Comme une queue de dragon tordue, la Grande Muraille de Chine serpente à travers la frontière nord de la Chine sur plus de 8 800 kilomètres. Comme son nom l’indique, la Grande Muraille est une merveille architecturale imposante composée essentiellement de murs, mais aussi de quelques barrières naturelles. Elle est souvent saluée comme étant l’une des plus grandes merveilles artificielles du monde, et c’est certainement le cas. Avec une histoire qui remonte à il y a plus de 2 000 ans, voici l’histoire de ce monument.

La grande muraille de Chine ou aussi Wan Li Cheng Chang en chinois (mur de 10000-li longs) est une série de murs de défense militaire dans le nord de la Chine. Ils ont été construits par lots sous plusieurs dynasties différentes des années 300 av. J.-C. jusqu’à la première partie du XVIIe siècle. Les parties existantes du mur ont une longueur totale d’environ 6 000 kilomètres, ce qui, avec les fossés et les barrières naturelles, crée une ligne de défense de 8 850 kilomètres de long.

La famille Obama à la Grande Muraille de Chine / Obama White House Archive

Les murs, situés dans les zones adjacentes à la frontière nord de la Chine, ont été construits principalement pour protéger la Chine des tribus nomades du Nord. Les murs sont en terre battue, en pierre ou en brique. À certaines occasions dans l’histoire, le mur a été forcé par des attaques venant du nord, comme en 1644, lorsque la dynastie Qing a conquis la Chine de la dynastie Ming.

La Grande Muraille de Chine est, par ailleurs, le plus haut bâtiment du monde, la plus grande structure de défense militaire du monde et l’une des attractions touristiques les plus visitées au monde. Depuis 1987, la grande muraille de Chine est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. En 2007, elle a également été sélectionnée comme étant l’une des sept nouvelles merveilles du monde.

Les premières pierres de la Grande Muraille

La Grande Muraille a été conçue à l’origine par l’empereur Qin Shi Huang au troisième siècle avant J.-C. comme un moyen de prévenir les incursions de nomades barbares. Il faut cependant noter que de nombreuses fortifications incluses dans le mur datent de centaines d’années auparavant, lorsque la Chine avait été divisée en plusieurs royaumes. Lorsque Qin Shi Huang, premier empereur de la Chine unifiée sous la dynastie Qin, est monté au pouvoir, il a ordonné que les anciennes fortifications soient supprimées et que plusieurs murs existants le long de la frontière nord soient réunis dans un système unique aidant à protéger la Chine contre les attaques venant du nord.

LA GRANDE MURAILLE EST CONSIDÉRÉE COMME LE PLUS LONG CIMETIÈRE DE LA TERRE ÉTANT DONNÉ QUE PLUS D’UN MILLION DE PERSONNES SONT MORTES EN LA CONSTRUISANT

C’est le célèbre général chinois Meng Tian qui a dirigé le projet. Il aurait utilisé une armée massive de soldats, de forçats et de roturiers comme ouvriers. Fait principalement de terre et de pierre, le mur s’étend du port de Shanhaiguan, à la mer de Chine, sur une distance de 3000 kilomètres à l’ouest dans la province de Gansu. Dans certaines zones stratégiques, des sections du mur se chevauchent pour une sécurité maximale. D’une base de 5 à 15 mètres de hauteur, les murs de la Grande Muraille sont encore surmontés de remparts d’au moins 3 mètres. Des tours de garde sont répartis à intervalles réguliers le long de ces murs.

La Grande Muraille à Jinshanling / Wikipedia / Severin.stalder

La Grande Muraille après la dynastie Qin

George et Laura Bush à la Grande Muraille de Chine / George Bush White House Archive

Le mur actuel tel que nous le connaissons n’est cependant pas le mur de la dynastie Qin. Il reste en réalité très peu du mur d’origine aujourd’hui. Lorsque la dynastie Qin est tombée en 206 avant notre ère, le pays s’est divisé en deux, sous la direction respective de Xiang-Yu Chou et Liu-Bang Han. Lorsque Liu-Bang a défait Xiang-Yu en 202 avant J.-C. lors de la bataille de Gaixia, il est devenu le premier empereur de la dynastie Han et a poursuivi la construction du mur comme moyen de défense. Il fut également le premier empereur à utiliser le mur comme moyen de réglementer le commerce de la soie d’Europe vers la Chine.

Par la suite, les dynasties suivantes ont toutes apporté leurs propres contributions et réparations au mur jusqu’à ce que la dynastie Ming (1368-1664 de l’ère chrétienne) lance un vaste projet de construction visant à protéger le pays des envahisseurs nomades de Mongolie. Les Ming ont construit le mur avec plus de 25 000 tours de guet massives d’une hauteur variant entre 5 à 8 mètres, avec 6 mètres de profondeur et 5 mètres de hauteur.

LA RECONSTRUCTION ET LA PROTECTION MODERNE DE LA GRANDE MURAILLE N’ONT COMMENCÉ QU’EN 1957

Après le remplacement de la dynastie Ming par la dynastie Qing (1644 – 1911), il y a eu un changement de stratégie au pouvoir appelé « huairou » (mollification), dans laquelle les Qing ont tenté de pacifier les dirigeants et les peuples de Mongolie, du Tibet et d’autres nationalités en évitant toute perturbation de la vie sociale, culturelle ou religieuse locale. En raison du succès de cette stratégie, la Grande Muraille a été réparée moins souvent et est progressivement tombée en ruine.

La Grande Muraille à Badaling / Wikipedia

La préservation moderne de la Grande Muraille

Affluence des touriste à la Grande Muraille de Chine / Pxhere

Bien que certaines parties du mur aient été préservées, voire reconstruites, au nord de Pékin et à proximité des centres touristiques, le mur est en mauvais état à de nombreux endroits. Les pièces manquantes ont notamment servi de ressources en pierres lors de la reconstruction de maisons et de routes dans les régions concernées. Certaines parties du mur sont également couvertes de graffitis et victime d’autres formes de vandalisme.

Selon les experts, plus de 60 kilomètres de mur dans la province de Gansu peuvent disparaître au cours des 20 prochaines années en raison de l’érosion et des tempêtes de sable. Dans ces endroits, la hauteur du mur a été réduite de plus de cinq mètres à moins de deux mètres. Certaines des tours de guet qui caractérisent les images les plus célèbres du mur ont complètement disparu. De nombreuses sections occidentales du mur ont été construites en boue au lieu de briques et de pierres, et sont donc plus exposées à l’érosion.

CONTRAIREMENT À LA CROYANCE POPULAIRE, LA GRANDE MURAILLE NE PEUT PAS ÊTRE VUE DE L’ESPACE

Malgré le mauvais état de ses murs, l’importance culturelle de la Grande Muraille de Chine reste essentielle. La Grande Muraille est depuis longtemps intégrée à la mythologie et au symbolisme populaires chinois et est devenue au XXe siècle un symbole national. Toujours en termes de culture, la Grande Muraille est présente dans de nombreux œuvres d’art moderne, qu’il s’agisse de livre, de film, ou de jeux vidéo. Cela sans compter son importance touristique, étant donné que le site attire plus de 15 millions de visiteurs par an.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de