La découverte de l’électricité, l’une des étapes fondamentales de notre civilisation

La découverte de l’électricité, l’une des étapes fondamentales de notre civilisation

L’électricité est devenue un élément indispensable de notre vie quotidienne. Dans de nombreux scénarios de la fin du monde, cela commence souvent avec la perte de contrôle des réseaux d’électricité dans les grandes villes. Que cela soit pour simplement éclairer notre maison, recharger et faire fonctionner les appareils électriques, ou même pour se déplacer, l’électricité reste une source d’énergie sans pareil, et qui offre l’immense avantage d’être une énergie propre et saine. L’usage de l’électricité est considéré comme acquis par de nombreuses personnes, mais il serait pourtant fascinant de savoir d’où vient le courant électrique.

Bien que l’humanité connaisse l’électricité depuis l’Antiquité, elle ne l’exploite que depuis environ 250 ans. En ce qui concerne son histoire, il n’y a pas de réponse en un mot à la question : « qui a inventé l’électricité ? ». La découverte de l’électricité était plutôt une chaîne d’inventions qui a finalement conduit à l’utilisation moderne de l’énergie électrique. La foudre est la forme d’électricité la plus pure et la plus élémentaire. Il a fallu déployer de grands efforts pour utiliser cette énergie au quotidien.

Flickr / Filter Forge

D’ailleurs, l’électricité est une forme d’énergie qui existe dans la nature. Elle n’a donc pas été « inventée ». C’est plutôt la manière d’utiliser les machines et techniques qui servent à la générer qui a été inventée. De nombreuses personnes attribuent à Benjamin Franklin le mérite d’avoir découvert l’usage de l’électricité, mais ses expériences ont seulement contribué à établir le lien entre la foudre et l’électricité. Cette contribution de Benjamin Franklin reste cependant un évènement significatif dans l’histoire de l’électricité.

 

Les préludes de la découverte de l’électricité

L’histoire de l’électricité remonte à il y a plus de deux mille ans. D’après les écrits de Thalès de Milet, c’est vers 600 avant notre ère que les Grecs de l’Antiquité ont découvert que le frottement de la fourrure sur de l’ambre générait une attraction entre les deux. C’est ainsi que les Grecs ont donc découvert l’existence de l’électricité statique. En outre, des chercheurs et des archéologues des années 1930 ont découvert des pots contenant des feuilles de cuivre, qui, selon eux, pourraient être d’anciennes batteries destinées à produire de la lumière sur des sites romains antiques. Mis à part cela, aucune avancée significative dans l’histoire de l’électricité ne s’est produite jusqu’au XVIe siècle.

Pixabay / erwin66as

GILBERT EST CONSIDÉRÉ COMME LE PÈRE DE L’ÉNERGIE ÉLECTRIQUE MODERNE

L’histoire de l’électricité moderne a commencé avec William Gilbert, un médecin qui a servi la reine Elizabeth d’Angleterre. Avant William Gilbert, tout ce que l’on savait sur l’électricité et le magnétisme était que l’ambre avait des propriétés magnétiques et que le frottement de l’ambre et de la fourrure attirerait des débris qui pouvaient s’y coller. En 1600, William Gilbert a publié « De magnete, Magneticisique Corporibus ». Imprimé en latin savant, le livre expliquait des années de recherches et d’expériences menées par Gilbert sur l’électricité et le magnétisme. Gilbert a beaucoup attiré l’attention sur cette nouvelle science, et il a même inventé le terme « electrica » dans son célèbre livre.

 

Benjamin Franklin et les autres « inventeurs » de l’électricité

Benjamin Franklin croyait que l’électricité pourrait être exploitée en utilisant la foudre. En 1752, il a conçu une expérience pour tester sa théorie. Bien que les détails de l’expérience restent encore flous, Franklin voulait à l’origine tester sa théorie au sommet d’une cime qui devait être construite sur une église de Philadelphie. En y réfléchissant en détail, il réalisa que sa théorie pourrait être mieux testée en utilisant un cerf-volant mobile, plutôt qu’une cime fixe. Une fois son « appareil » fabriqué, il l’a testé par une journée orageuse.

Pxhere

L’expérience ayant été concluante, et l’ayant légèrement électrocuté au passage, Benjamin Franklin a alors prouvé que la foudre était de nature électrique. Sur la base de cette expérience historique, Franklin a inventé le premier paratonnerre. Son paratonnerre a été construit pour attirer l’électricité dans sa maison. Les paratonnerres étaient fixés à un système de cloches qui devaient sonner dans toute la maison chaque fois que l’électricité était attirée. Les étincelles produites devaient illuminer la maison. Les expériences de Franklin ont grandement contribué à la création de la batterie commune que nous utilisons aujourd’hui.

C’EST THOMAS EDISON QUI A FAIT CONSTRUIRE LA PREMIÈRE CENTRALE ÉLECTRIQUE AU MONDE

Suite à l’expérience de Benjamin Franklin, de nombreuses autres recherches et découvertes se sont succédées au fil des ans. En 1791, Luigi Galvani a publié sa découverte du bio-électromagnétique, démontrant que l’électricité était le moyen par lequel les neurones transmettaient des signaux aux muscles. La pile voltaïque d’Alessandro Volta a été inventée en 1800. L’effet magnétique de l’électricité, ou l’électromagnétisme, a été découvert Hans Christian Orsted et André-Marie Ampère en 1820. Michael Faraday a inventé le moteur électrique en 1821, et Georg Ohm a analysé mathématiquement le circuit électrique en 1827.

Pxhere

Ces personnes précédemment citées font partie de nombreux scientifiques et inventeurs qui ont participé au développement de l’exploitation de l’électricité telle que nous la connaissons aujourd’hui. Nous pouvons en citer encore bien d’autres, comme Thomas Edison ou encore Nikola Tesla. Plus le temps avance, plus l’électricité est devenue une curiosité scientifique, un outil essentiel de la vie moderne, et un moteur de la deuxième révolution industrielle. Les recherches sur cet élément ne cessent en effet d’avancer et d’évoluer, et l’une des principales préoccupations actuelles sur ce sujet est désormais de trouver des moyens de produire de l’électricité à grande échelle en générant le moins de pollution possible.

La France recycle environ 60% de sa production de papier, soit environ 190 kilos de papier recyclés par seconde

— @DailyGeekShow