Découvrez l’izakaya, ce lieu de détente incontournable de la vie nocturne japonaise

Si les Américains avaient leurs saloons, les Anglais ont leurs pubs et nous pouvons aller dans un bar à vins en France, le Japon a des izakayas. Pierre angulaire de la vie nocturne japonaise, on les reconnaît de loin grâce aux grandes lanternes rouges qui décorent leurs entrées. En plus d’être un refuge de la vie professionnelle pour boire de l’alcool, c’est aussi un lieu de convivialité pour déguster des plats typiques des établissements.

 

Alors que pendant longtemps, la nourriture japonaise se résumait aux sushis dans l’esprit de beaucoup d’Occidentaux, l’apparition des izakayas dans les grandes métropoles du monde a participé à l’engouement général pour la cuisine japonaise, considérée comme la plus saine du monde. Izakaya veut littéralement dire rester pour boire, principalement du saké, mais aussi des bières. On les appelle également akachochin ou lanterne rouge, renvoyant à l’élément grâce auquel on reconnaît ces établissements se spécialisant dans l’alcool.

 

ls-izakaya-outside

 

Ce qui a fait la popularité de l’izakaya, ce sont les salarymen, c’est-à-dire l’archétype de l’homme japonais en costume qui enchaine ses journées de travail aux heures interminables. Le Japon est connu pour imposer aux salariés des horaires dépassant la limite légale et beaucoup sortent donc du travail trop tard pour avoir le temps de rentrer chez eux et diner en famille. L’izakaya présente une alternative qui leur permet de manger et de décompresser avec leurs collègues avant de rentrer chez eux. Si certains établissements sont petits et chaleureux, d’autres peuvent s’étendre sur plusieurs étages dans les plus grandes villes.

À part l’alcool, on y sert aussi l’équivalent de tapas comme des edamames (haricots), des kara age (viandes frites), des tempuras (légumes frits), des assortiments de tofus ou des korokke (boulettes de viande et de pomme de terre). Si vous êtes là pour une plus grosse faim, on trouve aussi des grands plats traditionnels comme des yakisobas (nouilles sautées) ou de l’agedashi dofu (tofu frit avec de la sauce soja et du gingembre). En somme, le choix est varié et convient à toutes les attentes, que vous soyez là simplement pour un apéritif, pour un encas ou un repas du soir, l’izakaya saura vous fournir des mets traditionnels agrémentés d’alcools de qualité.

 

ls-izakaya-food

 

Ce que beaucoup d’amateurs d’izakaya aiment faire, c’est y rester toute la soirée. Généralement, on ne va pas à l’izakaya pour manger rapidement avant d’aller au cinéma ou pour repartir dans l’urgence. L’idée est de s’installer avec des amis et de manger au fur et à mesure de la soirée et de la nuit en buvant de bonnes bières. Certains préfèrent même changer d’izakaya plusieurs fois dans la soirée pour goûter différentes cuisines et changer d’atmosphère après une ou deux heures. Dans tous les cas, l’izakaya est un lieu incontournable de la culture japonaise et de la vie citadine, que ce soit pour les salarymen ou les jeunes voulant passer un bon moment entre amis.

C’est de toute façon là tout l’esprit de ces lieux : se relaxer et s’amuser en oubliant le stress du travail et de la vie courante. Les izakayas peuvent passer de calmes à bruyants rapidement alors que les groupes boivent de plus en plus ou digèrent leurs bons plats. À l’origine, le but d’un izakaya était d’offrir un débit de boissons fixe pour y boire du saké. De nos jours, la nourriture a légèrement volé la vedette à l’alcool, avec certains izakayas rivalisant avec les plus grands restaurants et jouissant d’une nouvelle reconnaissance de la part des amateurs de cuisine et des professionnels.

 

ls-izakaya-alcool

ls-izakaya-outside2

 

Pour tous ceux qui sont désireux de plonger dans l’univers de la vie nocturne japonaise, il n’y a rien de mieux que de passer plusieurs heures entre amis dans un izakaya. Que ce soit des bières et des sakés venus des différentes régions de l’archipel ou des plats traditionnels délicieux, les izakays sont depuis plusieurs décennies des lieux où les Japonais se retrouvent, s’amusent et vivent loin des ennuis de la vie courante. Qu’est-ce qui vous tenterait le plus de commander dans un izakaya ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux