Le lotus, une fleur sacrée considérée comme trésor de l’Inde

Le lotus, une fleur sacrée considérée comme trésor de l’Inde

Entouré de divers mythes et légendes, le lotus est considéré comme divin, et est l’une des créations mystiques de la nature, qui représente la pureté de l’esprit et de l’âme. Dans les religions et les cultures asiatiques, en particulier dans le bouddhisme et l’hindouisme, le lotus est l’incarnation de la perfection. Il définit la capacité de l’âme à s’étendre et à embrasser la beauté de la vie avec une conscience claire. Dans le bouddhisme, on dit qu’il représente le principe de cause à effet, dans lequel chaque action ou pensée est supposée causer un effet ou une réaction.

Le lotus, ou de son nom scientifique Nelumbo nucifera, est cultivé depuis au moins 3000 ans. Depuis l’Antiquité, il est vénéré dans de nombreuses régions d’Asie où il peut être un symbole de fertilité, de beauté, de sainteté ou de pureté. Comme le lotus affiche simultanément tous les stades de croissance différents ; bourgeon, fleur et gousse ; il peut également être un symbole du passé, du présent et du futur. Les lotus sont cultivés dans de nombreuses régions d’Asie, mais aussi en Russie et dans certaines régions d’Afrique.

Wikipedia / Hong Zhang

Le lotus est une plante qui pousse dans les eaux peu profondes bien exposées au soleil dans les zones tropicales et subtropicales. Il a de grandes feuilles rondes et de hautes tiges florales avec des fleurs blanches ou roses suivies accompagnées de gousses remarquables. Les fleurs de lotus ont la particularité d’être thermogéniques. En d’autres termes, cela signifie qu’ils génèrent leur propre chaleur et peuvent maintenir une température d’environ 30 °C, même lorsque la température ambiante baisse. Leurs graines peuvent rester viables très longtemps ; d’ailleurs, il existe des graines de lotus qui datent d’il y a plusieurs siècles.

L’ESPÈCE FLORALE EST ORIGINAIRE D’ASIE ET PRINCIPALEMENT D’INDE ET DE CHINE.

Les racines de lotus forment une série de longs tubercules lisses, un peu comme une grande série de saucisses. Les tubercules mesurent généralement de 15 à 25 cm de long, bien qu’ils puissent grossir beaucoup plus que cela. Les tiges et les tubercules sont traversés par de grands passages d’air creux. C’est grâce à ces passages que les racines peuvent survivre en poussant dans une eau calme et boueuse. Dans certains pays, le lotus est utilisé dans l’aquaculture, car les racines de lotus éliminent l’excès de nutriments de l’eau contaminée par les déchets de poisson. L’eau est alors recyclée naturellement.

© Pexels

 

L’utilisation des lotus

Le lotus peut être utilisé dans de nombreuses recettes de cuisine. Toutes les parties de la plante, y compris la fleur, sont comestibles. Les fleurs sont souvent séchées et utilisées comme assaisonnement. Les tiges du lotus sont utilisées dans les salades. Les graines sont grillées ou confites et utilisées directement dans les soupes et les sauces. Le lotus est également utilisé pour créer des parfums, notamment les huiles de la fleur de lotus. On dit que le parfum obtenu avec le lotus suscite des sentiments d’euphorie et une prise de conscience accrue.

Le lotus est également utilisé dans de nombreuses formes de médecine traditionnelle. Les graines de lotus sont notamment bénéfiques pour la rate, les reins et le cœur. Ils peuvent aussi réduire la pression artérielle et soulager la diarrhée. Les feuilles sont bénéfiques pour l’estomac et peuvent aider à améliorer la circulation. Des recherches sont actuellement en cours pour la formalisation de ces traitements traditionnelles. La plante est également utilisée en bio-ingénierie. Le lotus contient en fait des protéines thermostables qui pourraient être utiles dans les processus de bio-ingénierie des protéines.

© Pexels

 

Les différentes significations du lotus

Dans l’Égypte Ancienne, les Égyptiens ont associé la fleur de lotus au soleil qui disparaît également dans la nuit pour ne refaire surface que le matin. Par conséquent, le lotus en est venu à symboliser le soleil et la création. Dans beaucoup d’œuvres hiéroglyphiques, le lotus est décrit comme émergeant de Nun (l’eau primordiale), portant le dieu soleil. Dans l’Égypte Ancienne, le lotus représentait également le lien entre les deux mondes : le monde des humains et le monde des dieux. Les fleurs de lotus peuvent être trouvées sur de nombreux hiéroglyphes, et y sont généralement de couleur bleue.

Dans le bouddhisme, le lotus est associé à la pureté, à l’éveil spirituel et à la fidélité. La fleur est considérée comme pure, car elle est capable de sortir des eaux troubles le matin et d’être parfaitement propre. Par conséquent, et comme c’est également le cas dans la mythologie égyptienne, le lotus est perçu comme un signe de renaissance, mais il est en outre associé à la pureté. La rupture de la surface chaque matin suggère également le désir, ce qui conduit à l’associer à l’illumination spirituelle.

© Pexels

LES VARIATIONS DE COULEUR LES PLUS COURANTES DE LA FLEUR DE LOTUS SONT LE ROSE ET LE BLANC

L’une des associations les plus fortes de la fleur de lotus avec la religion est celle observée dans l’hindouisme. Dans cette religion, la signification de la fleur de lotus est associée à la beauté, à la fertilité, à la prospérité, à la spiritualité et à l’éternité. De nombreux dieux et déesses de l’hindouisme sont liés à la fleur. Par exemple la déesse de la prospérité, Lakshmi, est généralement décrite comme étant assise au sommet d’une fleur de lotus complètement ouverte. De même, Brahma, le dieu de la création, est décrit comme ayant émergé d’un lotus qui rampe depuis le Naval du seigneur Vishnu. C’est d’après la foi hindoue que la fleur de lotus est devenue la fleur nationale de l’Inde.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux