Portrait des frères Lumière, les célèbres inventeurs français qui ont révolutionné le cinéma

Portrait des frères Lumière, les célèbres inventeurs français qui ont révolutionné le cinéma

Dans la fin du XIXe siècle, les frères Lumière font fortune en précédant l’invention du cinématographe avec les fameuses plaques photographiques. Fascinés par le kinétoscope de Thomas Edison, William Kennedy et Laurie Dickson, les frères se mettent en tête d’inventer un moyen de projeter des films enregistrés sur écran. En 1895, le cinématographe était né et l’histoire de l’art en fut changée à jamais. Lumière sur l’histoire de ces deux frères à la vie légendaire.

Les frères Auguste et Louis Lumière étaient les fils du peintre lyonnais Antoine Lumière, qui sera le moteur de l’inventivité et de l’ambition des deux fils. Les deux étaient d’excellents techniciens, baignant dans les sciences depuis leur enfance et faisant leur formation scolaire à La Martinière, école d’enseignement scientifique très réputée. Plutôt que de s’engager dans une école polytechnique, les frères s’intéressent davantage à leurs inventions. Le père s’engage à soutenir ses enfants dans l’entreprise et s’occupe de les fournir en équipement nécessaire à leurs recherches sur la photographie.

Durant ses expériences, Louis développe un moyen d’améliorer le processus photographique avec les plaques sèches qui seront appelées Étiquettes bleues. Le succès colossal de ces produits permet à l’entreprise d’enregistrer des bénéfices sans précédent et le nom de Lumière se fait largement connaître au-delà de Lyon. Antoine fait construire une usine pour poursuivre la manufacture des plaques et parvient à en produire plus de 15 millions par an. Son nouveau statut lui donne accès à des expositions et autres salons où il voit d’autres inventions qui pourraient par la suite inspirer ses fils.

Auguste et Louis

C’est justement ce qu’il se passe lorsqu’il monte jusqu’à Paris afin de voir la démonstration du kinétoscope développé par Thomas Edison, William Kennedy et Laurie Dickson. Cet appareil marque la première étape du cinéma et permet à l’utilisateur de visualiser une série de photos en mouvement comme s’il s’agissait d’un film. En revenant à Lyon, il raconte l’ensemble à ses fils et revient même avec un morceau de film de kinétoscope. Le représentant d’Edison le prévient que ce dernier les vend à des prix fous en Amérique et que Lumière devrait se lancer dans l’aventure.

LES FRÈRES LUMIÈRE VOULAIENT FAIRE MIEUX QUE LE KINÉTOSCOPE D’EDISON

Plutôt que de simplement reproduire le kinétoscope d’Edison, les frères Lumière ont l’ambition de faire mieux en réglant tous les problèmes qu’ils analysent sur la version américaine. Le but était avant tout de réduire la taille de l’appareil, mais aussi et surtout de rendre l’image disponible à plus d’un spectateur. Avec le kinétoscope, seul celui qui regarde dans le trou voit l’image.

Des génies du travail

Le résultat, c’est l’invention en 1895 du cinématographe qui combine caméra et projecteur. Les frères qui connaissent la ville de Lyon et ses marchands depuis toujours s’inspirent des tisserands pour intégrer le mécanisme d’une machine à coudre qui entraîne le tissu sous l’aiguille avec un bras enchaînant les images.

Le cinématographe des frères Lumière

Conscients de l’unicité de leur invention, ils la gardent secret un moment en invitant que de rares invités pour voir les premiers films. En mars 1895 à Paris s’organisent donc des projections dont tout le monde parle, mais que peu peuvent voir. Les chanceux peuvent admirer La Sortie des usines Lumière et dans le même genre Le Débarquement du congrès de photographie à Lyon, mais aussi des films plus humoristiques comme L’Arroseur arrosé ou contemplatifs comme La Mer.

PLUS DE 2 000 FILMS À LEUR ACTIF

Peu à peu et après avoir déposé la marque de leur cinématographe en France et à l’étranger, les frères Lumière ouvrent des cinémas pour projeter leurs films à Paris, Londres et New York. Dix ans plus tard, les frères ont plus de deux mille films à leur actif et finissent en apothéose à l’Exposition universelle de 1900 avec un film sur un écran de trente mètres.

Le génie des frères Lumière est celui de l’inventivité et non de la création artistique. Ils ont su améliorer un concept existant pour poser la première pierre de ce qui deviendra le nouvel art du XXe siècle. Ils arrêtent de produire des films en 1902 pour se concentrer sur de nouvelles inventions, laissant le cinématographe comme l’outil primordial des premiers cinéastes. Lequel des films des frères Lumière vous surprend le plus ?

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux