectueux, la Saint-Valentin est une fête qui occupe encore une place importante dans le cœur des amoureux. Si elle célèbre à l’origine le combat d’un homme pour que les couples puissent se marier, elle est devenue au fil des siècles une institution. Il permet à chacun de rendre hommage ou de déclarer sa flamme à l’amour de sa vie même si l’amour n’a pas besoin d’attendre le 14 février pour être célébré.

Le voyage est court. Essayons de le faire en première classe.

— Philippe Noiret