— Casimiro PT / Shutterstock.com

Depuis plusieurs années, de nombreux cas de harcèlement ont été signalés sur la plateforme Wikipédia. Afin de lutter contre cela, la Wikimédia Foundation est en train de modifier ses conditions et politiques d’utilisation.

Des comportements pénalement déplorables

Voilà maintenant quelque temps que plusieurs critiques ont été soulevées afin de dénoncer des comportements de harcèlement de certains contributeurs de la célèbre encyclopédie universelle et multilingue open source Wikipédia. Parmi les victimes de harcèlement sur la plateforme, les femmes ainsi que les personnes LGBT+ sont les plus touchées.  

Afin d’analyser cela, une étude américaine a d’ailleurs été menée. Ces comportements nocifs étaient de différentes natures : une demande de justification d’un choix éditorial ou de la manière dont un sujet était traité ; une remise en cause permanente du travail réalisé. Certaines rédactrices voyaient de surcroît leurs écrits presque intégralement retravaillés, alors qu’elles étaient pour la plupart des scientifiques reconnues et diplômées. Néanmoins, ces comportements de harcèlement ne faisaient pas uniquement l’objet de querelles. Selon cette étude, certaines limites ont été franchies et des comportements pénalement déplorables ont été signalés.

En outre, il est important de noter que les hommes représentent 90 % des rédacteurs sur Wikipédia, ce qui est largement inégal, bien que cette plateforme se veut collaborative et ouverte d’esprit. Face à cela, la manière dont une information est traitée et le choix des sujets se font automatiquement ressentir. Il suffirait simplement de respecter les écrits et le point du vue de telle ou telle personne, peu importe qu’elle soit une femme ou un homme.

De nouvelles politiques d’utilisation

Face à cette situation et afin de lutter contre le harcèlement, la Wikimédia Foundation a donc décidé de changer sa politique d’utilisation sur Wikipédia. “Le harcèlement, les comportements toxiques et l’incivilité dans le mouvement Wikimédia sont contraires à nos valeurs communes et nuisent à notre vision et notre mission.[…] Le conseil d’administration ne croit pas que nous ayons fait suffisamment de progrès pour créer des espaces accueillants, inclusifs et sans harcèlement dans lesquels les gens peuvent contribuer de manière productive et débattre de manière constructive”, a rapporté le conseil d’administration.

Le conseil a donc ordonné à la Fondation Wikimédia de respecter quatre directives. Plusieurs normes contraignantes vont devoir être rédigées afin de mieux encadrer les comportements sur l’encyclopédie en ligne. Les personnes qui ne respecteront pas cela risqueront d’être sanctionnées, limitées, voire interdites d’accès au site. La Fondation Wikimédia se devra également de fortement augmenter le soutien et la collaboration avec les contributeurs. Finalement, elle devra mettre plus de ressources (personnelles, outils de formation) à disposition à l’aide de l’équipe Trust and Safety.

L’objectif est “de développer des pratiques et des outils durables qui éliminent le harcèlement, la toxicité et l’incivilité, et qui favorisent l’inclusivité, cultivent un discours respectueux, réduisent les mauvais comportements des participants, protègent les projets de la désinformation et des mauvais contributeurs et favorisent la confiance dans nos projets”. Ces modifications devraient ensuite être mises en place avant la fin de l’année.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
First Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
First
Invité
First

Des exemples rééls seraient les bienvenus.
Article bien trop vague et donc dangereux pour la liberté.