La lumière artificielle affecte le comportement des animaux, en particulier chez les oiseaux. Mais cela a des conséquences inattendues sur les populations. Les chercheurs ont observé une augmentation importantes de décès d’oiseaux à cause de collisions contre des bâtiments.

POURQUOI LES OISEAUX SE COGNENT MALGRÉ LA LUMIÈRE ?

Quand ils se déplacent de nuit, les oiseaux se repèrent et communiquent grâce aux appels de vol. Ce sont des cris émis par les animaux afin de rester groupés ou d’indiquer un changement de direction par exemple. Cependant, ces appels de vol sont intimement liés à l’environnement que traversent les oiseaux.

Des chercheurs se sont penchés sur la question du vol en milieu urbain et ils ont constaté plusieurs choses. Les oiseaux communiquent trois fois plus qu’en milieu rural, qui est moins éclairé. La lumière artificielle a donc une influence sur les déplacements des oiseaux et cela peut même leur être fatal.

Les collisions tuent des milliers d’oiseaux chaque année

COMBIEN D’OISEAUX SONT MORTS A CAUSE DE CELA ?

Les chercheurs estiment que 70 000 oiseaux sont morts en l’espace de 40 ans à Cleveland et à Chicago. D’ailleurs, le choix de ces villes n’a rien d’anodin. Elles se situent toutes les deux aux abords d’un couloir de migration. Ces chiffres se basent sur des études commencées en 1978 et des analyses régulières effectuées par des bénévoles.

Dans les deux villes, un constat ressort : les espèces qui utilisent les appels de vol sont plus susceptibles de se cogner. Or, les oiseaux n’utilisant pas cette méthode de communication se cognent moins. Dans un article, les chercheurs ont émis une hypothèse sur ce comportement ne touchant que certaines espèces.

« Nous avons émis l’hypothèse que si les appels de vol sont des indices sociaux importants pour la prise de décision pendant la migration nocturne, les individus des espèces qui font des appels de vol peuvent s’attirer vocalement lorsqu’ils sont désorientés par la lumière artificielle. Cette relation peut engendrer un cercle vicieux d’augmentation des taux de mortalité si des individus désorientés conduisent d’autres individus migrateurs vers des sources de lumière artificielle. »

Le phénomène touche notamment les oiseaux migrateurs

ÉTEINDRE LA LUMIÈRE POUR SAUVER LES OISEAUX

Malgré cette hypothèse, des études plus poussées sont nécessaires pour déterminer s’il y a bien un lien entre appel de vol et collision. Néanmoins, les chercheurs reconnaissent que cette observation reste une preuve de la dangerosité de l’éclairage nocturne sur les oiseaux. D’ailleurs, quand l’une des deux villes a éteint l’éclairage de son palais des congrès, moins de collisions ont été enregistrées.

En France, certains tronçons d’autoroute ont fait le choix de couper l’éclairage pour ne pas nuire aux oiseaux. Les effets néfastes de l’éclairage urbain sont connus depuis plusieurs années, mais l’Homme peut changer les choses simplement en coupant la lumière.

La pollution lumineuse de Chicago © Wikipedia / Jaro Nemčok

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
pierre-67 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
pierre-67
Invité
pierre-67

J’ai du mal à comprendre. En lisant plusieurs observations faites dans l’article, il semblerait que ce soit plutôt la multiplication des obstacles en ville qui provoquent les accidents. Mais l’article ne parle que de la lumière artificielle appuyé que par une seule expérience ponctuelle avec un « palais des congrès »…