Décryptez l’histoire du maneki-neko, ce porte-bonheur ancestral indissociable de la culture japonaise

Vous l’avez peut-être rencontré dans les restaurants asiatiques ou dans certaines boutiques en vous demandant ce que représentait ce chat à la patte levée. Élément phare de la culture asiatique, le maneki-neko est un puissant porte-bonheur que chacun peut adopter. Gardien de la chance, de la fortune et même de l’amour, il mêle tradition et modernité tout en assurant une mission : veiller sur ses maîtres et ce, depuis les années 1600. 

 

« Le chat qui invite », voici ce qui se cache derrière le nom de cette statuette féline généralement installée près de l’entrée. Avec sa patte levée, il nous invite à entrer et pour l’occasion, à découvrir son histoire extraordinaire. Très populaire dans la culture orientale, le maneki-neko trouve son origine dans plusieurs légendes. Des histoires variées mais qui ont toutes pour héros un chat qui a sauvé un ou plusieurs humains. S’il est encore difficile de dire celle qui est à l’origine de la création de ce porte-bonheur, la plus connue est celle du chat et du seigneur Naotaka.

 

maneki-neko-statue-pierre

 

Dans la province d’Hikone, à l’époque de l’ère Edo, se trouvait un temple délabré tenu par un prêtre très pauvre. Son seul compagnon est un chat qu’il a baptisé Tama et avec qui il partageait ses maigres ressources. Un jour, un violent orage s’abattit sur la région. Celui-ci surprit Naotaka II, seigneur de la province, qui revenait d’une partie de chasse. Pour s’abriter, il se réfugia sous un arbre situé juste en face du temple. Tama se tenait sur le parvis, et avec sa patte, il semblait inviter le seigneur à entrer. Intrigué, l’homme avança et à peine était-il arrivé à sa hauteur que la foudre frappa l’arbre où il se tenait quelques secondes auparavant. Sauvé par le chat, Naotaka devint le bienfaiteur du temple afin de remercier l’animal de son acte. A sa mort, le moine enterra Tama avec les honneurs et inventa le maneki-neko pour que tous se souviennent de l’histoire de son chat.

 

Héritée de cette légende, la caractéristique principale du maneki-neko est sa patte levée. Comme dans l’histoire du seigneur Naotaka, elle invite les visiteurs à entrer, notamment dans les boutiques où on le retrouve souvent près de l’entrée. Et en fonction de la patte qu’il lève, le chat peut apporter autre chose à ses propriétaires. S’il lève la patte gauche, il attirera la fortune tandis que si c’est la patte droite qui est levée, c’est le bonheur qui s’invitera dans la demeure. Et s’il lève les 2 pattes, alors les 2 bienfaits s’appliqueront. Enfin, dans les magasins, ils ont une autre symbolique : la patte gauche levée invite à entrer alors que la patte droite levée invite à dépenser !

 

maneki-neko-symbolique-pattes

 

S’il a une symbolique de par sa posture, la couleur qui le compose a aussi une signification. En fonction de ce que vous souhaitez obtenir, le maneki-neko revêt plusieurs parures. La plus classique est le chat entièrement blanc, symbole de pureté et garantissant une protection à la maison où il se trouve. La plus recherchée est le chat tricolore, blanc avec des taches à la fois rousses et noires. Ce mariage de couleurs provenant de la robe de certains chats de race Bobtail japonais est considéré comme le plus puissant des porte-bonheurs.

 

Ses vertus sont nombreuses et si vous le rapportez chez vous, il vous apportera richesse, santé, protection, sagesse et réussite. Si vous souhaitez trouver l’amour ou assurer le bonheur dans votre couple, optez alors pour un maneki-neko rose. Pour tous ceux qui cherchent la fortune, il suffit d’avoir un chat jaune ou doré. Pour écarter les mauvais esprits, rien ne vaut un chat noir. Enfin, si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté au niveau scolaire, posez dans votre chambre un maneki-neko vert.

 

maneki-neko-variations

 

Mais il n’y a pas que la robe du chat qui détermine ses caractéristiques. Autour de son cou, la statuette a un collier ou un foulard rouge. Une couleur à la fois symbole de chance dans la culture asiatique qui représente également la protection face au mauvais sort. Le maneki-neko porte souvent une clochette et un Koban (une pièce à la valeur monétaire importante lors de l’ère Edo) qui sont censés amener la fortune à ses propriétaires. En cela, il est un porte-bonheur présent dans de nombreux foyers au Japon et en Chine, mais pas seulement.

 

Symbole du Japon d’où il est originaire, le maneki-neko s’est invité dans plusieurs séries et jeux vidéo où, comme dans la vie, il symbolise la chance, la fortune ou il donne une touche nippone à un lieu. Et vous l’avez déjà côtoyé à plusieurs reprises sans le savoir dans une licence culte : Pokémon. Il est là pour vous déclarer la guerre, pourtant Miaouss est inspiré par le fameux porte-bonheur. Il cherche toujours de l’argent pour ses maîtres selon le Pokédex, l’une de ses attaques consiste à lancer des pièces, il a un Koban sur la tête et quand on le rencontre dans le jeu, il est représenté avec une ou deux pattes levées.

 

maneki-neko-miaouss

 

Et il n’y a pas que dans Pokémon que le fameux chat s’est glissé. Il est aussi présent dans Okami sous forme de statuette. Et il suffit de la frapper pour obtenir quelques pièces, en référence à la bonne fortune qu’elle peut amener et au Koban. Il sert également de cachette pour le Super Catatonique, le robot de combat des Samurai Pizza Cats.

 

Il est devenu monture et arme pour Daikokuya, l’un des boss du jeu Skies of Arcadia et il a même joué un méchant dans le dessin animé français Kobushi. Dans celui-ci, le chat qui est le porte-bonheur d’un restaurant japonais prend vie à la nuit tombée et cherche désespérément à manger les héros, des sushis apprentis samourais. Enfin, son nom a servi d’inspiration au chat le plus connu et le plus mignon du Japon : Hello Kitty.

 

maneki-neko-skies-of-arcadia

 

A la fois symbole d’accueil et de protection, le maneki-neko est un gardien intemporel. Avec autant de déclinaisons que d’habitants chez qui s’inviter, il traverse les époques tout en se réinventant, notamment dans sa forme plus petite ou plus kawaii qu’auparavant. Qu’il se trouve dans les foyers ou dans les jeux, il reste avant tout synonyme de bienveillance et ce chat à la patte levée n’a pas fini de veiller sur nous. Avez-vous déjà mis un maneki-neko chez vous ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux