Du 19 juin au 3 juillet, Paris sera placé sous le signe de la communauté LGBTI. La capitale accueille la 3e édition des Out d’Or, un événement faisant la promotion de la visibilité et la diffusion des thématiques LGBTI. Pour l’occasion, une exposition et une projection-débat seront organisées mais également la cérémonie des Out d’Or le 18 juin. Personnalités, reportages, podcasts, découvrez les nominés de cette édition 2019 !

REMERCIER CEUX QUI SE BATTENT POUR LA VISIBILITÉ DES LGBTI

Créée par l’association des journalistes LGBTI en 2017, la cérémonie des Out d’Or est avant tout une fête célébrant ceux qui œuvrent au quotidien pour offrir plus de visibilité à la communauté LGBTI. Qu’il s’agisse de célébrités de la communauté ou de journalistes mettant en lumière les histoires et opinions des gays, lesbiennes, trans, bi.e.s et intersexes.

Pour sa troisième édition, la cérémonie des Out d’Or revêt une importance toute particulière. Elle se tiendra le 18 juin prochain, soit 10 jours avant le 50e anniversaire des émeutes de Stonewall. Cet événement survenu en 1969 aux Etats-Unis a marqué un véritable tournant dans la lutte des droits des personnes LGBTI. C’était en effet la première fois que l’on donnait de la visibilité à cette cause encore très confidentielle.

Malgré la hausse croissante des agressions à caractère homophobe et transphobe, le combat continue afin qu’il n’y ait plus de discriminations de ce genre. Comme le rappelle l’ASL, « l’amélioration de la situation des personnes LGBTI –et, au-delà, de toutes les minorités– ne se fera pas en silence ». Pour cette 3e édition, 8 catégories sont mises à l’honneur et voici les nominés.

OUT D’OR DU COUP D’ÉCLAT ARTISTIQUE

Cette catégorie récompense une œuvre ou un.e artiste pour son traitement recherché et percutant de thématiques LGBTI.

   

Crave de Léonie Parnet

Un album où l’artiste, lesbienne out, nous offre des textes mêlant poésie et messages politiques portés par des musiques profondes aux inspirations électro.

     

La saison 3 de Dix pour Cent (France 2)

Andréa, interprétée par Camille Cottin, voit s’ouvrir les portes d’une nouvelle aventure. Aux côtés de Colette, elle souhaite fonder une famille homoparentale, ce qui la comble de joie.

   

La saison 3 de Skam France (Francetv slash)

La série se penche sur la question de l’acceptation de l’homosexualité et le coming out quand on est adolescent à travers la vie de son personnage principal : Lucas (Axel Auriant).

   

La saison 1 de Vernon Subutex (Canal+)

Via les mésaventures d’un disquaire expulsé de chez lui, la série nous présente son cercle d’amis incluant entre autres une femme trans brillamment incarnée par Inès Rau.

   

Les Idoles de Christophe Honoré

Une pièce somptueuse où les personnages principaux sont de grandes figures emportées par le Sida : Jacques Demy, Bernard-Marie Koltès, Hervé Guibert, Jean-Luc Lagarce…

   

Tous les hommes désirent naturellement savoir de Nina Bouraoui

L’auteure et chroniqueuse pour le magazine TETU raconte dans ce livre sa rencontre avec le monde des nuits lesbiennes parisiennes à l’âge de 18 ans. Elle a reçu le prix Renaudot en 2005 pour « Mes mauvaises pensées ».

   

SMITH

Cet artiste trans explore via différents modes d’expression (conférence, films, photographie, performance…) les mutations de l’identité humaine. Il expose ses œuvres dans le monde entier.

     

OUT D’OR DU DOCUMENTAIRE

Cette catégorie récompense un documentaire audiovisuel qui s’est intéressé à une thématique touchant aux personnes LGBTI au cours des douze derniers mois.

   

Coming out de Denis Parrot

Ce documentaire est une compilation de vidéo de personnes homosexuelles ou trans qui font leur coming out à leurs proches. Touchant et bouleversant, il met à l’honneur la construction de soi.

   

Nous, homos de Guyane de Clément Bellorini

Ce documentaire diffusé sur France Ô met en lumière un sujet encore tabou : la place des hommes homosexuels dans les territoires isolés et leur combat pour faire accepter leur sexualité.

   

Les pionniers du Gai Marais de Franck Thoraval et Thomas Dutter

Ce film diffusé sur France Culture relate la transformation du quartier parisien du Marais dans les années 1970, ou la fin de l’invisibilisation des gays dans l’espace public.

   

Les transidentités, racontées par les trans de Perrine Kervran et Annabelle Brouard

Également diffusée sur France Culture, cette série documentaire retrace l’histoire de la transidentité en France mettant en lumière le combat contre la transphobie ou celui pour la reconnaissance de la transidentité.

   

Ni d’Eve, ni d’Adam. Une histoire intersexe de Floriane Devigne

Le documentaire diffusé sur France 2 aborde la question de l’intersexualité à travers une série de témoignages recueillis en France et en Suisse. Une belle manière d’aborder ce sujet qui est encore très méconnu.

   

L’enfant de tous les possibles de Lorène Debaisieux

Ce film diffusé sur France 5 nous présente le quotidien des « nouvelles » familles et leurs parcours souvent semés d’embûches, qu’il soit question de coparentalité, de familles homoparentales, de PMA ou de GPA.

     

OUT D’OR DE L’ENQUÊTE/REPORTAGE

Cette catégorie permet de récompenser les reportages qui ont traité différentes problématiques, notamment la condition des personnes LGBT.

   

« Ni fille, ni garçon : La révolution du genre » d’Elisabeth Philippe, Emilie Brouze, Audrey Cerdan, Barbara Krief, Nolwenn Le Blevennec, Agathe Ranc et Amandine Schmitt a été publié le 27 mars 2019 dans l’Obs. Un dossier qui permet de mieux comprendre la non-binarité et remet en question les stéréotypes de genre.

   

« Adoption par les couples homosexuels : « Uniquement pour des enfants atypiques » en Seine-Maritime » de Coralie Moreau a été diffusé le 18 juin 2018 sur France Bleu Normandie. Il retrace le parcours compliqué que suivent les couples homosexuels qui cherchent à adopter un enfant.

   

« Meurtre de Vanesa Campos : « Ils ont instauré un climat de terreur » » d’Anaïs Moran a été publié le 26 août 2018 dans Libération. Il dénonce le manque de réactivité des autorités policières face aux agressions subies par les travailleuses du sexe.

   

« Transphobie à l’hôpital : « Un médecin a refusé de me toucher » de Bruno Lus a été publié le 31 mai 2018 dans le média Vice. Il critique l’attitude du corps médical envers les personnes transgenres qui travaillent dans le milieu.

   

« La France veut renvoyer au Brésil des personnes trans séropositives » de Louise Fessard a été publié le 12 mars 2019 par Mediapart. Il révèle le départ forcé de personnes transgenres brésiliennes en raison de leur séropositivité.

   

« Victime d’actes malveillants, les aubergistes de Poil jettent l’éponge deux ans après leur arrivée » de Philippe Dépalle publié le 6 juin 2018 dans Le Journal du Centre. C’est le récit de deux aubergistes victimes d’homophobie « passive » et ayant arrêté leur activité à cause de cela.

   

« L’homosexualité, interdite de séjour en Ehpad » de Victor Castanet a été publié le 8 mars 2019 dans M, le Magazine du Monde. Il met en avant la condition des seniors LGBTI qui résident en maison de retraite, un sujet très méconnu dont on n’entend jamais parler.

       

OUT D’OR DE LA PERSONNALITÉ LGBTI DE L’ANNÉE

Pour cette catégorie, le public est invité à choisir la personnalité qui mérite le titre. Rendez-vous à cette adresse et votez pour votre favori parmi les personnalités suivantes :

Julia Boyer

Julia Boyer est une femme trans qui a fait la une de l’actualité en mars 2019, lorsqu’elle a été victime d’une agression transphobe dans le métro à Paris. Un de ses agresseurs a d’ailleurs été condamné à six mois de prison, et ce procès est considéré comme une avancée pour la lutte en faveur des trans.

David Valence

David Valence, maire de Saint-Dié-des-Vosges, assume ouvertement son homosexualité et a été victime de violentes critiques homophobes pour cela. Il est l’un des rares hommes politiques français à s’exprimer sur la condition des personnes homosexuelles en France.

Ari de B

Ari de B est une danseuse qui s’est intéressée à l’intersectionnalité et autres questions sociologiques, puis s’est engagée en tant que militante queer. Elle défend à travers l’art du voguing (danse créée par des minorités LGBT en Amérique latine) l’importance de se réapproprier son corps.

OCÉAN

Née femme et sous le prénom Océane, le comédien et chanteur révèle en 2017 son changement de genre. Il a toujours été très impliqué dans la lutte en faveur des droits des personnes LGBTI à travers ses spectacles et diverses prises de parole.

Kiddy Smile

Cet artiste, producteur et DJ assume son homosexualité et milite en faveur des personnes LGBTI à travers ses productions artistiques diverses.

Bilal Hassani

Passionné par le chant, Bilal Hassani a participé à l’émission The Voice avant de se lancer sur YouTube. Il a été sélectionné pour représenter la France à l’Eurovision 2019 et a concouru avec son titre « Roi », et est désormais une jeune figure des LGBTI en France.

Laurence Vanceunebrock-Mialon

Cette députée LREM lesbienne est une personnalité politique qui se bat pour défendre les droits des personnes LGBTI au sein de la sphère politique, notamment l’autorisation de la PMA pour les couples de lesbiennes.

Baptiste Beaulieu

Baptiste Beaulieu multiplie les professions : romancier, médecin, chroniqueur… Mais s’il y a bien une constante, c’est son engagement en faveur des minorités LGBTI.

Rebecca Chaillon

Cette autrice, metteuse en scène, performeuse et comédienne travaille sur des problématiques autour de la féminité. Elle cherche à déconstruire les normes autour de la femme et souligne le manque de représentation des corps s’écartant du stéréotype de la femme blanche, mince et hétérosexuelle.

Chris

Révélée grâce au groupe Christine and the Queens, l’autrice/compositrice/interprète et productrice pansexuelle aborde régulièrement la problématique du traitement des LGBTI, dans ses textes comme lors des passages télévisés.

   

OUT D’OR DU PODCAST

Cette catégorie récompense les podcasts qui abordent des thèmes liés aux minorités, auparavant très absents des médias généralistes.

   

Les Couilles sur la table (Binge Audio)

Axé sur les masculinités plurielles, le podcast animé par Victoire Tuaillon déconstruit les normes de la virilité, en compagnie d’invités différents, par exemple le philosophe Paul B. Preciado.

   

Un podcast à soi (Arte Radio)

Diffusé le premier mercredi du mois, ce podcast animé par Charlotte Bienaimé traite de questions à la fois intimes et politiques via le récit de femmes marquantes, comme celui d’une religieuse LGBTI.

   

La Poudre (Nouvelles écoutes)

Diffusé deux jeudis par mois, le podcast animé par la journaliste Lauren Bastide invite régulièrement des femmes issues de minorités «  de notre époque » à se raconter, comme l’écrivaine lesbienne Niviaq Korneliussen. 

   

Miroir miroir (Binge Audio)

Animé par Jennifer Padjemi, ce podcast qui décrypte la représentation des corps dans les médias a traité des sujets comme le lien entre les hommes gays et la pop culture avec Maxime Donzel en guest.

   

Garçons

Ce podcast indépendant animé par un dénommé Antoine invite des hommes gays et féministes à raconter leur histoire, leur combat et à partager leurs opinions sur des thématiques variées.

     

OUT D’OR DE LA PRESSE ÉTRANGÈRE – PRIX XULHAZ MANNAN

Cette catégorie récompense les productions journalistiques qui soutiennent la communauté LGBTI dans le monde entier. Son nom rend hommage au fondateur de l’unique média LGBT du Bangladesh qui a été assassiné.

   

BBC News

La nomination du journaliste gay Ben Hunte comme correspondant sur les questions LGBTI en 2018 est une première pour le groupe et montre une prise en compte de la représentation des personnes LGBTI dans le monde professionnel.

   

Broadly

Cette branche du magazine Vice a lancé en mars 2019 la première banque d’images gratuite proposant uniquement des images mettant en scène des personnes transgenres et non binaires.

   

Raseef22

Média en ligne indépendant libanais qui s’est engagé en avril 2019 à publier chaque jour pendant 6 mois des articles sur les sexualités et l’identité du genre telles qu’elles sont vécues au Moyen-Orient.

   

Folha de Sao Paolo

Ce quotidien brésilien a publié la lettre écrite par l’architecte et militante pour les droits LGBT Mônica Benício à sa femme Marielle Franco (conseillère municipale de Rio de Janeiro) suite à son assassinat.

   

Augustin

Il s’agit d’un journal de rue autrichien qui a consacré son numéro d’avril 2019 aux réfugié.e.s queers et à Henrie Dennis, activiste lesbienne originaire du Nigéria, pour donner de la visibilité à la cause LGBTI.

   

CBC

La chaîne canadienne a diffusé « The Village », un podcast d’investigation sur une série de meurtres et enlèvements survenus dans les années 70 dont les victimes étaient tous des hommes gays.

     

OUT D’OR DE LA RÉDACTION ENGAGÉE

Cette catégorie récompense les rédactions qui traitent respectueusement de thématiques LGBTI sur le long terme.

   

Glamour

Ce magazine féminin traite des sujets liés aux personnes LGBTI en leur donnant directement la parole notamment via la série de vidéos « Rep à ça ».

   

AJ+ en français

Média appartenant au groupe Al Jazeera, la rédaction évoque régulièrement des thématiques liées aux droits des personnes LGBTI et aux LGBTIphobies.

   

Le magazine L’Équipe

La rédaction traite régulièrement des sujets et reportages consacrés aux personnes LGBTI et a mis en une de son hors-série de mai 2019 une photo de 2 joueurs de water-polo gays qui s’embrassent.

   

Francetvslash

Plateforme numérique de francetélévisions, sa rédaction produit de nombreuses vidéos en lien avec les questions LGBTI : des séries (notamment Skam France), des interviews ou encore des documentaires.

   

Numerama

La rédaction aborde la question des personnes LGBTI dans le numérique avec des articles sur les traductions homophobes proposées par certains sites ou la « Ligue du LOL ».

   

La Marseillaise

Le quotidien régional a mis en une de son édition du 17 mai 2019 « Ces marseillaises qui n’ont pas attendu la loi » pour avoir recours à une PMA, mais aussi sur des victimes d’homophobie.

     

OUT D’OR DU SPORT

Alors que le sport est très médiatisé, il s’agit d’un domaine où les discriminations règnent… Certain·e·s sportif·ve·s osent toutefois sortir du silence, cette catégorie les récompense.

   

Alexia Cerenys

Elle est la première rugbywoman trans à évoluer en Top 16, c’est-à-dire la première division en rugby féminin français, ce qui fait avancer la représentation des personnes trans dans le milieu sportif.

   

Ramon R. Martinez Gion

Il est un volleyeur professionnel néerlandais évoluant chez les Spacer’s de Toulouse qui assume son homosexualité et contribue donc à libérer la parole autour des sportifs et sportives LGBTI.

   

Carole Grundisch

Pongiste multiple championne de France en simple et en double, elle ne se perçoit pas comme une porte-parole, mais son coming-out contribue à améliorer la visibilité des sportifs et sportives LGBTI.

   

Amandine Buchard

Championne d’Europe 2017 et médaillée de bronze 2018 aux championnats du monde de judo, elle a fait son coming-out lors d’une interview pour Le Parisien.

   

Laurence Manfredi

Athlète française ayant marqué les années 2000 en tant que championne de France, représentante du pays aux JO et championnat du monde, elle estime que son homosexualité est une force qui lui a permis d’atteindre ce niveau au lancer de poids.

   

Rendez-vous le 18 juin 2019 pour connaître les vainqueurs de la troisième édition des Out d’or !

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de