Facebook, Microsoft, Google et Twitter ont annoncé la création d’une nouvelle structure dédiée à la lutte contre la propagation de contenus haineux sur Internet. Une initiative visant notamment à stopper les contenus terroristes.

UNE ORGANISATION SPÉCIALISÉE DANS LA LUTTE ANTI-TERRORISTE

C’est en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, qui s’est tenue à New York, qu’une telle décision a été prise. Des membres du Global Internet Forum to Counter Terrorism se sont réunis avec les chefs d’Etat présents. Ils ont alors pu discuter des progrès accomplis dans la mise en œuvre contre les contenus terroristes sur Internet.

Facebook, Twitter, Google et aussi Microsoft ont annoncé la création d’une nouvelle structure chargée de lutter contre les contenus extrémistes. Le Global Internet Forum to Counter Terrorism (GIFCT) deviendra une organisation indépendante dirigée par un directeur exécutif. Des équipes spécialisées dans les domaines de la technologie, de la lutte antiterroriste et des opérations gonfleront les rangs de la structure.

Bien évidemment, elle sera en lien avec plusieurs Etats, dont la France, les Etats-Unis, le Japon, mais aussi la Nouvelle-Zélande où avait eu lieu la tragédie de Christchurch en mars dernier.

Kunst Bilder / Shutterstock.com

RÉAGIR RAPIDEMENT

C’est dans un communiqué que Facebook a annoncé officiellement le nouveau consensus entre ces géants d’Internet. Le GIFCT mettra tout en oeuvre pour « empêcher les terroristes et les extrémistes violents d’exploiter les plateformes numériques ».

Cette structure sera en contact direct avec les autorités et les services anti-terroristes. Elle prend la suite du consortium créé en 2017 par Facebook, Microsoft, Twitter et Google.

Le but de cette collaboration est de réagir à tout instant pour détecter et bloquer tout contenu haineux, et ainsi éviter la même catastrophe qui s’était produite lors de l’attentat à Christchurch.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de