Les origines du M&M’s, une histoire digne de Charlie et la Chocolaterie

Les origines du M&M’s, une histoire digne de Charlie et la Chocolaterie

Confiserie incontournable à travers le monde depuis des décennies, le M&M’s est encore loin de nous avoir livré tous ses secrets. On lève le voile sur son étonnante histoire, définitivement digne du best-seller de Roal Dahl.

 

UN « M » QUI SIGNIFIE MARS INCORPORATED

La plupart des gens pensent que le célèbre M apposé sur la coque dragéifiée de la friandise signifie Mars Incorporated, la société responsable de sa production. Mais il ne s’agit là que de la moitié de l’histoire. Le M&M’s était à l’origine produit par deux fabricants de confiseries dont les noms respectifs commençaient par la lettre M, et son histoire est pour le moins insolite.

En 1911, Frank Mars fonde sa propre société de confiseries, Mars Incorporated, dans la ville de Newark, New Jersey. Après des années difficiles, il rencontre le succès en 1923 en commercialisant la barre chocolatée Milky Way.

Portrait de Forrest Mars

Frank commence ensuite à former son fils Forrest afin qu’il puisse reprendre les rênes de son entreprise. Il décide de l’envoyer en Europe, pour que ce dernier en apprenne plus sur les confiseries en vogue sur le Vieux Continent.

Forrest Mars ne tarde pas à remarquer que les soldats britanniques affectionnent de minuscules confiseries dragéifiées au cœur chocolaté : les Smarties. Faciles à transporter, ceux-ci ont en plus l’avantage de ne pas fondre malgré la chaleur estivale.

Après avoir acquis des informations indispensables au sujet de leur fabrication auprès de la compagnie britanniques H.I. Rowntree & Company, Forrest Mars retourne aux États-Unis. Il dépose et obtient un brevet pour la fabrication de sa confiserie. Mécontent de la façon dont son père gérait l’entreprise familiale, il commence à chercher un partenaire pour lancer sa production.

MARS CHERCHE UN PARTENAIRE AFIN DE LANCER LA PRODUCTION DE SA CONFISERIE

Il fait la connaissance de Bruce Murrie, qui n’est autre que le fils du célèbre confiseur William Murrie, président de la compagnie Hershey. Comme le fils Mars, Bruce souhaite faire évoluer l’entreprise familiale.

Mars possède le brevet pour produire la friandise, et Murrie le chocolat. C’est donc tout naturellement que les deux hommes fondent une nouvelle société baptisée Mars & Murrie en 1941.

Dès 1941, les M&M’s font le bonheur des soldats américains envoyés en Europe

L’ENTREPRISE CONNAIT UNE CROISSANCE EXPONENTIELLE

Facile à transporter et conditionné dans un étui en carton, le M&M’s fait le bonheur des soldats américains envoyés au front en Europe lors de la Seconde Guerre mondiale. Dès leur retour au pays, les G.I vantent les mérites de la confiserie, et l’entreprise connaît une croissance exponentielle.

Le succès grandissant du M&M’s rend Forrest Mars de plus en plus impatient et inflexible. Il finit par offrir 1 million de dollars à Murrie afin de racheter ses parts et de se débarrasser définitivement de lui.

Forrest reprend ensuite le nom de la société fondée par son père, et Mars Incorporated produit son propre chocolat.

À partir de 1950, le M&M’s devient très populaire grâce à l’essor de la télévision et constitue une friandise incontournable pour des millions d’américains. Un succès encore amplifié par la commercialisation de l’incontournable M&M’s fourré à la cacahuète en 1954.

Le M&M’s refait parler de lui en 1981 lors du lancement de la navette spatiale Columbia

« LE PREMIER BONBON DANS L’ESPACE »

Il refait parler de lui en 1981 en faisant le tour du monde à bord de la navette spatiale américaine Columbia. Ironiquement, bien que la campagne publicitaire de l’époque le présente comme « le premier bonbon dans l’espace », ce titre revient en réalité aux Smarties dont il s’inspire largement, qui avaient fait le voyage avec Youri Gagarine en 1961.

Bien que cette confiserie soit vendue partout dans le monde depuis des décennies, le fonctionnement de la Mars Incorporated reste obscur, et de nombreuses rumeurs circulent au sujet de ce qui se passe dans ses usines.

La légende veut que les techniciens embauchés pour réparer les machines de la compagnie étaient autrefois conduits sur les lieux avec les yeux bandés, et que les dirigeants aux méthodes particulièrement féroces n’hésitaient pas à se déguiser pour rencontrer des concurrents étrangers et visiter leurs usines.

D’après les dossiers de Forrest Mars, même les banquiers de la compagnie n’avaient pas accès à ses résultats financiers, et cette tradition aurait toujours cours aujourd’hui.

MÊME LES BANQUIERS DE LA COMPAGNIE N’AVAIENT PAS ACCÈS À SES RÉSULTATS FINANCIERS

La société ferait environ 35 milliards de dollars de chiffre d’affaires chaque année, et le fait qu’elle ne dépose pas d’informations fiscales fédérales expliquerait son absence dans le classement Forbes des 500 entreprises les plus puissantes au monde.

L’incontournable M&M’s continue d’intriguer, mais il suffit de jeter un œil à son insolite histoire pour comprendre pourquoi ses secrets de fabrication sont aussi farouchement gardés. Ses créateurs ont en effet connu le succès en s’inspirant largement d’une recette existante, et on imagine qu’ils ne tiennent pas particulièrement à ce que l’histoire se répète, cette fois à leurs dépens.

La première recette à l’origine du Coca-Cola était inspirée d’un vin français

— @DailyGeekShow