Après la Révolution de 1789, les sans-culottes rebaptisèrent des milliers de communes dans l’idée d’instiller une culture républicaine dans les noms propres qui étaient encore empreints des valeurs de l’Ancien Régime.

En 1793, plus de 3 000 communes furent rebaptisées par les sans-culottes, soucieux d’effacer toute valorisation de la noblesse ou de la monarchie. Ainsi, Grenoble fut renommée « Grelibre », et Saint-Etienne, « Ville d’Armes ». Versailles, quant à elle, porta le doux nom de « Berceau de la liberté ».

Si ces noms ne sont plus ceux que nous écrivons dans nos GPS, c’est la conséquence d’un décret énoncé par Louis XVIII le 8 juillet 1814, qui annula tous les changements de nom des communes.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de