Le premier ordinateur électronique au monde pesait 30 tonnes !

Le premier ordinateur électronique au monde pesait 30 tonnes !

ENIAC ou Electronic Numerical Integrator And Computer (intégrateur numérique électronique et ordinateur) a été le premier ordinateur universel au monde. ENIAC a été conçu et construit pour l’armée américaine afin de calculer les tables de tir d’artillerie. Cependant, c’est la puissance d’ENIAC et sa programmabilité polyvalente qui ont suscité l’imagination du public. Lors de l’annonce de sa création en 1946, les médias qualifiaient ENIAC de « gigantesque cerveau. »

Ce premier calculateur numérique polyvalent programmable a été construit pendant la Seconde Guerre mondiale par les États-Unis. Le gouvernement américain avait alors financé un projet dirigé par John Mauchly, Presper Eckert, et leurs collègues de la Moore School of Electrical Engineering de l’Université de Pennsylvanie. Leur objectif était d’inventer un ordinateur entièrement électronique. Sous contrat avec l’armée et sous la direction de Herman Goldstine, les travaux sur ENIAC débutèrent au début de 1943.

Wikipedia / United States Army

Conçu dans le but spécifique de calculer les valeurs des tables de tir d’artillerie, il manquait certaines fonctionnalités qui auraient fait d’ENIAC une machine plus utile. Il utilisait des tableaux de connexion pour communiquer des instructions à la machine. Cela présentait l’avantage qu’une fois les instructions ainsi programmées, la machine fonctionnait à la vitesse électronique. L’inconvénient était qu’il fallait beaucoup de temps pour recâbler la machine à chaque nouveau problème.

L’EXISTENCE DE L’ENIAC N’A ÉTÉ RENDUE PUBLIQUE QUE LE 15 FÉVRIER 1946, SOIT 3 ANS APRÈS SA CRÉATION.

Néanmoins, ENIAC était l’appareil de calcul le plus puissant construit à ce jour. Il s’agissait du premier calculateur numérique électronique programmable à usage général. À l’instar du moteur d’analyse de Charles Babbage et du Colossus de la Seconde Guerre mondiale, il possédait un branchement conditionnel ; c’est-à-dire qu’il était capable d’exécuter différentes instructions ou de modifier l’ordre d’exécution des instructions en fonction de la valeur de certaines données entrées. Cela confère à ENIAC une grande souplesse et lui permet d’être utilisé pour un large éventail de résolution de problèmes.

Wikimedia

ENIAC, le « gigantesque cerveau »

ENIAC était vraiment énorme. Il occupait le sous-sol de l’école Moore, où ses 40 panneaux étaient disposés en forme de « U » le long de trois murs. Chacune des unités mesurait environ 60 centimètres de largeur sur 60 centimètres de profondeur et 2,4 mètres de hauteur. Avec environ 18000 tubes à vide, 70000 résistances, 10000 condensateurs, 6000 commutateurs et 1500 relais, il s’agissait sans aucun doute du système électronique le plus complexe à ce jour.

L’ENIAC PESAIT 30 TONNES ET OCCUPAIT UNE SURFACE DE 167 MÈTRES CARRÉS

ENIAC fonctionnait continuellement, notamment pour prolonger la durée de vie du tube. La machine générait 150 kilowatts de chaleur et pouvait effectuer jusqu’à 5000 calculs par seconde, une vitesse jusque-là jamais atteinte par ses prédécesseurs électromécaniques. Les ordinateurs qui utilisent des tubes à vide sont des ordinateurs de première génération. Achevé en février 1946, ENIAC avait coûté 400 000 dollars au gouvernement américain. Sa première tâche avait consisté à faire les calculs pour la construction d’une bombe à hydrogène. Une partie de la machine est actuellement exposée à la Smithsonian Institution à Washington.

Wikipedia

Une machine extraordinaire et complexe

Le composant de base de la fonction d’ENIAC était son accumulateur, qui pouvait stocker, additionner et soustraire un nombre décimal signé à 10 chiffres. Chacun des 20 accumulateurs pouvait effectuer un calcul en 0,2 milliseconde. Pour les calculs en double précision, deux accumulateurs peuvent être connectés ensemble. Les autres composants arithmétiques étaient le multiplicateur et le diviseur. La durée de traitement d’une multiplication pouvait prendre jusqu’à 2,8 millisecondes, en fonction de la longueur des nombres. De même, le diviseur a été conçu pour exiger une division ou une racine carrée en 65 millisecondes.

L’ENIAC a été programmé en connectant chaque composant individuel de l’appareil avec des câbles et en réglant les opérations souhaitées sur des commutateurs rotatifs. L’ENIAC a été programmée par des femmes, dites les « femmes ENIAC ». Les plus célèbres d’entre elles étaient Kay McNulty, Betty Jennings, Betty Holberton, Marlyn Wescoff, Frances Bilas et Ruth Teitelbaum. Ces femmes avaient auparavant effectué des calculs balistiques sur des ordinateurs de bureau mécaniques pour l’armée.

Wikimedia / International Communications Agency

L’UTILISATION DE L’ENIAC A DURÉ UN PEU PLUS DE 10 ANS.

En dépit des avancées significatives qu’il a apportées dans le calcul dans les années 1940, la durée de vie d’ENIAC a été de courte durée. Le 2 octobre 1955, le courant alimentant l’appareil a finalement été coupé et l’ENIAC a été mis à la retraite. En 1996, précisément 50 ans après que le gouvernement ait reconnu publiquement la valeur de l’ENIAC, l’énorme ordinateur a pris sa place dans l’histoire. ENIAC a finalement été démantelé, avec des pans de la machine massive exposés à l’Université de Pennsylvanie et au Smithsonian University.

Quoi qu’il en soit, L’ENIAC a exercé une grande influence sur la croissance ultérieure de l’informatique électronique. Parmi les personnes impliquées dans la construction et la conception de l’ENIAC, nombreux sont ceux qui ont joué un rôle majeur dans le développement informatique. L’expertise acquise dans le cadre du projet a été largement partagée par le biais de publications, de visites de sites et de cours d’informatique électronique proposé par la Moore School en 1946.

L’homme libre est celui qui n’a pas peur d’aller jusqu’au bout de sa pensée

— Léon Blum