Pokémon est un phénomène mondial qui a désormais une influence considérable sur un grand nombre d’enfants et de grands enfants. Allant des séries animées aux jouets, jeux vidéo et maintenant aux films hollywoodiens avec la sortie de Détective Pikachu, la renommée de la franchise n’est plus à faire. Si les Pokémon ne sont pas près de sortir de notre monde, il serait intéressant de voir comment le phénomène a débuté.

Un Bulbizarre © Pixabay

L’histoire de la franchise média Pokémon s’étend sur plus de deux décennies depuis le début officiel du travail sur le premier jeu jusqu’à présent. Mais ses racines sont encore plus anciennes. Cela a commencé comme un simple passe-temps pour Satoshi Tajiri qui, étant enfant, adorait attraper des insectes et des têtards près de sa maison dans la banlieue de Tokyo. Au fil du temps, Tajiri a eu l’idée de créer un univers où son idée de capturer des créatures serait mise en pratique afin de donner aux enfants les mêmes émotions que celles qu’il avait connues dans son enfance.

Ainsi, Pokémon, une série de jeux électroniques de Nintendo, a fait ses débuts au Japon en 1995 et est ensuite devenu très populaire aux États-Unis. La série a été produite à l’origine pour la gamme de consoles portables Game Boy, et a été introduite aux États-Unis en 1998 avec deux titres, connus des fans sous les noms de Pokémon Red and Blue. Dans les jeux, les joueurs assument le rôle de dresseurs de Pokémon, capturant et entraînant des Pokémon à combattre d’autres Pokémon.

Le logo de Pokémon © Wikipedia / Game Freak

Qui est Satoshi Tajiri, le fabuleux créateur des Pokémon ?

Satoshi Tajiri, né à Tokyo en 1965, a commencé à collectionner des insectes dans son enfance comme nous l’avions vu, et souhaitait devenir entomologiste. Cependant, cette ambition cède la place à son autre passion : le jeu vidéo. Pour Tajiri, tout a commencé avec Space Invaders, un jeu qui l’a fasciné tout au long de ses années d’adolescence. Tajiri a ainsi commencé à jouer à des jeux quand il était à l’école technique, passant tout son temps dans les arcades.

Cultivant sa passion pour les jeux vidéo, Tajiri a passé beaucoup de temps dans les salles de jeux vidéo, délaissant ainsi ses études et contrariant sérieusement ses parents. Mais finalement, Tajiri a obtenu son diplôme d’un programme de deux ans au Collège national de technologie de Tokyo. En 1981, à l’âge de seize ans, Tajiri a remporté un concours sponsorisé par Sega pour la conception de jeu.


BIEN QUE RHINOFÉROS SOIT LE 112E POKÉMON DANS LE POKÉDEX, SELON KEN SUGIMORI, IL A ÉTÉ LE PREMIER POKÉMON À AVOIR ÉTÉ CRÉÉ

Un an plus tard, en 1982, Tajiri et ses amis ont créé un magazine sur le jeu sous le nom de Game Freak. L’un d’entre eux, Ken Sugimori, deviendra plus tard illustrateur et concepteur de toutes les images de Pokémon, ainsi que des personnages et des autres aspects des jeux.

Une Game Boy Color aux couleurs de Pokémon © Public Domain Pictures

Alors que Tajiri en apprenait davantage sur les jeux, il a commencé à s’intéresser de plus près à leur réalisation. Il a estimé que les jeux sur le marché pourraient être meilleurs qu’ils ne l’étaient. Il a appris à créer un logiciel en commençant par démonter un système de divertissement Nintendo pour voir comment il fonctionnait, puis en apprenant à le programmer. Le langage de programmation qu’il a utilisé au départ était Family BASIC, une implémentation du langage de programmation BASIC pour Famicom. En 1987, Tajiri a publié son premier jeu, Quinty. Deux ans plus tard, il a officiellement fondé la société Game Freak, nommée d’après son magazine.

Les débuts de Pokémon

Un jeu Pokémon

Lorsque Tajiri a découvert la Game Boy et le câble Game Link Game Boy, cela lui a donné l’idée d’insectes voyageant le long du fil. Tajiri a également été fortement influencé par l’émission télévisée fantastique Ultraman, dans laquelle le protagoniste utilise des monstres géants contenus dans de petites capsules pour l’aider à se battre. Ensemble, ces deux sources lui ont donné l’idée d’un nouveau jeu appelé Capsule Monsters.

Après plusieurs tentatives infructueuses pour présenter cette idée à Nintendo, l’ami de Tajiri, Shigeru Miyamoto, l’a présentée aux responsables de la société, et Nintendo a commencé à financer le projet, passant six ans à développer les jeux qui feront sensation dans le futur. En raison de problèmes liés à la marque commerciale, le nom « Capsule Monsters » a été remplacé par « Pocket Monsters », qui sera finalement contracté en « Pokémon ». Il est à noter que le processus de création du jeu a été long et coûteux : la première paire de jeux a été créée en six ans et Game Freak a failli faire faillite durant cette période.


POKÉMON EST DEVENU L’UNE DES FRANCHISES DE JEUX VIDÉO LES PLUS PROSPÈRES AU MONDE, JUSTE DERRIÈRE SUPER MARIO BROS.

Malgré les déboires du jeu vidéo pendant sa création, cela a finalement été un succès incontesté qui a fini par aboutir à de nombreux autres opus de la saga ainsi que des produits de merchandising en tout genre, mais aussi à l’extension de l’univers Pokémon dans d’autres médias. C’est en 1997 que la série animée basée sur la série de jeux vidéo Pokémon a commencé à être diffusée sur TV Tokyo. L’animé suit la quête du personnage principal, Ash Ketchum (ou Sacha du Bourg-Palette dans les versions françaises), un maître Pokémon en formation, alors que lui, son Pikachu et un petit groupe d’amis voyagent autour du monde Pokémon pour atteindre leurs objectifs respectifs.

Des cartes Pokémon

Aujourd’hui, la série de jeux vidéo originale est la deuxième franchise de jeux vidéo la plus vendue au monde avec plus de 300 millions d’exemplaires vendus et 1 milliard de téléchargements mobiles. On ajoute à cela le grand succès de la série animée avec plus de 20 saisons et 1000 épisodes diffusés dans 124 pays. En outre, la franchise Pokémon comprend aussi la marque de jouets la plus vendue au monde, le jeu de cartes à collectionner le plus vendu avec plus de 25,7 milliards de cartes vendues, une série de films d’animation, des produits dérivés et un parc à thème.

Quant aux jeux de réalité augmentée sur mobile Pokémon GO, il a d’ores et déjà dépassé les 2,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires… Les fans attendent désormais les version Épée & Bouclier qui arriveront très prochainement sur Switch !

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de