— © Lairich Rig / Wikipedia

Surplombant le cours d’eau Overtoun Burn, le pont d’Overtoun datant de 1895 permet l’accès au manoir d’Overtoun House, à Milton, en Écosse. Mais saviez-vous que près de 600 chiens s’étaient jetés dans le vide depuis 1950 alors qu’ils traversaient le pont de granit ? Un mystère qui n’est toujours pas résolu.

D’après le Huffington Post, près de 600 chiens se sont jetés dans le vide depuis le pont d’Overtoun, pour ensuite retomber 15 mètres plus bas. La plupart en sont morts, et tous auraient sauté à peu près du même endroit alors que le temps était clair. Kenneth Meikle a témoigné dans le quotidien britannique Daily Mail en 2006 : « Je me promenais avec ma compagne et nos enfants, lorsque brusquement, le chien a sauté. » Leur golden retriever, Hendrix, s’en est heureusement sorti malgré la lourde chute. Ce ne fut en revanche pas le cas en 2005 pour le chien de Donna Cooper, Ben, un border collie : « Sa patte, sa mâchoire, son dos étaient brisés. Le vétérinaire a décidé que ce n’était pas la peine de prolonger ses souffrances et qu’il fallait le laisser partir… » Nombreux sont les témoignages du même genre.

À ce jour, aucune des théories avancées pour expliquer ce mystère ne s’est totalement imposée. Certains évoquent une cause paranormale, un des propriétaires du manoir ayant jeté son enfant du pont en 1994. Mais pour les comportementalistes canins, il est impossible que les chiens se suicident. David Sexton, spécialiste de l’habitat animal de la RSPB, une organisation pour la protection des animaux en Europe, a fait une découverte intéressante : au pied du pont se trouvent des traces de souris, de visons et d’écureuils. Les odeurs émises par les trois espèces ont été testées sur dix chiens : 7 d’entre eux se sont précipités sur celle de vison, un animal qui a commencé à se multiplier à partir des années 1950, soit l’époque où les « suicides » ont commencé.

Pour David Sands, un comportementaliste canin, la raison qui ferait sauter les chiens du pont serait un cocktail d’odeurs, renforcé par la topographie du lieu, l’absence de vision pour le chien et la tendance des maîtres à se pencher au-dessus du parapet pour observer le cours d’eau. En effet, il a supposé : « Lorsque vous descendez au niveau d’un chien, le granit solide des murs épais de 18 pouces du pont obscurcit leur vision et bloque tout son. En conséquence, le seul sens non obscurci, celui de l’odorat, est surmultiplié. » Une théorie qui est donc assez plausible. Prudence si vous partez en vacances dans le coin avec votre compagnon à quatre pattes donc.

— © Lairich Rig / Creative Commons Licence

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de