— Myriam B / Shutterstock.com

Vendredi dernier, Google annonce le rachat de Fitbit pour la somme de 2,1 milliards de dollars. Cette transaction va permettre à Google et Fitbit de s’entraider pour s’imposer sur le marché des objets connectés.

Un rachat à 2,1 milliards de dollars

Google a confirmé avoir racheté Fitbit pour la somme de 2,1 milliards de dollars. La transaction sera finalisée en 2020. Pour rappel, Fitbit fabrique des montres, des bracelets ou encore des balances connectés orientés vers la fitness et la santé. Ces objets connectés permettent de mesurer le nombre de pas faits quotidiennement ou encore le nombre de calories absorbées par exemple.

« Au fil des ans, Google a fait des progrès avec des partenaires dans ce domaine avec Wear OS et Google Fit, mais nous voyons une opportunité d’investir encore plus dans Wear OS ainsi que d’introduire sur le marché des technologies portables des produits Made by Google », indique Rick Osterloh, le vice-président en charge du hardware et des services de Google.

Le géant américain compte sur l’expérience de Fitbit dans ce domaine pour l’aider à évoluer : « Fitbit a été un véritable pionnier dans l’industrie et a créé des produits attrayants, des expériences et une communauté dynamique d’utilisateurs. En travaillant en étroite collaboration avec l’équipe d’experts de Fitbit et en réunissant les meilleurs, logiciels, matériels et solutions d’intelligence artificielle, nous pouvons contribuer à stimuler l’innovation dans le domaine des wearables et à créer des produits qui profiteront à un plus grand nombre de personnes dans le monde », ajoute Rick Osterloh.

Google veut s’imposer sur le marché des objets connectés

Pour l’instant, c’est Apple qui est numéro 1 sur le marché des montres connectées avec l’Apple Watch, tandis que les marques chinoises comme Xiaomi s’imposent sur celui des bracelets connectés. Fitbit, quant à lui, fait également partie des incontournables, mais n’arrive pas à rivaliser avec Apple ou Xiaomi.

Une situation qui a poussé Fitbit à prendre une décision. Google peine à imposer Wear OS, son système d’exploitation dédié aux montres connectées, et s’est donc montré intéressé par le rachat de Fitbit. Ce rachat va permettre au géant du Mountain View de s’imposer sur le marché des objets connectés et va pouvoir concurrencer Apple et son Apple Watch. Google continue donc son chemin pour faire face à la concurrence. La firme propose déjà des objets connectés sous la marque Nest et a acquis Fossil et ses smartwatch en début d’année.

« Google est le partenaire idéal pour mener à bien notre mission. Grâce aux ressources de Google et à sa plateforme mondiale, Fitbit va pouvoir accélérer l’innovation dans le domaine des objets connectés, faire de plus grandes économies d’échelle et rendre les outils de santé encore plus accessibles à tous », a réagi le co-fondateur et directeur général de Fitbit, James Park.

Protection de la vie privée

Cependant, en rachetant Fitbit, Google a maintenant accès aux données des utilisateurs. Mais la firme de Mountain View a rassuré les utilisateurs sur la question de la protection de la vie privée. Elle n’a pas l’intention d’utiliser des données de santé pour faire de la publicité :

« Pour bien faire les choses, la protection de la vie privée et la sécurité sont primordiales (…) Comme pour nos autres produits, nous serons transparents au sujet des données que nous recueillons et les raisons pour lesquelles nous les recueillons. Nous ne vendrons jamais d’informations personnelles à qui que ce soit. Les données sur la santé et le bien-être Fitbit ne seront pas utilisées pour les annonces Google. Et nous donnerons aux utilisateurs de Fitbit le choix d’examiner, de déplacer ou de supprimer leurs données », a assuré le dirigeant de Google.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de